(le tableau de bord social)

  1. Tableau de bord (gestion) — Wikipédia

    — H. Bouquin, Le Contrôle de gestion Un tableau de bord de gestion est un échantillon réduit d' indicateurs permettant à un gestionnaire de suivre l'évolution ...

  2. Tableau de bord prospectif — Wikipédia

    Le tableau de bord prospectif (TBP) ou tableau de bord équilibré (en anglais, Balanced Scorecard ou BSC) est une méthode lancée en 1992 par Robert S. Kaplan et ...

  3. Tableau de Bord - Groupe News Invest

    News Invest Tableau de Bord. Dénomination sociale : News Invest Forme juridique : Société en Commandite par action Exercice social : du 1 er janvier au 31 décembre

  4. Tableau de bord de gestion : explications

    Outil de pilotage, aide décisionnelle, synthèse d’indicateurs clés de performance, le tableau de bord de gestion, c’est tout cela à la fois… Voyons donc ce ...

  5. Notion de tableau de bord - santetropicale.com

    NOTIONS DE TABLEAU DE BORD Gérard PONÇON (04 91 38 15 96 – gerard.poncon@ap-hm.fr) C:\Documents and Settings\g31680y\Local Settings\Temporary …

  6. Exemple Mise en place tableau de bord commercial | …

    Description de la Situation Notre responsable de vente a une difficulté de suivre les activités de ces cinq commerciaux qui seront appelés

  7. Tableau de bord de gestion - petite-entreprise.net

    Comment et pourquoi établir un tableau de bord de gestion ? Un tableau de bord est un outil essentiel pour la mise en œuvre d´une stratégie d´entreprise.

  8. Qu’est ce qu’un tableau de bord : Tout sur l'entreprise ...

    La redécouverte de tableau de bord et des indicateurs no financiers a été un des phénomènes frappants des années 90.

  9. Définition et principe du tableau de bord - Piloter.org

    Principe et définition du tableau de bord de l'entreprise, Role et fonctions pour la mesure de la performance, l'aide à la décision et la mise en oeuvre de la ...

  10. Tableau de bord avec Excel. Exemple gratuit

    Concevoir et réaliser le tableau de bord avec Excel pour la PME. Exemples gratuits à télécharger inclus. Simple, facile, rapide et à faible coût. Livre guide.

Les Pages Jaunes achètent Volt Information Sciences

3 août 2008 | Bases de données, Business, Dans la presse, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Les Pages Jaunes achètent Volt Information Sciences

L’éditeur de bottins Pages Jaunes (YLO.UN) annonce qu’il a l’intention d’acheter les actifs de l’entreprise Volt Information Sciences.

Cette acquisition, qui sera payée 178 M$ comptant, comprend des activités d’édition d’annuaires.

Volt fournit des systèmes destinés à la production et à la gestion de bases de données ainsi qu’à la numérisation d’annonces. Ses clients sont des éditeurs d’annuaires et d’autres médias.

À cela s’ajoute Data National, un éditeur indépendant présent sur les côtes Est et Sud-Est des États-Unis. Les Pages Jaunes ne mettent toutefois pas la main sur les activités de Volt en Uruguay.

Les Pages Jaunes affirment avoir beaucoup investi dans des systèmes intégrés pour l’édition et la gestion des relations avec la clientèle. L’achat de Volt aiderait à renforcer l’intégration de ces systèmes. Notamment, l’acquéreur compte accélérer le pas pour des initiatives dans les médias imprimés et en ligne.

«Cette acquisition représente une étape importante dans l’évolution de notre plateforme technologique, principalement pour nos activités de publication d’annuaires, mais aussi pour nos médias verticaux», dit Marc Tellier, PDG du Groupe Pages Jaunes.

«Grâce à la vaste connaissance de Volt de l’industrie de l’édition, associée à sa capacité d’exceller dans les technologies de l’information, ajoute M. Tellier, nous sommes bien positionnés pour continuer d’accroître notre efficacité opérationnelle et notre leadership sur le marché.»

Les Pages Jaunes et Volt ont déjà signé une convention d’achat d’actifs. La transaction devrait être bouclée en septembre 2008, si les autorités réglementaires y donnent leur feu vert.

Volt a généré un profit d’exploitation de 19 M$ US pour l’exercice qui s’est terminé en octobre 2007.

Les parts des Pages Jaunes ont clôturé à 9,07 $ mardi à la Bourse de Toronto.

Source : Yahoo Actualités

Google Apps et Google Docs : la stratégie pour le marché des entreprises

3 octobre 2007 | Alternatives, Bases de données, Business, Dans la presse, Intelligence économique | Commentaires fermés sur Google Apps et Google Docs : la stratégie pour le marché des entreprises

Google élargit son offre pour les entreprises

Sur le marché des entreprises avec ses Appliances et solutions Grands Comptes, Google vise on le sait depuis quelques temps les PME via notamment un annuaire Google Local ainsi qu’un ensemble d’applications en ligne : Google Apps.

Google Apps et Google Docs : la stratégie pour le marché des entreprises

MOUNTAIN VIEW (Reuters) – Google a amélioré son service de gestion de messagerie électronique en ligne, intégré à son panel d’applications en ligne Google Apps, afin de séduire plus d’entreprises et de plus grosse taille.

Le leader des moteurs de recherche sur internet et de la publicité en ligne a intégré à son offre existante un système de contrôle des messages électroniques et une protection contre les messages indésirables, le spam, le tout sans surcoût pour sa clientèle.

Cette nouvelle offre dérive directement de l’acquisition du fournisseur de services e-mail Postini, que Google a fermé il y a trois semaines.

Les entreprises clientes paient actuellement un abonnement de 50 dollars par mois et par salarié pour une suite de logiciels et de services en ligne de Google Apps. Elles pourront désormais profiter de 25 Go d’espace de stockage à distance supplémentaire, sans coût additionnel.

En proposant sa messagerie électronique sous forme d’un service en ligne, Google est en mesure d’offrir des capacités de stockage à moindre coût.

« Cela revient virtuellement à bénéficier d’un stockage illimité (d’e-mails) pour les utilisateurs professionnels. C’est difficile à reproduire avec un modèle de type Microsoft Exchange pour lequel le logiciel est installé en local« , a affirmé Matthew Glotzbach, chef de projet pour Google Enterprise, la division responsable des activités Google Apps.

Pour Tom Austin, analyste chez Gartner, les grosses sociétés commencent néanmoins à peine à envisager de recourir à des offres telles que Google Apps au lieu des plates-formes traditionnelles proposées par Microsoft, IBM, Novell, Oracle ou SAP.

« Je crois que nous sommes au début d’un cycle de 10 ans« , estime l’analyste spécialisé en conseil et stratégies pour les systèmes complexes de logiciels collaboratifs.

Depuis le lancement de Google Apps, la société californienne revendique l’adhésion de centaine de milliers d’entreprises, généralement de petites entreprises qui ne voulaient pas administrer des systèmes complexes.

Des représentants de Google ont déclaré que la société enregistrait jusqu’à 1.500 nouveaux clients entreprises quotidiennement et que des milliers d’organismes éducatifs recourraient aujourd’hui à Google Apps.

Glotzbach a précisé que Google avait entamé des procédures pilotes pour son service de messagerie électronique avec des dizaines d’entreprises appartenant au classement des 1000 premières entreprises américaines établi par le magazine Fortune.

Source : Le Monde

Autres articles sur le même sujet :

Quand L’ARCEP jouait à chat « annuaire universel »

6 juillet 2007 | Articles ALLO118, Bases de données, Les consommateurs, Les Services | Commentaires fermés sur Quand L’ARCEP jouait à chat « annuaire universel »

L\'actualité de l\'ARCEPCe jeudi 5 juillet avait lieu une discussion en ligne (« Chat ») réunissant Gaëlle Nguyen, responsable service universel, et Stéphane Kuna, responsable consommateurs, qui ont répondu, aux questions des consommateurs sur l’annuaire universel.

Les subtilités du commerce de vos données enrichies et plus globalement l’économie des Telecoms n’a pas fini d’être une source d’incompréhension pour le plus grand nombre… 😉

Bonsoir à toutes et à tous, nous avons le plaisir de recevoir Gaëlle Nguyen, responsable service universel et Stéphane Kuna, responsable consommateurs. Ils répondent à toutes vos questions sur l’annuaire universel.

Gaëlle Nguyen, responsable service universel, et Stéphane Kuna, responsable consommateurs

GN & SK : Bonjour et bienvenue sur ce deuxième chat de l’ARCEP !

Mickael : C’est sans doute une question qui va vous paraître un peu stupide, mais qu’est-ce que c’est exactement l’annuaire universel ?

GN & SK :Il s’agit d’une liste de tous les abonnés du téléphone fixe et mobile, qui ont demandé à y figurer. Il existe plusieurs listes d’annuaires universels : chaque éditeur d’annuaire et les 118 réalisent chacun leur propre liste.

Julien : Faut-il faire une démarche particulière pour que mon numéro fixe et mon numéro mobile apparaissent dans l’annuaire universel ? Merci de votre réponse.

GN & SK : Oui et non. La règle diffère selon qu’il s’agit d’un numéro de téléphone fixe ou de mobile. Pour le fixe, vous êtes inscrit d’office (sauf demande contraire). Pour le mobile, c’est à vous de le demander.

Alain C : Je voudrais que mes numéros ne soient pas dans l’annuaire, est-ce qu’ils y sont par défaut ? Nous sommes mal informés…

GN & SK :Oui, pour le fixe. Non, pour le mobile. Si vous voulez refuser la parution, contactez votre opérateur qui fera la modification gratuitement.

PtiteLumière:je suis un professionnel, je ne souhaite pas paraître dans l’annuaire ; est-ce possible ?

GN & SK : Oui. Il suffit de le demander à votre opérateur.

seb : Combien de numéros de mobiles dans l’annuaire universel ? Pourquoi il y en a aussi peu ? ce n’est pas automatique ?

GN & SK : En effet, ce n’est pas automatique. Il y a actuellement 2,6% des numéros mobiles dans l’annuaire universel.

quentin d : Je voudrais juste savoir en quoi un tel annuaire est important à constituer ? Quel est l’objectif ?

GN & SK : Quoi de plus agaçant que de rechercher l’adresse d’un ami (ou d’un professionnel) ou son numéro égaré et de ne pas les trouver, quel que soit son opérateur ? D’où l’intérêt d’avoir une liste agrégée…

Alexis : Les listes de numéros que les opérateurs transmettent aux services de renseignements sont-elles fiables ? Les éditeurs contrôlent-ils cette fiabilité ?

GN & SK : Les opérateurs sont tenus de contrôler l’exactitude des données figurant dans les listes. Les éditeurs peuvent faire des contrôles techniques.

elise : Je ne veux pas que mon numéro mobile soit dans l’annuaire ; que dois-je faire ?

GN & SK : Normalement, il ne devrait pas y être sans que vous l’ayez demandé. Si vous vous pouvez demander (à votre opérateur) à être supprimée de l’annuaire.

max : Je suis abonné Bouygues Telecom et mon numéro de mobile ne figure pas sur l’annuaire universel. Est-ce possible ?

GN & SK : Oui, c’est possible et c’est normal ! Si vous souhaitez y être, vous pouvez vous inscrire en ligne sur le site ou appeler le service clients de Bouygues Telecom.

François Varloot : Bonjour Gaëlle, bonjour Stéphane. Excellente idée le chat. J’ai une « vraie » question d’utilisateur : quand on est harassé au téléphone par des vendeurs de gestion de patrimoine ou de cuisine, alors que clairement on a mentionné à son opérateur de télécom que l’on souhaitait être en liste non-démarchage, et que ces charmantes sociétés vous assurent qu’elles ont eu votre numéro « dans l’annuaire universel » (sic), que doit-on faire ?

GN & SK : D’abord, vérifiez auprès de l’opérateur que vous avez bien choisi l’option « anti-prospection ». Si c’est le cas, contactez la CNIL et exercez votre droit à la rectification des données personnelles.

PNMV1 : Bonjour, Pourriez-vous m’indiquer si le 118 711 est bien le service 118 de référence du service universel ?

GN & SK : Oui, effectivement.

Laurentinois : Bonjour, Inscrit en liste orange, tous les 118 sauf le 118 218 informent que je ne souhaite pas être sollicité. Le 118 218 prétend qu’il n’est pas possible de faire figurer l’interdiction au marketing. Il me suggère d’écrire à FT pour que mes coordonnées ne soient plus dans les mises à jour. Je suis dérangé et on me répond que mes coordonnées sont libres sur internet. Quelle est la règlementation qui autorise le 118 218 à ne pas prendre en compte ma demande et la législation sur le retrait, la modification d’information ? Merci pour votre réponse.

GN & SK : Aucune réglementation ne justifie les propos que vous aurait tenus le 118218. Tout abonné doit pouvoir demander que ses données ne soient pas utilisées dans le cadre d’opérations de prospection. Cette interdiction vaut pour tous les supports.

jean thierry la mule : Bonjour, où peut-on voir son inscription ou sa non inscription si elle est en cours ?

GN & SK : Il faut attendre un délai de 10 jours pour la voir apparaître en principe sur les différents annuaires. Le délai dépend du support. Pour les annuaires papier, la mise à jour se fait 1 fois par an.

freednt: Qui s’occupe de l’annuaire universel ?

GN & SK : Il n’existe pas de base centralisée. L’annuaire universel résulte de l’assemblage des listes d’abonnés inscrits de l’ensemble des opérateurs par les éditeurs et les 118.

Kikou: Qu’est-ce que l’annuaire universel peut contenir comme données ? email ?

GN & SK : Oui, il peut contenir des emails. Mais aussi nom, prénom, numéro de téléphone, adresse, profession…

Kenny : Mon numéro Freebox peut-il apparaitre sur l’annuaire universel même s’il n’est pas de type 01 4x xx xx xx ?

GN & SK : Oui, bien sûr. On trouve ceux des « box ».

seb : Est-ce que l’annuaire a un coût pour les particuliers et/ou les professionnels ?

GN & SK : L’inscription est gratuite. Tant pour les particuliers que les professionnels.

Kenny : J’ai aussi un numéro Skype in ? ca marche aussi ?

GN & SK : Par quoi commence votre numéro ? Est ce un numéro à 10 chiffres ? (si c’est le cas, la réponse est toujours oui).

Cédric Mangerin : Est-ce que l’annuaire universel a un équivalent de la liste rouge. De quelle manière peut-on y figurer ?

GN & SK : Oui, on peut décider de ne pas apparaître dans l’annuaire. Et c’est gratuit. Il suffit d’en faire la demande à l’opérateur.

Dr Phu-Lee : l’annuaire universel est-il une base unique commune à tous les fournisseurs de renseignements 118, ou bien y a-t-il autant d’annuaires universels que de fournisseurs 118 ou éditeurs d’annuaires ?

GN & SK : Il existe un seul annuaire universel mais les fournisseurs et éditeurs n’ont pas toujours tous les éléments de ces listes. Il leur manque parfois certains opérateurs.

Comment se font les mises à jour ? j’aimerai en gros comprendre les mécanismes qui permettent la collecte des données entre les différents opérateurs fixes et mobiles. Merci par avance de votre réponse.

GN & SK : Les opérateurs envoient régulièrement aux éditeurs, avec qui ils ont un contrat, des mises à jour avec un délai maximal de 2 semaines.

Arthur 117 : Si je fais porter mon numéro et que je veux le paraitre dans l’annuaire alors que je n’y étais pas, que dois-je faire ?

GN & SK : Demandez l’inscription à votre nouvel opérateur.

freednt : Peut-on modifier soi même ses propres données dans l’annuaire universel ?

GN & SK : On peut modifier ses informations personnelles auprès de son opérateur qui les transmettra aux éditeurs et 118 avec qui il a contracté. Selon les opérateurs, les demandes de modification se font en ligne (par exemple, chez Free ou Bouygues Telecom) ou par téléphone auprès du service clients (1014 chez France Telecom) ou encore en agence.

Les opérateurs mobiles transmettent-ils bien les données ? Qu’est ce qui pourrait expliquer un taux d’inclusion aussi bas ?

GN & SK : Oui ils transmettent bien leurs inscrits aux éditeurs. Le faible taux peut s’expliquer par le fait que la démarche doit être volontaire et que le client doit être informé de cette condition par son opérateur. D’ailleurs, on constate des taux d’inscription très différents selon les opérateurs mobiles.

Latoure : Les opérateurs sont-ils contraints de proposer à leurs abonnés de figurer dans les annuaires ?

GN & SK : Pour le fixe, c’est automatique. Pour le mobile, les opérateurs doivent en effet informer leurs clients de leur droit à figurer dans l’annuaire au moment de l’abonnement initial ou de modifications ultérieures du contrat.

hippy hippy yep : Je suis chez Free en dégroupage total et j’avais demandé la portabilité du numéro. Je veux que mon numéro en 01 apparaisse dans l’annuaire mais Free ne m’en donne pas la possibilité. Seul le numéro en 095 apparaît !!!! Que faire ? Comment les obliger ?

GN & SK : Normalement, le client peut choisir quel numéro figure dans l’annuaire. En cas de souci, écrivez à Free en mettant en copie l’ARCEP.

j’aimerai comprendre le système de rémunération entre les différents acteurs : les opérateurs mobiles sont-ils rémunérés lorsqu’ils transmettent les données ?

GN & SK : Les services de renseignements rémunèrent les opérateurs qui leur transmettent les listes d’abonnés.

André : L’usage des N° en 08XX se développe beaucoup mais existe-t-il un annuaire de ces N° (universel ou pas) ?

GN & SK : Les 08 sont présents dans l’annuaire universel. Il est possible de créer un annuaire de ces numéros mais il ne sera plus universel.

Je ne comprends pas très bien le mécanisme d’échange des données : comment les fournisseurs de services de renseignements collectent-ils les données ? Doivent-ils s’adresser individuellement à tous les opérateurs ? Que doivent-ils payer pour obtenir les informations ?

GN & SK : Oui, chacun des éditeurs et des 118 doit s’adresser à chacun des opérateurs. La rémunération dépend du nombre d’inscrits de chaque opérateur.

Marion : Les opérateurs qui ne permettent pas aux abonnés de s’inscrire ou ne transmettent pas les listes correctement aux éditeurs d’annuaire encourent-ils des sanctions, lesquelles ?

GN & SK : Oui. Ils encourent des sanctions pécuniaires.

Merci, le mot de la fin ?

GN & SK : Merci à tous pour vos questions très variées sur un sujet qui n’est pas simple. Nous vous donnons rendez-vous en septembre pour un nouveau chat sur le haut débit et l’ADSL.

Source : ARCEP – Télécharger le script de la discussion [PDF]

Exalead chante Toutouyoutou…

16 juin 2007 | 118 218, Bases de données, Décalé, Le Numéro, Les Services | Commentaires fermés sur Exalead chante Toutouyoutou…

Sur le blog d’Exalead : Aujourd’hui, le 118218, le N°1 incontesté des renseignements téléphoniques en France, lance son nouveau site Internet d’annuaire www.118218.fr avec un nouveau service de recherche basé sur la technologie Exalead.

Au programme, un champ de recherche unique, une zappette de navigation, de la recherche hybride Web et Annuaires, vous allez adorer…

Pour Exalead, une de nos réalisations les plus riches et les plus abouties, pour le Numéro 118218, un signal fort de la volonté du groupe d’innover et d’anticiper les attentes de ses internautes.

Ce site est lancé aujourd’hui dans une version de test avant de publier la version définitive à l’automne prochain.

Source : blog Exalead

France Télécom lance ses renseignements sur Internet

23 mars 2007 | 118 711, 118 712, Alternatives, Annonces, Bases de données, Dans la presse, France Telecom, Pages Jaunes Numero | 2 commentaires

La vente de PagesJaunes réalisées, et ayant probablement fait le double constat de la baisse des appels aux renseignements téléphoniques au profit d’une pratique croissante des recherches sur Internet, France Télécom va « concurencer » PagesJaunes.fr , son ex-annuaire en ligne.

Groupe France TelecomFrance Télécom lancera le 29 mars un site Internet gratuit de renseignements téléphoniques, répondant ainsi au succès rencontré en ligne par son ancienne filiale PagesJaunes. Ce site, 118712.fr, permettra de chercher gratuitement les coordonnées d’un particulier ou d’une entreprise.

La recherche inversée sera en revanche elle payante. Une déclinaison en 118711.fr, le service universel, est également programmée. PagesJaunes.fr a enregistré 720 millions de visites en 2006, contre 538,4 millions en 2005. Parallèlement, le nombre d’appels vers les 118 s’est effondré depuis la fermeture du 12, le 3 avril 2006, avec 27% d’appels journaliers en moins en un an, selon l’Arcep.

Source : L’Expansion

PagesJaunes cède Kompass à Coface

20 mars 2007 | Annonces, Bases de données, Business, Dans la presse, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur PagesJaunes cède Kompass à Coface

PagesjaunesPAGESJAUNES : Cession de Kompass France et Kompass Belgium.

PagesJaunes a cédé le 14 mars ses filiales Kompass France et Kompass Belgium à Coface. Coface détient la société Kompass International, propriétaire de la marque Kompass qui est exploitée par Kompass France en France et en Espagne, et par Kompass Belgium en Belgique et au Luxembourg.

Kompass France et Kompass Belgium, ayant représenté une contribution au chiffre d’affaires consolidé de 31,4 millions d’euros en 2006, sortiront du périmètre de consolidation à compter du 1er mars 2007. Cette cession ne devrait pas avoir d’impact significatif sur la marge brute opérationnelle du groupe en 2007.

A cette occasion, Michel Datchary, Directeur général de PagesJaunes Groupe a déclaré : « L’adossement des sociétés Kompass France et Kompass Belgium à Kompass International, propriétaire de la marque Kompass, devrait leur permettre de bénéficier de synergies. Pour PagesJaunes Groupe le produit de la cession apportera une flexibilité supplémentaire au Groupe pour exécuter sa stratégie de croissance sur internet, en France et en Espagne« .

En savoir plus

Activités de la société

PagesJaunes Groupe, filiale de France Télécom, est en France le 1er éditeur d’annuaires imprimés (l’annuaire PagesJaunes et l’Annuaire) et d’annuaires en ligne (pagesjaunes.fr, PagesJaunes 3611) destinés au grand public, et prend en charge leur distribution et la vente des espaces publicitaires qu’ils contiennent. PagesJaunes Groupe assure également une activité de création et d’hébergement de sites Internet, l’édition des annuaires BtoB PagesPro, l’édition de l’annuaire inversé QuiDonc et la régie publicitaire en France de l’annuaire européen BtoB Europages.

PagesJaunes Groupe édite également des annuaires grand public hors de France – en Espagne, au Liban et au Luxembourg -, les annuaires Kompass (base de données sur les entreprises) en France, en Espagne, en Belgique et au Luxembourg, et offre des services complémentaires tels que les services géographiques de Mappy ou dans le domaine du marketing direct, la commercialisation de fichiers et le traitement de bases de données marketing de Wanadoo Data.

Avec plus de 600 000 annonceurs en France en 2005, PagesJaunes Groupe est la deuxième
entreprise française par le chiffre d’affaires publicitaire.

En 2006, Mediannuaire, société contrôlée par le fonds KKR et Goldman Sachs Capital Partners a racheté les parts de France Télécom dans Pages Jaunes et fait un offre publique d’achat. Au final, Mediannuaire détient 55,11% du capital du groupe.

Forces & faiblesses de la valeur

Les points forts de la valeur

  • Le groupe envisage de distribuer l’intégralité du résultat net au titre de l’exercice 2006.
  • Le groupe réalise une croissance très dynamique de l’activité et des résultats pour le métier a priori mature de l’édition d’annuaires imprimés grâce à ses diversifications sur les services en ligne et à l’international.
  • Le groupe bénéficie en France d’une très forte renommée et d’une importante force de vente face à une concurrence très fragmentée.

Les points faibles de la valeur

  • Le groupe doit poursuivre ses efforts afin de réduire les pertes de sa filiale espagnole en redressement QDQ Media. Le groupe vise l’équilibre opérationnel de sa filiale fin 2006.
  • On dénombre peu de cibles stratégiquement intéressantes pour de la croissance externe en Europe.
  • Les moteurs de recherche pourraient venir concurrencer PagesJaunes sur le segment des annuaires.
  • Début 2007, le titre est survalorisé, selon les analystes, par rapport aux comparables du secteur.

Source : Boursorama

L’annuaire par Google : « Google Local Business Center » arrive en France

7 novembre 2006 | Alternatives, Articles ALLO118, Bases de données, Dans la presse, Les Services | Commentaires fermés sur L’annuaire par Google : « Google Local Business Center » arrive en France

Google Local Business CenterGoogle lance en France son service permettant aux professionnels de remplir leur fiche sur Google local, un service d’annuaire relié à sa célèbre application de cartographie, Google Maps.

Retour des annuaires en ligne ? Un pavé dans la mare des services de renseignements…

Alors que les services de renseignements téléphoniques investissent lourdement et pour le moment à pertes sur la voix tout en misant sur le développement du marché du mobile, du côté des renseignements sur Internet tout va pour le mieux. Avec une part du marché publicitaire qui a plus que doublé en un an, passant de 4% à 9%, le Web est une valeur sûre pour ses acteurs et le media de prédilection d’un grand nombre d’utilisateurs qui y font leurs recherches au détriment des numéros 118 et de l’annuaire papier.

C’est dans ce contexte que Google fait à nouveau parler de lui, cette fois en Europe, avec l’annonce d’une initiative visant à permettre aux professionnels de renseigner eux-même leur fiche dans Google Local. C’est ni plus ni moins une inscription gratuite pour les entreprises qui n’y sont pas déjà présentes, Google se rémunérant sur ses publicités contextuelles tandis que le professionnel bénéficie de l’inévitable tremplin qu’est Google.

Comment fonctionne Google Local Business Center ?

Réponse locale à une recherche classique sur Google

Le site Zorgloob, blog spécialiste de Google en France, a testé pour vous : Tout d’abord, vous devez entrer le nom et l’adresse de votre entreprise ou établissement.

Ensuite, vous pouvez renseigner plus d’informations, comme les numéros de téléphones, téléphone cellulaire (?), télécopie, etc. Ainsi que l’adresse mail de contact, le site web, une description, les modes de paiements possibles et les horaires d’ouverture. (…)

Vous avez une entreprise, un petit commerce, et vous n’êtes pas présent dans Google Maps ? Ou vos informations sont erronées, incomplètes ? Grâce au Local Business Center, il vous est désormais facile de corriger ces problèmes.

Exemple de recherche « locale » sur Google Maps France : « plombier paris »

Si vous souhaitez réagir vous pouvez le faire dans les commentaires ou sur le forum.

Info trouvée sur Zorgloob

Annuaire universel : tableau de bord de octobre 2006

7 octobre 2006 | Annonces, Baromètre 118, Bases de données, Enquêtes & analyses | Commentaires fermés sur Annuaire universel : tableau de bord de octobre 2006

Tableau de bord de l’annuaire universel au 5 octobre 2006.

Le tableau de bord de l’annuaire universel est, comme il l’est le 5 de chaque mois, en ligne sur le site de l’ARCEP.

En résumé : la proportion d’abonnés inscrits sur les listes des opérateurs mobiles évolue encore très légèrement et passe à 2 % au mois de septembre. Par comparaison, le pourcentage de numéros inscrits sur les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sur le périmètre des opérateurs considérés se situe au-delà de 70 % dans un contexte réglementaire au demeurant différent.

Par ailleurs, la plupart des opérateurs ont désormais cédé leurs listes d’abonnés à trois éditeurs au moins. A l’autre extrême, un opérateur ne déclare toujours aucune cession effective.

Lire la suite

Annuaire universel : tableau de bord de septembre 2006

7 septembre 2006 | Annonces, Baromètre 118, Bases de données, Enquêtes & analyses | Commentaires fermés sur Annuaire universel : tableau de bord de septembre 2006

Tableau de bord de l’annuaire universel au 5 septembre 2006.

Ce tableau de bord rend compte de l’état d’avancement de l’annuaire universel.

Or, il convient de rappeler que :

  • tout abonné à un service téléphonique, fixe ou mobile, a le droit de faire figurer gratuitement son numéro de téléphone dans l’annuaire universel, que proposent les sociétés d’annuaires et les fournisseurs de services de renseignement ;
  • les opérateurs, de leur côté, doivent informer chaque abonné de ses droits et le mettrent en mesure de les exercer ;
  • les opérateurs sont également tenus de communiquer les données de chaque abonné à tous les éditeurs d’annuaires et à tous les fournisseurs de services de renseignements qui leur en font la demande. Cependant, les données d’un abonné ne sont pas communiquées lorsque celui-ci s’y oppose. Dans le cas particulier des abonnés de téléphonie mobile, le consentement explicite de chaque abonné est requis comme préalable à la communication de ses données.

Le tableau de bord de l’annuaire universel présente, pour un ensemble d’opérateurs(1) de taille significative sur le marché français, les informations suivantes :

  • nombre de numéros de téléphone (ordre de grandeur) inscrits dans la liste de l’annuaire universel,
  • pourcentage de numéros inscrits sur cette liste par rapport au nombre total de numéros,
  • pourcentage de numéros pour lesquels les abonnés ont refusé de figurer sur la liste par rapport au nombre total de numéros,
  • état de la mise à disposition de la liste de l’opérateur auprès des éditeurs et des fournisseurs de services de renseignement.

Cette édition du tableau de bord mensuel de l’annuaire universel présente un état des lieux dans la seconde quinzaine de juillet 2006.

Tableau de bord de l’annuaire universel au 5 septembre 2006

Les résultats constatés

Les évolutions constatées au mois d’août traduisent quelques progrès en matière de mise à disposition des listes d’abonnés par les opérateurs auprès des éditeurs et une légère progression du nombre de numéros inscrits dans ces listes.

En matière de cession de liste

La plupart des opérateurs figurant dans le tableau de bord ont désormais cédé leurs listes d’abonnés à trois éditeurs au moins. A l’autre extrême, seul un opérateur ne déclare toujours aucune cession effective.

En matière de taux d’inscription au sein des listes

La proportion d’abonnés inscrits sur les listes des opérateurs de téléphonie mobile, qui passe en août à 1,9 %, ne traduit pas d’évolution globale significative en dépit de légers progrès mentionnés par certains opérateurs. Par comparaison, le pourcentage de numéros inscrits sur les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sur le périmètre des opérateurs considérés se situe au-delà de 70 % dans un contexte réglementaire au demeurant différent.

Annexes

Avertissements

Les informations que présente le tableau de bord de l’annuaire universel doivent être interprétées avec prudence en prenant en compte notamment les éléments de contexte suivants :

  • Le tableau de bord est réalisé à partir des déclarations des acteurs. Ces déclarations n’ont pas fait l’objet d’une validation formelle par l’Autorité, qu’elles n’engagent donc pas.
  • Afin de préserver le caractère confidentiel de certaines informations, les données relatives à chaque opérateur sont publiées sous forme d’intervalles. Le format de publication est néanmoins assez fin pour permettre d’apprécier le degré d’avancement du dispositif pour cet opérateur et son inscription dans le panorama global.
  • Les opérateurs fixes et mobiles ne sont pas soumis aux mêmes contraintes légales et réglementaires en matière d’inscription dans les annuaires. Ainsi, passé un certain délai, en l’absence de choix exprimé par l’abonné, les numéros attribués par les opérateurs fixes sont inscrits automatiquement dans les annuaires, ce qui n’est pas le cas des numéros attribués par les opérateurs mobiles.
  • De nombreux opérateurs n’attribuent pas directement leurs numéros aux abonnés, mais par l’intermédiaire de distributeurs et n’ont pas encore à ce stade intégré les informations en provenance de ces opérateurs intermédiaires.
  • Les numéros des abonnés ayant opté pour la présélection restent enregistrés dans la liste constituée par France Télécom, et ne sont donc pas pris en compte dans la liste des opérateurs présélectionnés.
  • Dans le cas de numéros portés, c’est le nouvel opérateur qui doit inscrire les numéros concernés sur la liste d’abonnés.
  • Le tableau de bord s’appuie sur le nombre de numéros inscrits par un opérateur donné dans l’annuaire, ce qui ne reflète qu’indirectement le nombre d’abonnés de cet opérateur inscrits à l’annuaire. A titre d’exemple, dans le cas d’une entreprise, il est possible que seuls quelques numéros soient inscrits, et non l’ensemble des numéros relatifs aux lignes directes de ses employés.
  • De même, il convient d’être prudent dans les comparaisons entre opérateurs. Il existe de nombreux cas spécifiques. Par exemple, les utilisateurs qui disposent à la fois d’un numéro affecté par un opérateur fixe et d’un numéro affecté par un opérateur mobile peuvent ne désirer mentionner qu’un de ces numéros dans les annuaires.

Tableau de bord [PDF]

Source : Communiqué de l’ARCEP

Les Renseignements téléphoniques gratuits sur Internet

4 septembre 2006 | 118 218, Alternatives, Bases de données, Critique, Dans la presse, France Telecom, Les consommateurs, Les Services, Pages Jaunes Numero | 1 commentaire

Les sites des « renseignements »

Notre Temps propose à ses lecteurs d’avoir recours aux alternatives aux renseignements téléphoniques que sont les services en lignes gratuits…

Certains des services de renseignements du 118 offrent un site de consultation en ligne. Avec notre sélection, vous trouverez votre numéro dans n’importe quelle situation…

PagesJaunes

Cette marque déposée regroupe le contenu des annuaires papiers  » pages blanches « , pour les particuliers, et  » pages jaunes « , pour les professionnels. Son site prend le relais de l’ancien 3611 sur minitel, de moins en moins consulté…
En charge pour encore quelques mois de la gestion de  » l’annuaire universel « , PagesJaunes a une solide réputation de sérieux et de fiabilité. Vous y trouverez même les numéros des abonnés aux opérateurs concurrents de France Telecom, comme Free, Neuf telecom ou Aol.
Pagesjaunes.fr est imbattable pour trouver un professionnel. Pour un particulier, il faut connaître au minimum le nom de famille de la personne recherchée et sa région. Les résultats sont limités à 100 : s’il y a beaucoup d’homonymes, précisez la rue ou le prénom. On peut aussi rechercher tous les abonnés d’une adresse ou d’une rue.
Autre point fort : une fois le correspondant trouvé, vous pouvez afficher l’itinéraire pour vous rendre chez lui. Dans les grandes villes, vous verrez aussi la photo de l’immeuble ou la carte des commerces de proximité.
Site : Pagesjaunes.fr

Les outsiders jouent les numéros complémentaires

Les autres annuaires sur Internet ne sont pas toujours aussi bien tenus à jour, ni aussi bien présentés que le leader pagesjaunes.fr. Mais ils offrent des services bien utiles à l’occasion.

Vous ne connaissez que le prénom de votre correspondant et son adresse ? Essayez sur annu.com. Dans la colonne de gauche, un classement par thème vous mènera rapidement au professionnel qu’il vous faut…
Site :Annu.com

Vous avez perdu quelqu’un de vue et vous voulez le rechercher sur la France entière ? Infobel répond en 1 clic ! Il offre aussi un annuaire inversé gratuit.
Site : Infobel.com

Un autre site, dédié uniquement à la recherche inversée :
Site : Ctqui.com

Pour les pressés : Mettez à la suite les éléments de votre recherche, sans vous soucier du département, prénom ou nom. Si votre demande est suffisamment précise, en 1 clic, c’est trouvé ! Mais n’en abusez-pas :  » Tour Eiffel  » vous emmènera du Champ de Mars à la rue Gustave Eiffel à Joué-les-Tours ! avec près de 300 réponses…
Site : 118012.fr

Directement sur votre portable : Ici, vous aurez un condensé de la plupart des services présentés ailleurs. Le plus : vous recevez immédiatement le numéro et l’adresse de votre correspondant par SMS. Gratuitement !
Site : 118218.fr, le Numero

Source : NotreTemps.com

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)