118710

  1. 118710 | Tout ce que vous devez savoir sur le 118710 12/36

    Vous avez des problèmes avec 118710? Lisez ceci avant de répondre. Ce numéro a été signalé à plusieurs reprises et bloqué par notre communauté. Listage 111 ...

  2. 118710 | Tout ce que vous devez savoir sur le 118710 8/36

    Vous avez des problèmes avec 118710? Lisez ceci avant de répondre. Ce numéro a été signalé à plusieurs reprises et bloqué par notre communauté. Listage 71-80 ...

  3. SERVICE MEDECIN

    Service contenu : Nos opérateurs sont joignables 24h/24, 7j/7 pour vous fournir les coordonnées souhaitées et/ou vous mettre en relation si le service désiré est ...

  4. INFO ALLOCATIONS

    Service contenu : Nos opérateurs sont joignables 24h/24, 7j/7 pour vous fournir tout type d’informations, même en dehors des horaires d’ouverture des services ...

  5. SERVICE RETRAITE

    Service contenu : Nos opérateurs sont joignables 24h/24, 7j/7 pour vous fournir tout type d’informations, même en dehors des horaires d’ouverture des services ...

  6. This wild FFM threesome has some epic doggystyle fucking going on. These girls are nasty whores and they will do anything for cock

  7. Hello All, I have been wondering how this AFM works and how the lifters are failing. I have worked on large diesel trucks before. Some have Jake breaks on the engine ...

  8. 2017/06/26 : 184,500 0

  9. Threshold NS-10 の通販・下取・買取ならホームオーディオ専門店のオーディオユニオンへ! 専門店として実績と信頼を生かし ...

  10. Ben opzoek naar een echte oma boven de 55+ omstreeks den haag. Weet iemand waar ik er 1 vind.

Le 118 710 de France Télécom Orange primé aux Trophées du Vocal

22 juin 2006 | 118 710, 118 711, 118 712, 118 810, Annonces, France Telecom, Les Services | Commentaires fermés sur Le 118 710 de France Télécom Orange primé aux Trophées du Vocal

Communiqué de presse France Telecom du 21 juin 2006

Le 118 710 de France Télécom Orange primé aux Trophées du Vocal pour l’intégration des dernières technologies vocales dans un service d’usage courant.

Ouvert depuis le 2 novembre 2005, le 118 710 se positionne sur le marché des services de renseignements téléphoniques comme un service automatique, fiable et bon marché. Ce service permet de trouver soi-même son renseignement, en étant guidé par un dialogue interactif. Issu des laboratoires de recherche de France Télécom, le 118 710 vient de remporter le prix spécial du Jury aux Trophées du Vocal 2006, organisés par VocalExpo.

  • Le 118 710 fait appel aux dernières générations de voix de synthèse et de technologies
    de reconnaissance vocale
    développées par les laboratoires de recherche de France Télécom telles que :
  • le Très Grand Vocabulaire, pour un traitement efficace de la recherche d’un nom
    parmi des milliers ou millions d’inscriptions annuaire ;
  • l’indexation vocale, pour la recherche des inscriptions professionnelles.

Ce service innovant a été mis au point grâce à un important travail d’étude des
usages et variantes de prononciation de nos clients ; la prise en compte de ces
différentes variantes a permis d’enrichir la fonctionalité de reconnaissance vocale
du service, facteur essentiel de qualité pour ce système.

  • Le 118 710 est accessible, sans attente, 24h/24 et 7j/7 depuis un téléphone fixe France Télécom.
  • Entièrement automatisé, il permet d’obtenir le numéro d’un particulier ou d’un
    professionnel, ou une adresse à partir d’un numéro de téléphone grâce à la recherche
    inversée
  • La recherche bénéficie d’un tarif d’entrée de gamme (accès gratuit, puis forfait
    0,56EUR TTC/appel* pour 1, 2 ou 3 renseignements), n’est facturée que si au moins
    un numéro a été obtenu, et inclut la mise en relation.
  • Le service s’adresse essentiellement à une clientèle d’actifs technophiles.

 

  • Une gamme de service adaptée aux demandes de chacun

Le 118 710 complète la gamme des services de renseignements France Télécom Orange :

  • le 118 712, « le nouveau numéro de renseignements », qui figure en tête des comparatifs
    avec 91% de taux de réponses exactes (source étude ACSEL – Janvier 2006) et un
    taux de 90% mesuré par 60 millions de consommateurs (Février 2006).
  • le 118 711, les renseignements du service universel
  • le 118 810, les renseignements sans mise en relation, pour les entreprises qui souhaitent
    maîtriser leurs coûts

Pour en savoir plus : www.118712.fr

Source : Communique France Telecom [communiqué en ligne]

Réagir à ce communiqué sur le forum

Pire que le 22 à Asnières… Bienvenue dans la jungle des 118 !

12 avril 2006 | 118 000, 118 001, 118 007, 118 008, 118 218, 118 710, 118 711, 118 712, 118 713, 118 818, Allô Bottin, Business, Critique, Dans la presse, France Telecom, Groupe Iliad/Free, Intra Call Center, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Pire que le 22 à Asnières… Bienvenue dans la jungle des 118 !

Depuis la mort du 12, une vingtaine de nouveaux services de renseignements ont vu le jour. Tarifs complexes, qualité parfois médiocre… Petit guide de survie téléphonique.

Lire l’article en ligne : NouvelObs

Familles de France : A quel 118 se vouer ?

7 avril 2006 | 118 218, 118 710, 118 711, 118 713, 118 818, Associations, France Telecom, Groupe Iliad/Free, Le Numéro, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero | 5 commentaires

Associations de consommateurs : Les recommandations de Familles de France

Le « 12 » a définitivement fermé ses portes le 2 avril 2006. Désormais, si vous composez ce numéro vous pourrez entendre : « Suite à un changement de réglementation, le numéro que vous venez de composer ne vous permet plus d’accéder à un service de renseignement téléphonique. Ces services sont désormais accessibles via des numéros à 6 chiffres commençants par 118. La liste de ces numéros est disponible sur le site internet www.appel118.fr »

Il est donc temps de faire votre choix parmi la vingtaine de numéros en service. Lors de l’enquête réalisée sur les 118, FAMILLES DE FRANCE a pu constater la grande diversité de tarifs pratiqués (à l’appel, à la minute avec coût de connexion), ce qui rend la comparaison très difficile. De plus, ce tarif diffère selon l’opérateur avec lequel le consommateur appelle le service.

Pour vous faciliter la tâche, FAMILLES DE FRANCE vous donne quelques repères.

Pour un renseignement basique (recherche annuaire particulier, professionnel ou annuaire inversé) :

FAMILLES DE FRANCE incite les consommateurs à profiter des avantages de l’ouverture du marché en s’adressant aux numéros dont le prix est le moins élevé :

– Le 118 710 (FRANCE TELECOM – ORANGE), ce service à reconnaissance vocale est néanmoins un peu fastidieux et nécessite quelques appels pour se familiariser avec le système automatique. De plus, les recherches de coordonnées professionnelles n’aboutissent pas toujours, mais dans ce cas elles ne sont pas facturées !(0.56€/ l’appel depuis un poste fixe).

– Le 118 713 (LE NUMERO), un conseiller vous répond (0.56€/ l’appel depuis un poste fixe).

– Le 118 818 (ILIAD – FREE), ce service est gratuit depuis une ligne fixe FRANCE TELECOM et une FREEBOX, le délai d’attente avant prise en charge est un peu long. Attention, ce service n’est pas entièrement gratuit, la mise en relation et la recherche inversée sont payantes.

Vous pouvez également vous adresser à l’équivalent du « 12 », service universel de renseignement téléphonique détenu par FRANCE TELECOM, le « 118 711 » (0.90€/ l’appel depuis un poste fixe).

Pour des recherches complémentaires (horaires d’ouverture des administrations, des séances de cinéma, d’avion ou de train, météo…)

Ces services ont vocation à se généraliser avec l’ouverture à la concurrence. Cependant, à ce jour très peu de numéros tiennent leurs promesses malgré la facturation au prix fort du service!

– Le 118 218 (0.90€/ l’appel depuis un poste fixe) présente un prix assez modéré au regard des prestations proposées.

Les conseils pour limiter la facture

– Refuser la mise en relation

Dans la jungle tarifaire des 118, le point noir est la facturation du temps de communication après la mise en relation avec le correspondant recherché. Ce temps de communication est le plus souvent facturé au même prix que celui du service (de 0.11€ à 0.34€ la minute ), alors que le coût d’une minute de communication classique (hors coût de connexion) varie de 0.01 à 0.04 € la minute, soit 10 fois plus cher.

De plus, notre enquête a relevé qu’il était difficile pour le consommateur d’obtenir une information fiable sur cette facturation.

Pour toutes ces raisons, FAMILLES DE FRANCE vous déconseille de faire appel à ce type de service et de composer vous-même le numéro de votre correspondant, surtout si vous bénéficier de tarif de communication avantageux.

– Penser à consulter les sites internet de renseignements

Bien évidemment, il est toujours possible d’effectuer gratuitement (excepté le coûts de connexion) sa recherche à partir de sites internet consacrés aux renseignements. L’offre s’est très récemment étoffée. Outre la recherche annuaire classique, il est possible d’effectuer une recherche à partir d’un numéro de téléphone, une recherche de proximité (ex : liste des restaurants à proximité d’une adresse), d’obtenir un plan ou un itinéraire…

www.pagesjaunes.fr, le site n’est plus à présenter. Les recherches spécifiques comme la recherche inversée, la recherche d’un professionnel par son nom dans la France entière… sont payantes. Il propose également l’annuaire international.

– www.118218.fr/lenumero/annuaire Ce site est très fonctionnel. Il propose gratuitement la recherche inversée et bientôt un espace cinéma.

Source : Association Familles de France

En discuter sur le forum

Les sucesseurs du « 12 » en retard sur le Web

1 avril 2006 | 118 000, 118 008, 118 218, 118 710, 118 712, Allô Bottin, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Les sucesseurs du « 12 » en retard sur le Web

La bataille commerciale que se livrent les nouveaux services de renseignement téléphoniques tarde à démarrer en ligne. Seules FT et 118 218 commencent à mettre en place une offre pouvant un jour concurrencer PagesJaunes.

Le marché des renseignements téléphoniques s’ouvre à la concurrence… Mais pas encore celui des renseignements sur Internet. A quelques heures de la fermeture définitive des anciens numéros (le 12, le 712, le 222 et le 612), ce lundi 3 avril, tous les nouveaux acteurs du marché n’ont pas encore décliné leur offre sur le Web. Sur les principaux acteurs implantés sur le nouveau marché français, seuls France Télécom et récemment Le Numéro ont déployé un nouveau site dédié, rejoignant ainsi les acteurs historiques du Web Pages Jaunes et Allo Bottin.

Pour France Télécom, il s’agit d’un service d’annuaire inversé, proposé sur le site mis en ligne il y a quelques jours, 118712.fr. Le Numéro, fidèle à sa stratégie tous terrains et sa communication à grande échelle, a investi plus en conséquence sur le Net, en lançant son propre service de renseignement en ligne sur 118218.fr. L’outil intègre les principaux outils de la recherche en ligne : particuliers, professionnels, annuaire inversé, plans et itinéraires, et bientôt horaires et salles de cinéma.

Pages Jaunes et Bottin, deux acteurs déjà présents en ligne avant la libéralisation, voient donc arriver la concurrence au compte-gouttes. La faute, sans doute, à la peur de voir les renseignements en ligne, gratuits, cannibaliser les nouveaux numéros de téléphone, payants. Il faudra donc plus sûrement attendre que ceux-ci soient bien installés auprès des consommateurs pour voir se développer une véritable offre concurrentielle sur le Web.

Tous affirment en effet avoir des projets en la matière, même s’ils ne représentent pas une priorité pour l’instant. Même Le Numéro affirmait récemment, lors du lancement de son site, que la présence d’un annuaire en ligne était indispensable, qu’il pourrait générer des revenus publicitaires (bannières essentiellement) mais qu’il ne comptait pas développer un service de référencement payant pour les professionnels, à la manière de Pages Jaunes.

Les lourds investissements en publicité semblent avoir retardé les projets Internet

Telegate (118 000) s’était pourtant illustré en rachetant Scoot, ancienne gloire du renseignement sur Internet, juste avant l’ouverture du marché, en juillet 2005. Une acquisition restée sans réelle conséquence pour l’instant puisque le site Scoot.fr a été mis en sommeil et que les services traditionnels qu’il proposait (itinéraire, restaurants, info trafic et météo) sont désormais disponibles par téléphone, au numéro lancé par Telegate, le 118 000.

Chez les autres opérateurs, les lourds investissements consentis en publicité semblent avoir retardé les projets Internet. La priorité a plutôt été donnée aux services mobiles, dont la mise en valeur ne cout-circuite pas les efforts de mémorisation des nouveaux numéros et qui peuvent déjà générer des revenus. C’est le cas chez France Télécom, qui, pour ses clients mobiles Orange, a décliné une gamme de services accessibles sur le portail Orange World (itinéraires envoyés par SMS et accessibles via Wap).

Les services Web sont donc encore très inégaux, mais il faut dire que les services de renseignements ont d’autres préoccupations pour l’instant. Une étude de l’association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) affirme que la qualité de service n’est pas au rendez-vous chez la plupart des opérateurs et que la tarification n’est pas suffisamment claire. Selon la CLCV, seul le 118 710 (France Télécom) apporterait une information systématique sur le coût de l’appel. Dans leur ensemble, les nouveaux numéros ne donneraient pas satisfaction sur les réponses apportées et sur le délai d’attente. Du travail en perspective, on et off line.

Source : JDNet

En discuter sur le forum

Enquête : la CLCV teste les 118

29 mars 2006 | 118 001, 118 008, 118 218, 118 710, 118 711, 118 712, 118 810, Associations, Critique, Enquêtes & analyses, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Enquête : la CLCV teste les 118

Communiqué : l’association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) tire les conclusions de son enquête sur les services 118 qu’elle a testé.

Dans quelques jours, les 118 remplaceront définitivement le 12 sur un marché devenu concurrentiel. Alors que les nouveaux et anciens acteurs se livrent une guerre sans merci pour séduire les consommateurs à grands coups de campagne publicitaire, la CLCV a exploré les tarifs et testé les services pour tenter d’aider les consommateurs à s’orienter en connaissance de cause, ou en tout cas un peu moins à l’aveuglette…

Les conclusions que nous en tirons ne sont malheureusement pas très positives : les différences de tarifs, qui font la concurrence, existent bien, mais souvent à la hausse par rapport à ce qui existait jusque là (le 12), et pour une qualité d’informations qui laisse à désirer dès que l’on demande plus que le numéro de téléphone d’un particulier. Les constructions tarifaires sont complexes (coût d’appel + éventuellement coût à la minute, sans compter le coût après mise en relation, tout cela variant en fonction du réseau téléphonique depuis lequel on appelle), et l’information sur ces tarifs très difficilement accessible.

Bref, il reste beaucoup à faire pour que les consommateurs bénéficient vraiment de cette ouverture à la concurrence. Et pour que cela soit le cas, il est urgent et impératif que soient mis en place des moyens autres que des campagnes publicitaires pour comparer ces offres : les consommateurs ne peuvent passer des heures à chercher les tarifs des services, qui de plus ne cesseront d’évoluer au gré des offres commerciales, et se livrer à des calculs apocalyptiques pour savoir ce qui leur en coûtera. La CLCV appelle les opérateurs, mais aussi les pouvoirs publics et l’autorité de régulation à se saisir très rapidement de cette question.

En termes de qualité, des progrès sont également à faire. Si pour une recherche simple, c’est-à-dire le numéro de téléphone d’un particulier, la très grande majorité des opérateurs ont des taux de réponse exacte de 100%, cette fiabilité chute dramatiquement dès que la recherche est plus complexe (professionnel, association, …) et encore plus lorsqu’il s’agit de recherche de proximité. Au total, sur les 11 opérateurs testés, seuls 2 obtiennent 100% de réponses exactes, aucun parmi eux ne fournissant d’informations de proximité.

Au regard des informations tarifaires publiées par les opérateurs, et des tests de qualité que nous avons réalisé, voici aujourd’hui les quelques conseils que nous pouvons donner sur le choix d’un service de renseignements téléphoniques (pour des appels à partir d’un réseau fixe, à l’exception de Free) :

Pour une recherche de renseignements simples :

La qualité de réponse et la rapidité de traitement sont sensiblement les mêmes d’un numéro à l’autre ; c’est donc en termes de prix que le choix peut se faire. De ce point de vue, le 118 218 apparaît comme l’un des plus intéressants, avec le 118 008 et le 118 711 (en particulier pour ce dernier si l’on ne souhaite pas de mise en relation (pour les appels à partir d’un poste France Télécom ou autre opérateur fixe à l’exception de Free).
Le 118 710, nettement moins cher, semble malheureusement plus difficile d’usage compte tenu de son caractère entièrement automatisé.

Pour des recherches plus complexes (professionnels, administrations, …)

La fiabilité diffère d’un numéro à l’autre et est donc un critère important à prendre en compte. Les numéros 118 712, 118 810 et 118 001 apparaissent de ce point de vue comme les numéros les plus intéressants en rapport qualité/prix, sachant cependant que le 118 810 ne permet pas la mise en relation avec le correspondant, et que le 118 001, pour le même prix que les deux autres, ne permet de demander que deux renseignements. A noter enfin, parmi ces trois numéros, seul le 118 712 est disponible à partir d’un poste Free.

En ce qui concerne la recherche d’informations de proximité

La médiocrité des résultats obtenus lors des appels test ne nous permet malheureusement pas de recommander un service plutôt qu’un autre.

Source : CLCV.org

En discuter sur le forum « Enquêtes, critiques et consommateurs »

Article de presse reprenant cette enquête :

La méthodologie de la CLCV pour les 118

29 mars 2006 | 118 000, 118 001, 118 008, 118 218, 118 222, 118 612, 118 710, 118 711, 118 712, 118 713, 118 810, Associations, Critique, Dans la presse, Enquêtes & analyses, Intra Call Center, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur La méthodologie de la CLCV pour les 118

La CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) a publié hier les résultats de la première enquête de qualité sur les 118.

L’association de consommateurs a testé 11 numéros de services de renseignements et passé, en tout, 165 appels. Elle a défini cinq demandes différentes :

  • les numéros de téléphones fixe et mobile d’un particulier avec précision du prénom et du département.
  • l’identité d’une personne à partir de son numéro de téléphone fixe.
  • les numéros de téléphone et adresse d’un professionnel (garage) avec indication de la commune.
  • les numéros de téléphone et adresse d’une association CLCV, avec indication du département.
  • les coordonnées d’un serrurier à proximité d’un lieu donné (informations de proximité, plusieurs réponses possibles).

La CLCV a ainsi établi plusieurs tableaux

Lire la suite

Les 118, de bien piètres services de renseignement

29 mars 2006 | 118 001, 118 008, 118 218, 118 710, 118 711, 118 712, 118 810, Associations, Critique, Dans la presse, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Les Services, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Les 118, de bien piètres services de renseignement

L’association CLCV a mené l’enquête sur les nouveaux services de renseignement téléphoniques en 118, qui succèdent au célèbre 12. Le résultat n’est pas brillant.

« Qualité d’information qui laisse à désirer », informations tarifaires très difficilement accessible »… Voilà quelques uns des commentaires peu flatteurs émis par l’association de défense des consommateurs CLCV (Consommation logement et cadre de vie) après s’être penchée sur les prestations offertes par les services de renseignement téléphoniques de type 118. Ceux-là même qui succèdent au 12, amené à disparaître prochainement. La conclusion de l’association : si les acteurs se livrent à une guerre sans merci à grands coups de campagne publicitaire, la qualité des services, elle, laisse à désirer.

Lire la suite

Renseignements téléphoniques : À n’y rien comprendre

14 mars 2006 | 118 000, 118 318, 118 710, Associations, Critique, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Telegate France | 2 commentaires

Alors que le « 12 » n’a plus qu’une trentaine de jours à vivre, les nouveaux services de renseignements en « 118 » peinent à être crédibles aux yeux des consommateurs. Matraquage publicitaire, offres de services confuses et tarifs peu clairs retardent la mise en place d’une saine concurrence.

Gymnastes kitsch, éphèbes huilés ou encore pictogrammes numériques… Aujourd’hui, difficile d’échapper au matraquage publicitaire des nouveaux opérateurs des renseignements. Mais alors que 27 annuairistes et opérateurs de téléphonie essayent de se partager le marché, à grand renfort de publicités souvent peu explicites sur les offres, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) fait une première « victime » chez les 118 !

L’autorité de régulation a décidé de reprendre le 118 866 à la société Renseignement téléphonique français, car la filiale du groupe espagnol BigWorld n’a pas payé sa redevance annuelle de 40 000 euros.

À peine un mois avant la disparition du service universel de renseignement, le « 12 », les rouages de la machine 118 continuent donc de se gripper. Selon l’Arcep, sur les deux derniers mois de 2005, les 118 auraient reçu seulement 9,02 % des 37,5 millions d’appels passés vers l’ensemble des services de renseignements. Les « 12 », « 222 », « 3200 », « 3211 », »3912 », « 612 » et « 712 » ont géré les 90,98 % « restants ».

Si aujourd’hui les nouveaux services de renseignements sont largement boudés par les usagers, ce n’est pas faute de notoriété, mais surtout en raison du manque de clarté de leur offre ! D’une part, l’offre de base s’est élargie à l’extrême (mise en relation, envoi d’un SMS, recherche inversée, envoi de plans par MMS, informations météo ou trafic…). D’autre part, le prix moyen d’un appel a augmenté. Selon une récente étude TNS Sofres pour l’Acsel (Association pour le commerce et les services en ligne) sur l’ensemble des appels émis, tant depuis des fixes que des mobiles, l’usager débourse désormais 1,08 euro pour un renseignement via un « 118 », alors qu’il payait 1,05 euro, en octobre 2005, avec le « 12 ». Mais les écarts de prix sont considérables, de 0,56 euro l’appel à partir du 118 710 (France Télécom) à 1,35 euro à partir du 118 318 (société Le Numéro) quand on appelle d’un téléphone fixe (source : Arcep). Autre aberration, en appelant le même numéro de renseignements téléphoniques mais à partir d’un opérateur différent, les prix varient de manière significative. Par exemple en appelant le 118 000 (société SAS), il faudra payer 0,96 euro la minute à partir d’un poste fixe, 1,35 euro l’appel + 0,34 euro la minute à partir de l’opérateur Orange, 1,10 euro l’appel + 0,10 euro la minute pour SFR et 1,12 euro l’appel + 0,225 euro la minute pour Bouygues Télécom !

Il est donc difficile pour l’usager de distinguer les prestataires prompts à fournir un accès aux renseignements de qualité et au meilleur prix de ceux qui ont investi 40 000 euros pour se contenter de faire de l’argent sur les services. Pourtant, dès le 3 avril, les consommateurs devront trancher entre plusieurs services sans disposer des éléments indispensables pour choisir. La solution n’est donc pas de supprimer définitivement un service de base universel, mais de laisser le « 12 » vivre, jusqu’à ce que la concurrence se soit totalement établie et que le marché se soit assaini. La mise en place de numéros « 118 » dédiés à la seule délivrance de renseignements téléphoniques de base est aussi une alternative possible.

Source : UFC Que Choisir

Comparer les numéros 118

Réagir à cet article sur le forum

118 : dossier test et comparaison dans Mobiles Mag…

8 février 2006 | 118 008, 118 218, 118 710, 118 711, Baromètre 118, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les acteurs du 118, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur 118 : dossier test et comparaison dans Mobiles Mag…

Vous commencez à le savoir : jusqu’à présent, pour obtenir un renseignement téléphonique il suffisait de composer le 12. Depuis l’ouverture à la concurrence du marché des renseignements, les 118 XYZ se multiplient. Mobiles Magazine surfe sur la vague et lance un dossier comparatif très détaillé sur les 118.

Mobile Mag a mis en place un banc d’essai pour mesurer en test réel les services et les coûts des 118, intégrant des critères tels que temps d’attente, qualité de l’accueil, pertinence des réponses, etc.

En attendant de découvrir l’intégralité des résultats dans le dossier du n° 91 de Février 2006 de Mobiles Mag, quelques élements de choix rapportés par nos confrères de cet excellent mensuel :

  • le moins cher depuis un mobile : le 118 711 de France Telecom.
  • le moins cher et le plus complet depuis un fixe : le 118 218 de « Le Numéro ».
  • le meilleur rapport qualité prix : le 118 008 des Pages Jaunes.
  • le numéro à éviter : le 118 710 de France Télécom

Le pourquoi du comment et plus encore sur Mobiles Mag n° 91 de Février 2006 en kiosque actuellement.

Source : Budgetelecom.com

Les nouveaux renseignements téléphoniques au banc d’essai

1 février 2006 | 118 000, 118 001, 118 007, 118 075, 118 318, 118 710, 118 711, 118 713, Allô Bottin, Baromètre 118, Critique, Dans la presse, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Telegate France | Commentaires fermés sur Les nouveaux renseignements téléphoniques au banc d’essai

Test des numéros 118 : cette fois-ci c’est Le Monde qui relate de nouveaux essais toujours aussi peu encourageants, soulignant une offre désordonnée et des coûts de communication élevés.

Six chiffres à la place du 12 : dès le 3 avril, les numéros d’appel des renseignements téléphoniques commenceront par 118.La plupart fonctionnent déjà. Huit opérateurs, français ou étrangers, ont acquitté un droit d’entrée de 40 000 euros annuels par numéro pour investir ce marché de 270 millions d’appels par an.

Les services du 118 utilisent les bases de données de l’ensemble des opérateurs de téléphonie fixe ou mobile, notamment celle de France Télécom. Ils y ajoutent les informations supplémentaires qu’ils proposent (localisation des stations de métro, cinémas, pharmacies de garde…). Les services annexes (mise en relation avec le correspondant, annuaire inversé, renseignements internationaux) sont inclus dans le prix de l’appel ou taxés en supplément.

A chacun de ces services, nous avons posé la même question, à partir d’un téléphone fixe :  » Quelle est la station-service la plus proche du Monde, boulevard Blanqui dans le 13 e arrondissement de Paris, ouverte le soir ? » Un seul a été capable de nous indiquer cette station Esso qui existe réellement mais ne figure ni dans les annuaires France Télécom ni dans les Pages jaunes. Les autres nous ont communiqué plusieurs adresses dans le quartier, plus rarement les horaires d’ouverture.

Au 12, un agent nous a donné deux adresses en 54 secondes, pour 90 centimes. Au 118 000 (société allemande SAS Telegate), l’opératrice n’a d’abord trouvé qu’une seule station ; puis, au bout de 4 min 48, elle en a ajouté neuf, le tout pour 3,84 euros. L’opératrice du 118 001 (Intra Call Center, société Fonecta) nous a donné trois stations Total. Pour obtenir plus, il faut rappeler, le nombre de renseignements étant limité à trois pour 1,12 euro. « Nous sommes une entreprise, et nous devons facturer de nombreux appels« , précise-t-elle, en se laissant soutirer une seule adresse Esso, alors qu’il y en plusieurs dans l’arrondissement.

En fait, les opérateurs ont mis en place trois systèmes de tarification. Lorsque la communication est facturée à la minute, le nombre de renseignements n’est pas restreint car cela permet de prolonger la communication. Quand le montant de l’appel est forfaitaire, le nombre de renseignements est limité. La plupart pratiquent une tarification « mixte » : après la première minute, la communication est décomptée à la seconde, ou par paliers de 7 secondes (au 118 000, SAS Telegate), ou de 30 secondes (au 118 007, Allô Bottin).

TEMPS DE RÉPONSE VARIÉS

Un même opérateur peut appliquer des tarifs différents sur ses divers numéros. C’est le cas de la société Le Numéro (filiale du britannique The Number), qui truste sept indicatifs. Chacun d’eux peut fournir les horaires d’ouverture des stations-service. Le temps de réponse a varié de 1 min 40 pour quatre adresses, à 1 min 51 pour… deux adresses. Seul le 118 075, dont la base de données a été réalisé en partenariat avec le quotidien Le Parisien, a réussi à indiquer la station-service du boulevard Blanqui en 2 min 24, pour 1,34 euro (1,12 euro l’appel + 11 centimes la minute, décomptée dès la première seconde).

La célérité des téléopérateurs, pour la plupart délocalisés en province ou à l’étranger, dépend de leur habileté à interroger les bases de données ; par exemple penser à consulter la rubrique « mairie » si on leur demande le numéro d’une déchetterie ou d’une piscine municipale. Dans ce domaine, France Télécom possède une avance certaine.

Parmi les services annexes, la mise en relation avec le numéro demandé est gratuite, excepté pour le 118 711 de France Télécom, qui facture 15 centimes. En revanche, il faut se montrer vigilant sur le coût de la communication après la mise en relation, facturée 22 centimes la minute par Telegate au 118 000 et 34 centimes la minute par Le Numéro au 118 318.

Les tarifs sont plus élevés à partir d’un téléphone mobile que d’un téléphone fixe. En effet, le prix comprend trois composantes : le forfait de base (de 99 centimes à 1,12 euro par appel), auquel s’ajoute un montant à la minute (de 15 à 34 centimes), ainsi que le coût d’une communication mobile déductible du forfait.

Enfin, deux numéros offrent un service minimal, au tarif de 56 centimes l’appel. Entièrement automatisé, le 118 710 (France Télécom) oblige à un pénible jeu de questions-réponses : « Avez-vous dit Paris ? répondez par oui ou non. » A l’énoncé du mot « station-service« , il faudra à l’automate trois questions pour cibler la requête : « Avez-vous dit stations de radio ? Agence du CIC ? Station-service ? » Les cinq réponses concernent exclusivement des stations Total, et le robot affirme qu' »il n’y a pas d’autre station-service dans le 13 e arrondissement« . Seule consolation, la communication ne vous sera pas facturée si vous n’avez pas obtenu votre renseignement. Au 118 713 (Le Numéro), les opératrices ont visiblement reçu une formation minimale. La nôtre, après avoir annoncé qu’il n’y a aucune station-service ouverte le soir, a fini par trouver sept adresses en 4 min 44.

Cette offre désordonnée risque d’entraîner un ajustement progressif du marché, comme en Grande-Bretagne, où deux opérateurs (The Number et British Telecom) trustent désormais 80 % des appels.

Source : Le Monde

Exprimez-votre opinion sur les forums de discussion ALLO 118 !
Votez-pour votre numéro 118

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)