Les 118 épinglés par Que Choisir

17 juillet 2007 | Associations, Critique, Dans la presse, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur Les 118 épinglés par Que Choisir

L’article de 20 minutes : «Opacité», «Arnaque», «piège tarifaire»…

Lire la suite

L’UFC attaque les 118

17 juillet 2007 | Associations, Critique, Dans la presse, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur L’UFC attaque les 118

La brève sur tekit.fr : Pas de répit pour l’association UFC Que Choisir qui dénonce ce matin le « fiasco » de l’ouverture à la concurrence du service des renseignements téléphoniques.

Lire la suite

Numéros en 118: un sévère bilan

17 juillet 2007 | Associations, Critique, Dans la presse, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur Numéros en 118: un sévère bilan

L’article de France 2 : UFC-Que Choisir fustige le « fiasco », bien onéreux, des nouveaux numéros de renseignements téléphoniques en 118.

Lire la suite

Renseignements téléphoniques : le consommateur paie cher

17 juillet 2007 | Associations, Critique, Dans la presse, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur Renseignements téléphoniques : le consommateur paie cher

L’article du Figaro : Pour l’UFC-Que Choisir, les consommateurs sont les grands perdants de l’ouverture à la concurrence du marché des renseignements téléphoniques.

Lire la suite

Quand L’ARCEP jouait à chat « annuaire universel »

6 juillet 2007 | Articles ALLO118, Bases de données, Les consommateurs, Les Services | Commentaires fermés sur Quand L’ARCEP jouait à chat « annuaire universel »

L\'actualité de l\'ARCEPCe jeudi 5 juillet avait lieu une discussion en ligne (« Chat ») réunissant Gaëlle Nguyen, responsable service universel, et Stéphane Kuna, responsable consommateurs, qui ont répondu, aux questions des consommateurs sur l’annuaire universel.

Les subtilités du commerce de vos données enrichies et plus globalement l’économie des Telecoms n’a pas fini d’être une source d’incompréhension pour le plus grand nombre… 😉

Bonsoir à toutes et à tous, nous avons le plaisir de recevoir Gaëlle Nguyen, responsable service universel et Stéphane Kuna, responsable consommateurs. Ils répondent à toutes vos questions sur l’annuaire universel.

Gaëlle Nguyen, responsable service universel, et Stéphane Kuna, responsable consommateurs

GN & SK : Bonjour et bienvenue sur ce deuxième chat de l’ARCEP !

Mickael : C’est sans doute une question qui va vous paraître un peu stupide, mais qu’est-ce que c’est exactement l’annuaire universel ?

GN & SK :Il s’agit d’une liste de tous les abonnés du téléphone fixe et mobile, qui ont demandé à y figurer. Il existe plusieurs listes d’annuaires universels : chaque éditeur d’annuaire et les 118 réalisent chacun leur propre liste.

Julien : Faut-il faire une démarche particulière pour que mon numéro fixe et mon numéro mobile apparaissent dans l’annuaire universel ? Merci de votre réponse.

GN & SK : Oui et non. La règle diffère selon qu’il s’agit d’un numéro de téléphone fixe ou de mobile. Pour le fixe, vous êtes inscrit d’office (sauf demande contraire). Pour le mobile, c’est à vous de le demander.

Alain C : Je voudrais que mes numéros ne soient pas dans l’annuaire, est-ce qu’ils y sont par défaut ? Nous sommes mal informés…

GN & SK :Oui, pour le fixe. Non, pour le mobile. Si vous voulez refuser la parution, contactez votre opérateur qui fera la modification gratuitement.

PtiteLumière:je suis un professionnel, je ne souhaite pas paraître dans l’annuaire ; est-ce possible ?

GN & SK : Oui. Il suffit de le demander à votre opérateur.

seb : Combien de numéros de mobiles dans l’annuaire universel ? Pourquoi il y en a aussi peu ? ce n’est pas automatique ?

GN & SK : En effet, ce n’est pas automatique. Il y a actuellement 2,6% des numéros mobiles dans l’annuaire universel.

quentin d : Je voudrais juste savoir en quoi un tel annuaire est important à constituer ? Quel est l’objectif ?

GN & SK : Quoi de plus agaçant que de rechercher l’adresse d’un ami (ou d’un professionnel) ou son numéro égaré et de ne pas les trouver, quel que soit son opérateur ? D’où l’intérêt d’avoir une liste agrégée…

Alexis : Les listes de numéros que les opérateurs transmettent aux services de renseignements sont-elles fiables ? Les éditeurs contrôlent-ils cette fiabilité ?

GN & SK : Les opérateurs sont tenus de contrôler l’exactitude des données figurant dans les listes. Les éditeurs peuvent faire des contrôles techniques.

elise : Je ne veux pas que mon numéro mobile soit dans l’annuaire ; que dois-je faire ?

GN & SK : Normalement, il ne devrait pas y être sans que vous l’ayez demandé. Si vous vous pouvez demander (à votre opérateur) à être supprimée de l’annuaire.

max : Je suis abonné Bouygues Telecom et mon numéro de mobile ne figure pas sur l’annuaire universel. Est-ce possible ?

GN & SK : Oui, c’est possible et c’est normal ! Si vous souhaitez y être, vous pouvez vous inscrire en ligne sur le site ou appeler le service clients de Bouygues Telecom.

François Varloot : Bonjour Gaëlle, bonjour Stéphane. Excellente idée le chat. J’ai une « vraie » question d’utilisateur : quand on est harassé au téléphone par des vendeurs de gestion de patrimoine ou de cuisine, alors que clairement on a mentionné à son opérateur de télécom que l’on souhaitait être en liste non-démarchage, et que ces charmantes sociétés vous assurent qu’elles ont eu votre numéro « dans l’annuaire universel » (sic), que doit-on faire ?

GN & SK : D’abord, vérifiez auprès de l’opérateur que vous avez bien choisi l’option « anti-prospection ». Si c’est le cas, contactez la CNIL et exercez votre droit à la rectification des données personnelles.

PNMV1 : Bonjour, Pourriez-vous m’indiquer si le 118 711 est bien le service 118 de référence du service universel ?

GN & SK : Oui, effectivement.

Laurentinois : Bonjour, Inscrit en liste orange, tous les 118 sauf le 118 218 informent que je ne souhaite pas être sollicité. Le 118 218 prétend qu’il n’est pas possible de faire figurer l’interdiction au marketing. Il me suggère d’écrire à FT pour que mes coordonnées ne soient plus dans les mises à jour. Je suis dérangé et on me répond que mes coordonnées sont libres sur internet. Quelle est la règlementation qui autorise le 118 218 à ne pas prendre en compte ma demande et la législation sur le retrait, la modification d’information ? Merci pour votre réponse.

GN & SK : Aucune réglementation ne justifie les propos que vous aurait tenus le 118218. Tout abonné doit pouvoir demander que ses données ne soient pas utilisées dans le cadre d’opérations de prospection. Cette interdiction vaut pour tous les supports.

jean thierry la mule : Bonjour, où peut-on voir son inscription ou sa non inscription si elle est en cours ?

GN & SK : Il faut attendre un délai de 10 jours pour la voir apparaître en principe sur les différents annuaires. Le délai dépend du support. Pour les annuaires papier, la mise à jour se fait 1 fois par an.

freednt: Qui s’occupe de l’annuaire universel ?

GN & SK : Il n’existe pas de base centralisée. L’annuaire universel résulte de l’assemblage des listes d’abonnés inscrits de l’ensemble des opérateurs par les éditeurs et les 118.

Kikou: Qu’est-ce que l’annuaire universel peut contenir comme données ? email ?

GN & SK : Oui, il peut contenir des emails. Mais aussi nom, prénom, numéro de téléphone, adresse, profession…

Kenny : Mon numéro Freebox peut-il apparaitre sur l’annuaire universel même s’il n’est pas de type 01 4x xx xx xx ?

GN & SK : Oui, bien sûr. On trouve ceux des « box ».

seb : Est-ce que l’annuaire a un coût pour les particuliers et/ou les professionnels ?

GN & SK : L’inscription est gratuite. Tant pour les particuliers que les professionnels.

Kenny : J’ai aussi un numéro Skype in ? ca marche aussi ?

GN & SK : Par quoi commence votre numéro ? Est ce un numéro à 10 chiffres ? (si c’est le cas, la réponse est toujours oui).

Cédric Mangerin : Est-ce que l’annuaire universel a un équivalent de la liste rouge. De quelle manière peut-on y figurer ?

GN & SK : Oui, on peut décider de ne pas apparaître dans l’annuaire. Et c’est gratuit. Il suffit d’en faire la demande à l’opérateur.

Dr Phu-Lee : l’annuaire universel est-il une base unique commune à tous les fournisseurs de renseignements 118, ou bien y a-t-il autant d’annuaires universels que de fournisseurs 118 ou éditeurs d’annuaires ?

GN & SK : Il existe un seul annuaire universel mais les fournisseurs et éditeurs n’ont pas toujours tous les éléments de ces listes. Il leur manque parfois certains opérateurs.

Comment se font les mises à jour ? j’aimerai en gros comprendre les mécanismes qui permettent la collecte des données entre les différents opérateurs fixes et mobiles. Merci par avance de votre réponse.

GN & SK : Les opérateurs envoient régulièrement aux éditeurs, avec qui ils ont un contrat, des mises à jour avec un délai maximal de 2 semaines.

Arthur 117 : Si je fais porter mon numéro et que je veux le paraitre dans l’annuaire alors que je n’y étais pas, que dois-je faire ?

GN & SK : Demandez l’inscription à votre nouvel opérateur.

freednt : Peut-on modifier soi même ses propres données dans l’annuaire universel ?

GN & SK : On peut modifier ses informations personnelles auprès de son opérateur qui les transmettra aux éditeurs et 118 avec qui il a contracté. Selon les opérateurs, les demandes de modification se font en ligne (par exemple, chez Free ou Bouygues Telecom) ou par téléphone auprès du service clients (1014 chez France Telecom) ou encore en agence.

Les opérateurs mobiles transmettent-ils bien les données ? Qu’est ce qui pourrait expliquer un taux d’inclusion aussi bas ?

GN & SK : Oui ils transmettent bien leurs inscrits aux éditeurs. Le faible taux peut s’expliquer par le fait que la démarche doit être volontaire et que le client doit être informé de cette condition par son opérateur. D’ailleurs, on constate des taux d’inscription très différents selon les opérateurs mobiles.

Latoure : Les opérateurs sont-ils contraints de proposer à leurs abonnés de figurer dans les annuaires ?

GN & SK : Pour le fixe, c’est automatique. Pour le mobile, les opérateurs doivent en effet informer leurs clients de leur droit à figurer dans l’annuaire au moment de l’abonnement initial ou de modifications ultérieures du contrat.

hippy hippy yep : Je suis chez Free en dégroupage total et j’avais demandé la portabilité du numéro. Je veux que mon numéro en 01 apparaisse dans l’annuaire mais Free ne m’en donne pas la possibilité. Seul le numéro en 095 apparaît !!!! Que faire ? Comment les obliger ?

GN & SK : Normalement, le client peut choisir quel numéro figure dans l’annuaire. En cas de souci, écrivez à Free en mettant en copie l’ARCEP.

j’aimerai comprendre le système de rémunération entre les différents acteurs : les opérateurs mobiles sont-ils rémunérés lorsqu’ils transmettent les données ?

GN & SK : Les services de renseignements rémunèrent les opérateurs qui leur transmettent les listes d’abonnés.

André : L’usage des N° en 08XX se développe beaucoup mais existe-t-il un annuaire de ces N° (universel ou pas) ?

GN & SK : Les 08 sont présents dans l’annuaire universel. Il est possible de créer un annuaire de ces numéros mais il ne sera plus universel.

Je ne comprends pas très bien le mécanisme d’échange des données : comment les fournisseurs de services de renseignements collectent-ils les données ? Doivent-ils s’adresser individuellement à tous les opérateurs ? Que doivent-ils payer pour obtenir les informations ?

GN & SK : Oui, chacun des éditeurs et des 118 doit s’adresser à chacun des opérateurs. La rémunération dépend du nombre d’inscrits de chaque opérateur.

Marion : Les opérateurs qui ne permettent pas aux abonnés de s’inscrire ou ne transmettent pas les listes correctement aux éditeurs d’annuaire encourent-ils des sanctions, lesquelles ?

GN & SK : Oui. Ils encourent des sanctions pécuniaires.

Merci, le mot de la fin ?

GN & SK : Merci à tous pour vos questions très variées sur un sujet qui n’est pas simple. Nous vous donnons rendez-vous en septembre pour un nouveau chat sur le haut débit et l’ADSL.

Source : ARCEP РT̩l̩charger le script de la discussion [PDF]

Exalead chante Toutouyoutou…

16 juin 2007 | 118 218, Bases de données, Décalé, Le Numéro, Les Services | Commentaires fermés sur Exalead chante Toutouyoutou…

Sur le blog d’Exalead : Aujourd’hui, le 118218, le N°1 incontesté des renseignements téléphoniques en France, lance son nouveau site Internet d’annuaire www.118218.fr avec un nouveau service de recherche basé sur la technologie Exalead.

Au programme, un champ de recherche unique, une zappette de navigation, de la recherche hybride Web et Annuaires, vous allez adorer…

Pour Exalead, une de nos réalisations les plus riches et les plus abouties, pour le Numéro 118218, un signal fort de la volonté du groupe d’innover et d’anticiper les attentes de ses internautes.

Ce site est lancé aujourd’hui dans une version de test avant de publier la version définitive à l’automne prochain.

Source : blog Exalead

L’Annuaire universel à l’assaut de PagesJaunes.fr

14 juin 2007 | 118 012, Business, Dans la presse, L'Annuaire Universel, Les Services | 1 commentaire

L'Annuaire Universel - 118 012Un long exercice de paraphrase article que signe Gilles Musi dans la rubrique High Tech de L’Expansion sur l’arrivée prochaine du 118012.fr parmi le top 10 des sites visités en France pour l’hiver. Attention à ne pas confondre les annuaires universels…

Lancé en septembre 2006, L’Annuaire universel 118 012 veut aligner la recherche de renseignements téléphoniques sur la simplicité et la fiabilité de Googe. Les premiers résultats paraissent encourageants.

Pour qui veut retrouver les coordonnées (adresse, téléphone, accès) d’un professionnel ou particulier sur Internet, le site des PagesJaunes reste encore incontournable. Mais son fonctionnement laborieux a parfois de quoi énerver les internautes. « La consultation de l’annuaire téléphonique est devenue totalement archaïque. Les grilles à remplir ? On se fait jeter si les cases sont mal renseignées ! », fulmine Guy Birenbaum qui, à la tête de L’Annuaire Universel 118 012, voudrait bien bousculer non seulement PagesJaunes.fr, mais également ses concurrents de la famille du 118.

Au cÅ“ur du 118 012, il y a son moteur. Sorte de Google du téléphone, il propose de trouver ce que vous cherchez en un seul clic. Exemple : sur la seule et unique case à remplir, vous entrez « médecin Versailles Paris », et le système remonte la liste des médecins généralistes et spécialistes situés avenue de Versailles à Paris, puis ceux localisés avenue de Paris à Versailles. C’est efficace, simple, et gratuit sur Internet. Les recherches effectuées depuis un mobile restant, elles, payantes.

« Cela fait quinze ans que nous y travaillons. Ce projet fait appel à notre expérience en matière de bases de données. A l’origine, le moteur que je recherchais pour ce service n’existait pas. Nous en avons donc créé un pour nos propres besoins en y apportant quelques innovations puis, à l’occasion de l’attribution par l’Arcep des numéros 118, nous avons décidé de le développer pour le grand public. La version 1 a ainsi été mise en ligne en octobre 2006 », explique Guy Birenbaum. Un mois plus tard, à l’occasion d’une enquête TNS-Sofres réalisée pour le compte de l’Arcep et portant sur la qualité des services de renseignements téléphoniques accessibles par les 118, L’Annuaire Universel arrivait en tête avec un taux d’exactitude des renseignements fournis de 91% ! Le problème, c’est que la qualité des réponses du 118 012 ne dépend pas que de lui.

Selon la réglementation en vigueur, tous les opérateurs fixes et mobiles qui attribuent des numéros de téléphone ont l’obligation de fournir aux opérateurs d’annuaires leurs fichiers de numéros, à l’exception de ceux en liste rouge. De surcroît, ces transferts doivent être réalisés à des conditions techniques et financières soumises aux textes réglementaires. Dans la pratique, les choses sont pourtant différentes, constate Guy Birenbaum : « Il y en a qui traînent les pieds. Et, financièrement, certains cherchent à faire des bénéfices, ce que la réglementation interdit. Le câblo-opérateur Noos constitue le pire des exemples. Les sommes qu’ils nous demandent sont totalement aberrantes. Cela va se régler comme d’habitude à coup de procès », estime le patron du 118012. Moyennant quoi, la grande majorité des numéros fixes (98 à 99%) attribués par les opérateurs sont déjà dans l’Annuaire Universel. Côté mobiles, la situation est encore plus difficile puisque par défaut, les abonnés sont en liste rouge. Tout cela se règle très lentement. Car comme le reconnaît Guy Birenbaum : « Sur plus de 20 millions d’abonnés chez Orange, 10.000 apparaissent pour l’instant dans L’Annuaire Universel ».

Quant au modèle économique, c’est celui de PagesJaunes. S’agissant des professionnels, l’achat d’un module de publicité leur permet d’apparaître avant ceux qui n’ont pas choisi cette option. Par ailleurs, certains mots-clés sont commercialisés (location de voitures, fuite d’eau,…) voire même vendus aux enchères. « On travaille beaucoup sur les aspects recherche contextuelle. Les mots-clés peuvent être liés à l’activité (déménagement, par exemple), une zone de chalandise ou de l’évènementiel. Pour un mot-clé, les tarifs vont de quelques centaines à quelques milliers d’euros », précise Guy Birenbaum.

A la mi-avril, 1,2 million d’internautes auraient intégré le 118 012 à leurs favoris affirme le patron du moteur en se basant sur le nombre de clics enregistré par le bouton proposant cette option. Or le site n’a pas encore dépensé le moindre centime d’euros en communication. « Le trafic commence à être très important. Nous devrions apparaître dans le groupe des dix premiers sites Internet français d’ici 6 à 8 mois, pronostique Guy Birenbaum. En 2008, nous attaquons l’international ».

Source : L’Expansion

ARCEP : rapport sur la qualité des services de renseignements 118

30 novembre 2006 | Annonces, Baromètre 118, Enquêtes & analyses, Les acteurs du 118, Les Services | Commentaires fermés sur ARCEP : rapport sur la qualité des services de renseignements 118

Paris, le 30 novembre 2006 : L’Autorité publie les résultats de l’enquête conduite en octobre-novembre 2006 sur la qualité des services de renseignements 118. Un an après leur introduction, quel est le constat ? Les résultats de l’enquête sur la qualité des 118 révèlent un maintien de la qualité par rapport aux anciens numéros et une offre diversifiée.

L’Autorité exerce un suivi de la qualité des services de renseignements

En 2005, l’ARCEP a lancé un suivi de la qualité des services de renseignements afin de mesurer l’effet de la substitution des anciens numéros (12, 712, 612, 222, etc.) par les numéros 118. Trois études ont à ce jour été menées.

La première enquête a été conduite en octobre 2005, c’est-à-dire avant l’introduction des 118. Il s’agissait de constituer un référentiel en matière de qualité à partir des performances des anciens numéros de services de renseignements.

En mars 2006 (c’est à dire avant la fermeture des anciens numéros), une deuxième enquête était menée sur les 118 ouverts à cette date. Les numéros testés représentaient alors environ 15% du marché et les résultats ont montré que la qualité des 118 était équivalente à celle des anciens numéros. Cette conclusion demandait toutefois à être vérifiée après la montée en charge des 118, une fois le 12 définitivement fermé, le 3 avril 2006.

Une troisième enquête a donc été menée en octobre-novembre 2006. Elle a porté sur dix huit numéros 118. Cette étude, confiée à TNS-Sofres, avait pour objectif d’évaluer l’évolution de la qualité à la suite de la montée en charge des 118 et de l’évolution du marché. Ce sont les résultats de cette enquête qui sont publiés aujourd’hui.

Les résultats de l’étude d’octobre-novembre 2006 : le maintien de la qualité de service globale

L’examen des résultats de cette enquête montre un maintien de la qualité globale des services de renseignements depuis l’ouverture des 118 en novembre 2005 et la fermeture des anciens numéros en avril 2006. Toutefois, des disparités plus fortes selon les numéros sont constatées :

  • Tout d’abord, les nouveaux services accessibles par les 118 sont globalement plus rapides que ceux offerts via les anciens numéros : le gain en rapidité constaté en mars 2006 se confirme après l’augmentation des appels vers les nouveaux numéros.
  • De plus, la disponibilité des services 118 demeure excellente (98 % de disponibilité moyenne), et ce, malgré la montée en charge qui a conduit les numéros à traiter beaucoup plus d’appels qu’au printemps. Ce comportement est général sur les principaux numéros. Il apparaît néanmoins que certains 118 souffrent d’une disponibilité inférieure et de temps de traitement sensiblement plus longs que la moyenne.
  • Enfin, concernant l’exactitude, la montée en charge des 118 après le 3 avril 2006 a entraîné une légère baisse des taux d’exactitude de plusieurs services très utilisés par les consommateurs. La moyenne du marché s’établit à 87 % contre 88 % pour les 118 testés en mars 2006.

Néanmoins, certains numéros se distinguent par un taux d’exactitude en hausse tandis que pour d’autres numéros à forte notoriété, la baisse est plus accentuée.

Les résultats des nouveaux acteurs apparus depuis avril 2006 sont variables selon les opérateurs et les numéros ; certains services sont plus exacts mais pâtissent de problèmes de disponibilité et de rapidité alors que d’autres garantissent un accès rapide à leur service sans nécessairement se distinguer en termes d’exactitude.

Il convient de souligner que l’enquête menée par l’Autorité n’évalue pas la qualité perçue des services et que les résultats de cette enquête doivent être complétés d’autres évaluations plus subjectives.

L’évolution du marché

Un an après l’introduction des 118, le marché des services de renseignements se concentre autour de quatre numéros principaux, complétés de services – spécialisés ou non – plus modestes en termes de trafic, qui stimulent le marché et élargissent la palette des services offerts aux consommateurs. L’Autorité souligne à cet égard que de nouveaux 118 sont encore aujourd’hui attribués et mis en service.

L’évolution de ce marché va se poursuivre dans les prochains mois afin de s’adapter aux nouveaux usages. La fermeture du  » 12  » et des anciens numéros a entraîné une baisse significative des appels (de l’ordre de 27 %), mais l’usage croit à partir des téléphones portables, ce qui donne la possibilité aux consommateurs de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires (envoi d’un SMS, d’un plan, etc.).

Une nouvelle enquête sera menée en 2007

En 2007, l’Autorité mènera une quatrième enquête sur la qualité des services de renseignements.

Source : Communiqué de l’ARCEP

L’enquête sur la qualité des 118 [PDF]

Articles liés :

les 118 : disponibles mais pas toujours exacts

30 novembre 2006 | Baromètre 118, Dans la presse, Enquêtes & analyses, Les acteurs du 118, Les Services | Commentaires fermés sur les 118 : disponibles mais pas toujours exacts

Un an après leur introduction, la qualité globale des renseignements téléphoniques en 118 « se maintient », malgré une légère baisse des taux d’exactitude.

Depuis l’ouverture des 118 du renseignement téléphonique en novembre 2005 et la fermeture définitive des anciens numéros (12, 712, etc.) en avril dernier, la qualité globale des services « se maintient » et l’offre « se diversifie », selon l’Arcep.

Lire la suite

L’ARCEP annonce une consultation sur les Services à valeur ajoutée (dont les numéros 118)

24 novembre 2006 | Annonces, Baromètre 118, Enquêtes & analyses, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Services | Commentaires fermés sur L’ARCEP annonce une consultation sur les Services à valeur ajoutée (dont les numéros 118)

Paris, le 23 novembre 2006 : L’Autorité lance une large consultation sur les services à valeur ajoutée et propose des moyens permettant d’améliorer le fonctionnement de ce marché au bénéfice du consommateur.

Qu’appelle-t-on SVA ?

Il s’agit des services accessibles via des numéros à dix chiffres commençant par 08 (sauf les 087), les numéros à quatre chiffres commençant par 3 ou par 1, ou encore des numéros 118 utilisés pour les services de renseignements.

Ces numéros permettent aux abonnés d’accéder, depuis un téléphone fixe ou un mobile, à tous types de services : informations préenregistrées (par exemple les prévisions météo), ou personnalisées (renseignements, achats de billets, …), mais aussi accès à l’Internet bas débit. Ils constituent un segment important du marché des communications électroniques : selon les chiffres de l’observatoire de l’Autorité, au deuxième trimestre 2006, les SVA représentaient 650 millions d’euros de revenus.

Ce type de services ne peut fonctionner et se développer sans la mise en place d’un climat de confiance entre les acteurs qui fournissent ces services et les consommateurs. Le marché des SVA est complexe : il est aujourd’hui caractérisé par l’interaction de plusieurs acteurs dans la chaîne de valeur, par une grande disparité (voire opacité) tarifaire, et par des problèmes de nature déontologique. Il existe donc un risque sérieux qu’une insatisfaction se développe au sein des consommateurs vis-à-vis de ces services.

Schématiquement, la chaîne de valeur simplifiée peut être représentée comme suit :

Chaîne de valeur simplifiée

Lire la suite

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)