Le 118 000 innove et lance des services de plans, itinéraires, informations trafic et météo.

9 mars 2006 | 118 000, Les Services, Telegate France | Commentaires fermés sur Le 118 000 innove et lance des services de plans, itinéraires, informations trafic et météo.

Communiqué de presse Telegate 118 000

Le 118 000 innove et lance des services de plans, itinéraires, informations trafic et météo.

Paris, le 1 mars 2006 – Après 4 mois d’activité, le taux de satisfaction des clients du 118 000 est de 97 %(*). Son objectif de qualité de service étant désormais atteint, le 118 000 innove et lance une gamme de services jusqu’alors inexistante sur le marché des renseignements téléphoniques. Dès aujourd’hui, les 10 000 utilisateurs déjà inscrits vont pouvoir tester en exclusivité un service d’Itinéraires, Informations trafic et météo.

Recevoir un itinéraire optimisé en fonction de l’état du trafic en temps réel

Vous êtes bloqués dans un embouteillage, perdus ou encore en retard, appelez le 118 000 et ce service vous indiquera l’itinéraire le plus court pour vous rendre à votre destination en fonction de l’état du trafic en temps réel (signalisation des radars, ralentissements, travaux, accidents) et vous fournira des informations météo avec des prévisions à deux jours. Ces services, lancés en test aujourd’hui, sont sans surtaxe, inclus dans le prix de l’appel comme tous les services du 118000.

Pour faire partie des testeurs, il suffit de s’inscrire sur le site web www.118000.fr.

Les premières innovations du 118 000 ont augmenté significativement l’usage des renseignements téléphoniques.

Un service de plan permettant d’obtenir le plan du quartier sur un téléphone mobile avec des informations pratiques (stations de métro – parkings – distributeurs de billet les plus proches) a été lancé en décembre 2005 auprès de 50 000 testeurs. Ce service a convaincu ces utilisateurs, qui après appropriation du service, ont augmenté significativement leur utilisation des renseignements téléphoniques.

118 000 : une large gamme de services sans coût supplémentaire

Dorénavant les clients du 118 000, en plus des services classiques liés aux renseignements téléphoniques (recherche de particuliers et professionnels, recherche inversée, recherche de proximité, SMS de confirmation, mise en relation), bénéficient d’informations pratiques (plans, itinéraires, information trafic, météo, parking, métro, horaires d’ouvertures, restaurants par type de cuisine, hôtels par étoile, stations services et garages par marque, banques par réseau…) et prochainement, les cinémas (films, séances) et l’agenda culturel.

* études de qualité réalisées mensuellement par Maxiphone auprès de 1 000 clients.

A propos du 118 000

Filiale du Groupe telegate, Le 118 000 est un nouvel acteur du marché français des services de renseignements téléphoniques. Leader européen des renseignements téléphoniques, le Groupe telegate est reconnu pour sa qualité de service et sa capacité à innover, une expertise qui lui a permis de devenir le partenaire de SFR et Bouygues Télécom, dont il opère les services de renseignements téléphoniques respectivement le 222 et le 612, en plus du service 118 000.

Employant plus de 2400 personnes, le Groupe telegate est présent en Allemagne, Espagne, Italie et Autriche et a enregistré un chiffre d’affaire de 141,2 millions d’euros (Normes IFRS) en 2004.

Source : communiqu̩ de presse Telegate Р118 000

Les n° « 118 » : premiers tests de qualité

9 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Baromètre 118, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les Services, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Les n° « 118 » : premiers tests de qualité

TNS Sofres publie son étude commandée par l’Association pour le commerce et les services en ligne et relatée dans notre article du 1er mars : L’ACSEL présente son 1er baromètre sur la qualité de service des 118.

Lire la suite

Difficile de s’y retrouver avec les 118

3 mars 2006 | 118 000, 118 001, 118 007, 118 218, 118 711, 118 712, 118 713, Allô Bottin, Critique, Dans la presse, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Les acteurs du 118, Telegate France | Commentaires fermés sur Difficile de s’y retrouver avec les 118

A un mois de la disparition définitive des anciens numéros des services de renseignements, dont le fameux « 12 », les nouveaux opérateurs, dont les numéros commencent par 118, se livrent une bataille féroce pour s’imposer sur ce marché prometteur. Problème : devant une offre pléthorique de numéros plus ou moins ressemblants, les usagers ont du mal à s’y retrouver. D’autant que les opérateurs sont assez discrets sur le prix de leur service. Explications en trois points pour y voir plus clair.

Lire la suite

Dans un mois le 12 disparaît. Les 118 fourbissent leurs armes

2 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Annonces, Business, Calendrier du 118, Campagnes de Pub, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Dans un mois le 12 disparaît. Les 118 fourbissent leurs armes

Lancés il y a quatre mois, les nouveaux services de renseignement téléphoniques attendent la disparition défintive des numéros historiques: le 12 mais aussi le 712, le 222, le 612… Ils multiplient les initiatives pour s’imposer au plus vite.

Le 3 avril prochain, le célèbre et historique 12 ne répondra plus. Même chose pour les numéros de renseignement des opérateurs mobile: le 712, le 222 et le 612 et d’autres anciens services. Désormais, et les consommateurs commencent à le savoir, il faudra composer des numéros en 118 XYZ pour accéder à des services de renseignements. Un marché colossal.

Depuis quatre mois, 19 nouveaux acteurs sont entrés sur ce marché pour 57 numéros attribués par le régulateur. Avec plus ou moins de succès. Seuls les fournisseurs ayant dépensé des millions d’euros de publicité pour se faire connaître sont aujourd’hui en position de force pour capter tous les utilisateurs du 12. Il s’agit notamment du 118 000 (Telegate), du 118 218 (The Number) ou encore du 119 008 (Pages jaunes).

Car il faut savoir que les consommateurs sont fidèles au service de France Télécom. Le 12 et les autres numéros historiques ont attiré entre novembre-décembre 2005 90,98% des appels. Les numéros 118XYZ n’ont reçu que 9% des appels vers l’ensemble des services de renseignements.

Mais avec la disparition définitive des numéros historiques, un avenir radieux s’ouvre pour ces nouveaux acteurs. Et encore une fois, ce sont les plus riches qui se placent sur le devant de la scène.

Inondation de pub

Le 118 218, filiale du britannique The Number, s’est aujourd’hui bien imposé dans l’esprit des gens grâce à ses campagnes de communication décalées. Mais si, les deux ahuris faisant du sport sur la musique de Gym Tonic, impossible d’y échapper.

Le fournisseur revendique 5,2 millions d’appels en quatre mois, un taux de satisfaction et d’exactitude de 90% contre 80% pour le ’12’.

La date du 3 avril est attendue comme le Messie. Et l’éditeur a décidé de mettre le paquet pour se différencier. Nouvelle massive campagne de pub, mais surtout, des nouveaux services.

Côté tarifs, 118 218 se positionne comme un des moins chers du marché pour des appels passés depuis un fixe. Un point difficile à valider tant les offres tarifaires des fournisseurs sont complexes.

La filiale de The Number souhaite désormais se focaliser sur les appels passés depuis un mobile (évidemment plus chers) et fait pression sur les opérateurs pour aligner les prix sur celui du fixe. « Nous sommes en négociation active mais il est vrai que le problème est complexe. Chaque opérateur ayant des pratiques très différentes« , souligne Bruno Massiet du Biest, Directeur général de 118 218.

Annuaire mobile et site Internet

Par ailleurs, la filiale de The Number lancera deux nouveaux numéros: le 118 713, un service à bas prix avec des services minimums (0,56 euro contre 0,90) et le 118 075, dédié aux habitants de l’Ile-de-France. Quatre autres numéros seront lancés, ils viseront des segments spécifiques comme les étrangers à Paris.

Le groupe entend également améliorer la base des informations téléphoniques. D’un côté, il a saisi le Conseil de la concurrence contre France Télécom car il considère que l’opérateur historique ne lui fournit pas l’intégralité de ses informations.

Même chose pour les numéros des abonnés à la téléphonie mobile. Il faut en effet savoir que ces numéros doivent figurer dans le fameux annuaire universel, mais le régulateur constate que les opérateurs traînent des pieds. A peine 1% des numéros y figurent.

Le fournisseur a donc décidé de prendre le taureau par les cornes et lance ‘l’Annuaire des mobiles pour tous’. Via une association composée de Neuf Cegetel et de Nokia, le 118 218 invite les abonnés à entrer eux-mêmes leurs numéros sur un site Web dédié afin de créer une base. « Une association ouverte à d’autres opérateurs« , souligne le directeur général.

Et pour préserver l’intimité des abonnés, le groupe lance le service Discreto qui permet de filtrer gratuitement la mise en relation. En clair, l’abonné dont le numéro figure dans cette base pourra choisir ou non d’accepter un appel d’un correspondant qui passe par le 118 218.

Enfin, le groupe s’attaque aux Pages jaunes de France Télécom en lançant un site Web de recherche totalement gratuit. Le www.118218.fr offre des outils classiques de recherche, l’envoi de SMS, les séances de cinéma, des plans et itinéraires et une fonction ‘click to talk’ pour les utilisateurs de Skype.

« 75% des utilisateurs se servent du Web pour effectuer leurs recherches, il fallait donc répondre à cette demande. Mais il ne s’agit pas d’en faire un business, il n’y aura pas de référencement ou de liens sponsorisés« , détaille Bruno Massiet du Biest.

L’objectif est affiché : prendre la place de leader sur ce marché avant la fin de l’année.

Proximité

Du côté du 118 000, filiale de l’allemand Telegate, on ne reste pas inactif. Le fournisseur inonde également les programmes Tv de ses publicités et revendique 97% de satisfaction.

Lui aussi lance une kyrielle de nouveaux services. Il propose ainsi gratuitement (inclus dans le prix de l’appel) le plus court itinéraire pour se rendre à un endroit en fonction de l’état du trafic en temps réel. Il fournira également des informations météo avec des prévisions à deux jours ou encore des informations pratiques.

Bref, la guerre s’annonce acharnée entre les nouveaux géants des renseignements téléphoniques…

Tarif unique pour le 118 218, sauf pour les abonnés Free

Le 118 218 a décidé de faire simple. Il applique le même tarif pour les appels passés depuis un poste fixe: 0,90 euros. Mais pour les seuls abonnés Free, ce prix passe à 1,12 euros. Pourquoi ce décalage ?

« Nous n’avons pas la liberté de fixer les tarifs des communications passées depuis les opérateurs. Mais ces derniers se sont tous alignés sur notre prix. On attend que Free le fasse« , explique laconiquement Bruno Massiet du Biest, Directeur général de 118 218.

Source : Silicon.fr

L’Annuaire des mobiles pour tous !

2 mars 2006 | 118 000, 118 218, 118 712, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Telegate France | 1 commentaire

Devant la lenteur de la distribution des numéros des opérateurs mobiles aux services de renseignements, autres que ceux des opérateurs eux-mêmes – 118 712 pour Orange et 118 000 (Telegate) pour Bouygues Telecom et SFR – Neuf Cegetel, Nokia et Le Numéro (118 218) créent « l’Annuaire des mobiles pour tous ! ».

Lire la suite

118, embrouilles à l’appel

2 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Associations, Calendrier du 118, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur 118, embrouilles à l’appel

La guerre s’intensifie entre les numéros de renseignements téléphoniques à l’approche de la mort programmée du 12, le 3 avril.

Il y a une vie après le 12, elle se conjugue en 118. Mais, plutôt qu’un paradis, c’est un purgatoire. Voire un enfer pour le consommateur qui a bien du mal aujourd’hui à élire entre les messages publicitaires des annuairistes le futur «118 et quelque chose» de son choix. A un peu plus d’un mois de la fermeture du 12, bienvenue dans le monde de l’hyperchoix, des services «enrichis», plaident les nouveaux acteurs. En butte à mille tracas…

52 millions d’euros de pub engloutis

Les dépenses en achat d’espaces (spot télé, radio, affichage, presse…) se montent à 52 millions d’euros bruts, fin janvier, a calculé la société d’études TNS-Secodip. Si l’on tient compte des rabais habituellement consentis sur les tarifs (autour de 50 %), cela fait 20 à 25 millions d’euros concentrés sur la promo d’une demi-douzaine de numéros. Chez les consommateurs, on pointe du doigt la dépense insensée au regard des taux de notoriété. Le régulateur a mesuré en février dernier que seuls 9 % des appels vers les services de renseignements étaient allés vers les 118, en dépit du matraquage publicitaire. Le Numéro fait valoir, pour sa défense, que 80 % des Français ont percuté que les 118 existent. A l’UFC-Que choisir, on pleure le défunt 12. «Il fallait le laisser tout simplement dépérir», fait valoir Julien Dourgnon, plutôt que de «jeter madame Michu dans les bras de Toutouyoutou»… en ouvrant cette foire aux numéros en 118. Et pointant au passage un maquis tarifaire propre à noyer le client. D’autant que la qualité des services rendus par les nouveaux annuairistes demande encore à être améliorée.

A peine mieux que le 12 et un poil plus cher

L’Association pour le commerce et le service en ligne (Acsel) va dévoiler aujourd’hui le résultat de son test auprès des cinq premiers 118. Le taux de réponse exacte (85 %) est certes légèrement supérieur à celui du 12 (82 %), mais pour un prix moyen légèrement plus élevé (1,08 euro) contre 1,05 pour l’ancêtre du renseignement. A l’initiative de cette enquête, les cinq poids lourds des nouveaux numéros en 118. A savoir, le Numéro (118 218), Telegate (118 000), Pages jaunes (118 008), France Télécom (118 712) et Allô Bottin (118 007), «parce que les gens qui ont investi massivement veulent montrer que c’est du sérieux», explique Telegate. Hier, France Télécom se réjouissait de sa propre performance : avec un score de 91 % pour son 118 712. Allô Bottin refusait, lui, de donner sa note, se bornant à dire qu’il était «satisfait»… Bruno Massiet du Biest, le directeur général du Numéro, muet lui aussi sur sa performance, explique viser pour sa part «90 %», signe d’«un renseignement de qualité», et qu’il obtient au regard de ses propres sondages confiés à Maxiphone. Les cinq leaders du 118 ont donc encore du chemin à faire…

A la recherche de l’annuaire universel

Les petits nouveaux en 118 ont déjà trouvé l’excuse. La faute à l’annuaire universel, ce recensement intégral de tous les numéros fixes et mobiles, encore plein de trous. Promis par le régulateur, il tarde à sortir des limbes. Or c’est à cette source que s’abreuvent les nouveaux annuairistes. Orange, par exemple, n’a versé dans l’annuaire universel que moins de 0,1 % de ses 20 millions de clients. SFR, le plus brillant des trois opérateurs mobiles plafonne à entre 2 et 5 %… Ce qui fait enrager le directeur du Numéro. «D’après nos enquêtes, un Français sur trois est favorable à la publication de son numéro de mobile», affirme Bruno Massiet du Biest, qui lance aujourd’hui une initiative pour enrichir son annuaire. D’autres bisbilles agitent les acteurs quand ils se marchandent les numéros. Telegate a traduit ainsi Orange devant le régulateur des télécoms, «parce qu’il [lui] « vend » ses numéros à un prix prohibitif», dénonce Charles Tonlorenzi, le directeur du 118 000. Le Numéro a saisi de son côté le Conseil de la concurrence contre France Télécom parce qu’il lui chipote les renseignements dont il a besoin pour développer des services «enrichis», pour le plus grand bénéfice de sa filiale Pages jaunes. Quelques soucis aussi du côté des nouveaux opérateurs. Les abonnés qui ont résilié leur numéro France Télécom pour les porter chez Free ont ainsi «disparu des bases», regrette le Numéro…

Plus que 33 jours avant la fermeture du 12

Quel message doit-on dispenser sur le 12 réduit au mutisme le 3 avril ? Selon le calendrier officiel, tous les services de renseignements qui ne respectent pas le standard à six chiffres du 118, soit le 12, mais aussi le 222 accessible depuis un mobile SFR, ou le 612 accessible depuis un mobile Bouygues, doivent cesser d’émettre le 3 avril. Pour autant, il n’est pas imaginable de laisser sonner le 12 dans le vide. Le régulateur s’apprête à décider du contenu du message à mettre sur le répondeur du 12. Il devrait renoncer à son idée du «carrousel» (un système donnant de façon aléatoire quelques numéros en 118), fortement contesté par les professionnels. Ce serait une prime aux «margoulins», comme les baptise abruptement Henri de Maublanc, le président de l’Acsel, c’est-à-dire tous ceux qui ont décroché un 118 et qui «n’en ont rien à foutre». Sur les 57 numéros en 118 distribués par le régulateur, 19 seulement sont déclarés comme techniquement «ouverts», et une petite poignée s’agite pour faire la promotion du service. Telegate plaide pour un message qui dise le «strict minimum». Et le Numéro pour «un message neutre». Il s’agit surtout, disent-ils, d’éviter l’effet d’aubaine, en faisant la promotion de ceux qui n’ont rien investi.

Source : Libération

Pour le 118.218, le compte à rebours a commencé

2 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Calendrier du 118, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Pour le 118.218, le compte à rebours a commencé

La société Le Numéro, qui fournit le service de renseignements téléphoniques 118.218, tente d’être offensive alors que le 12 va disparaître le 3 avril. Elle lance une nouvelle campagne de communication et un site Internet d’annuaires, et veut améliorer son service.

Les semaines qui viennent vont être cruciales pour les nouveaux entrants sur le marché des renseignements téléphoniques. Certes, les « 118 » se sont déjà positionnés: ils ont lancé il y a quatre mois au moment de l’ouverture du marché à la concurrence de vastes campagnes de communication. Mais le 12 fonctionnant toujours, les particuliers n’ont pas encore vraiment fait leur choix. « La psychologie du consommateur, c’est d’attendre la dernière minute avant de se décider », a expliqué Bruno Massiet du Biest, le directeur général de la société Le Numéro, qui gère le 118.218, à l’occasion d’une conférence de presse. Le 12 de France Télécom disparaissant complètement le 3 avril prochain, autant dire que les différents acteurs sont dans les starting-blocks pour imposer leur numéro dans l’esprit des particuliers.

Lire la suite

L’ACSEL présente son 1er baromètre sur la qualité de service des 118

1 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Baromètre 118, Critique, France Telecom, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | 1 commentaire

1er mars 2006 : L’ACSEL publie les conclusions du permier test de qualité des principaux « 118 »

L’étude réalisée par TNS Sofres démontre le maintien du rapport qualité-prix des services de renseignements téléphoniques et l’élargissement de l’offre.

L’ACSEL (Association pour le commerce et les services en ligne) présente les résultats de son étude réalisée par TNS Sofres sur les cinq principaux opérateurs de services de renseignements téléphoniques : Allo Bottin (118 007), France Télécom Orange (118 712), Le Numéro (118 218), PagesJaunes (118 008) et Telegate (118 000). Portant sur le contenu des services et leur qualité, cette étude démontre que le lancement des services de renseignements téléphoniques  » 118  » permet au consommateur de bénéficier d’une gamme de services élargie avec l’assurance d’une qualité équivalente à celle du  » 12 « .

L’étude TNS Sofres menée du 12 au 19 janvier 2006 a été réalisée selon la même méthodologie que celle effectuée pour l’ARCEP(1) en octobre 2005. Pour l’ensemble des services  » 118  » évalués, les principaux résultats de cette enquête permettent de montrer que :

  • Le niveau d’exactitude des informations fournies est équivalent à celui du  » 12  » (85% de taux de réponses exactes – 82% mesurés pour le  » 12  » en octobre 2005).
  • Tous les services testés incluent dorénavant dans leur offre de base la mise en relation, l’envoi d’un SMS et les recherches inversées.
  • Cette offre de base s’est élargie, tout en maintenant le tarif moyen d’un appel à un niveau équivalent à celui précédemment observé sur le marché : le tarif moyen constaté sur tous les appels émis tant depuis des fixes que des mobiles est de 1,08 € (1,05 € constaté en octobre 2005).
  • En outre, chaque « 118  » propose sa propre palette de nouveaux services comme l’envoi de plans par MMS, des informations pratiques ou le retour vers un télé-conseiller en cas de non-réponse du numéro appelé.

Les résultats de cette étude menée pour l’ACSEL mettent en évidence que le lancement des  » 118  » a permis à la fois de maintenir le rapport qualité-prix des services de renseignements et d’élargir l’offre.

Méthodologie

590 appels ont été effectués, soit 118 auprès de chacun des services de renseignements; les appels ont été lancés à diverses heures de la journée et en soirée, en semaine et en week-end, d’un fixe ou d’un mobile ; les demandes ont porté sur des renseignements simples (qui peuvent être trouvés sans autre précision) ou complexes (le renseignement demandé exige que le téléopérateur pose des questions complémentaires pour préciser sa recherche).

L’ACSEL est l’organisation représentative du domaine des services en ligne et du commerce électronique. Ses travaux portent actuellement sur le commerce électronique, le e-marketing, le e-mailing, les services sur mobiles, le courtage boursier en ligne, le paiement des contenus (Internet +), etc.

(1) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

A propos de l’ACSEL

L’Association pour le commerce et les services en ligne (ACSEL) est l’organisation française représentative des acteurs du commerce électronique et des services en ligne. Créée en 1980, elle a conduit de nombreuses actions en faveur du développement des services en ligne, en particulier auprès des pouvoirs publics, au profit de l’ensemble des catégories d’acteurs concernés (elle a notamment réalisé plusieurs études qui font référence : sur la confiance dans le commerce en ligne, le développement de services sur mobile, l’e-mailing, les réseaux à haut débit, les modèles économiques et le paiement des services en ligne).

Site Internet : www.acsel.asso.fr

Source : communiqué de l’ACSEL

Les nouveaux renseignements téléphoniques au banc d’essai

1 février 2006 | 118 000, 118 001, 118 007, 118 075, 118 318, 118 710, 118 711, 118 713, Allô Bottin, Baromètre 118, Critique, Dans la presse, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Telegate France | Commentaires fermés sur Les nouveaux renseignements téléphoniques au banc d’essai

Test des numéros 118 : cette fois-ci c’est Le Monde qui relate de nouveaux essais toujours aussi peu encourageants, soulignant une offre désordonnée et des coûts de communication élevés.

Six chiffres à la place du 12 : dès le 3 avril, les numéros d’appel des renseignements téléphoniques commenceront par 118.La plupart fonctionnent déjà. Huit opérateurs, français ou étrangers, ont acquitté un droit d’entrée de 40 000 euros annuels par numéro pour investir ce marché de 270 millions d’appels par an.

Les services du 118 utilisent les bases de données de l’ensemble des opérateurs de téléphonie fixe ou mobile, notamment celle de France Télécom. Ils y ajoutent les informations supplémentaires qu’ils proposent (localisation des stations de métro, cinémas, pharmacies de garde…). Les services annexes (mise en relation avec le correspondant, annuaire inversé, renseignements internationaux) sont inclus dans le prix de l’appel ou taxés en supplément.

A chacun de ces services, nous avons posé la même question, à partir d’un téléphone fixe :  » Quelle est la station-service la plus proche du Monde, boulevard Blanqui dans le 13 e arrondissement de Paris, ouverte le soir ? » Un seul a été capable de nous indiquer cette station Esso qui existe réellement mais ne figure ni dans les annuaires France Télécom ni dans les Pages jaunes. Les autres nous ont communiqué plusieurs adresses dans le quartier, plus rarement les horaires d’ouverture.

Au 12, un agent nous a donné deux adresses en 54 secondes, pour 90 centimes. Au 118 000 (société allemande SAS Telegate), l’opératrice n’a d’abord trouvé qu’une seule station ; puis, au bout de 4 min 48, elle en a ajouté neuf, le tout pour 3,84 euros. L’opératrice du 118 001 (Intra Call Center, société Fonecta) nous a donné trois stations Total. Pour obtenir plus, il faut rappeler, le nombre de renseignements étant limité à trois pour 1,12 euro. « Nous sommes une entreprise, et nous devons facturer de nombreux appels« , précise-t-elle, en se laissant soutirer une seule adresse Esso, alors qu’il y en plusieurs dans l’arrondissement.

En fait, les opérateurs ont mis en place trois systèmes de tarification. Lorsque la communication est facturée à la minute, le nombre de renseignements n’est pas restreint car cela permet de prolonger la communication. Quand le montant de l’appel est forfaitaire, le nombre de renseignements est limité. La plupart pratiquent une tarification « mixte » : après la première minute, la communication est décomptée à la seconde, ou par paliers de 7 secondes (au 118 000, SAS Telegate), ou de 30 secondes (au 118 007, Allô Bottin).

TEMPS DE RÉPONSE VARIÉS

Un même opérateur peut appliquer des tarifs différents sur ses divers numéros. C’est le cas de la société Le Numéro (filiale du britannique The Number), qui truste sept indicatifs. Chacun d’eux peut fournir les horaires d’ouverture des stations-service. Le temps de réponse a varié de 1 min 40 pour quatre adresses, à 1 min 51 pour… deux adresses. Seul le 118 075, dont la base de données a été réalisé en partenariat avec le quotidien Le Parisien, a réussi à indiquer la station-service du boulevard Blanqui en 2 min 24, pour 1,34 euro (1,12 euro l’appel + 11 centimes la minute, décomptée dès la première seconde).

La célérité des téléopérateurs, pour la plupart délocalisés en province ou à l’étranger, dépend de leur habileté à interroger les bases de données ; par exemple penser à consulter la rubrique « mairie » si on leur demande le numéro d’une déchetterie ou d’une piscine municipale. Dans ce domaine, France Télécom possède une avance certaine.

Parmi les services annexes, la mise en relation avec le numéro demandé est gratuite, excepté pour le 118 711 de France Télécom, qui facture 15 centimes. En revanche, il faut se montrer vigilant sur le coût de la communication après la mise en relation, facturée 22 centimes la minute par Telegate au 118 000 et 34 centimes la minute par Le Numéro au 118 318.

Les tarifs sont plus élevés à partir d’un téléphone mobile que d’un téléphone fixe. En effet, le prix comprend trois composantes : le forfait de base (de 99 centimes à 1,12 euro par appel), auquel s’ajoute un montant à la minute (de 15 à 34 centimes), ainsi que le coût d’une communication mobile déductible du forfait.

Enfin, deux numéros offrent un service minimal, au tarif de 56 centimes l’appel. Entièrement automatisé, le 118 710 (France Télécom) oblige à un pénible jeu de questions-réponses : « Avez-vous dit Paris ? répondez par oui ou non. » A l’énoncé du mot « station-service« , il faudra à l’automate trois questions pour cibler la requête : « Avez-vous dit stations de radio ? Agence du CIC ? Station-service ? » Les cinq réponses concernent exclusivement des stations Total, et le robot affirme qu' »il n’y a pas d’autre station-service dans le 13 e arrondissement« . Seule consolation, la communication ne vous sera pas facturée si vous n’avez pas obtenu votre renseignement. Au 118 713 (Le Numéro), les opératrices ont visiblement reçu une formation minimale. La nôtre, après avoir annoncé qu’il n’y a aucune station-service ouverte le soir, a fini par trouver sept adresses en 4 min 44.

Cette offre désordonnée risque d’entraîner un ajustement progressif du marché, comme en Grande-Bretagne, où deux opérateurs (The Number et British Telecom) trustent désormais 80 % des appels.

Source : Le Monde

Exprimez-votre opinion sur les forums de discussion ALLO 118 !
Votez-pour votre numéro 118

Sondage SOFRES : 80% des Français connaissent au moins un numéro « 118 »

18 janvier 2006 | 118 000, 118 008, 118 218, Baromètre 118, Critique, Dans la presse, Les acteurs du 118, Les consommateurs | Commentaires fermés sur Sondage SOFRES : 80% des Français connaissent au moins un numéro « 118 »

Trois acteurs se distinguent

Le marché français des services de renseignements téléphoniques s’est ouvert à la concurrence en novembre dernier. De nouveaux acteurs ont lancé leur activité à grands renforts d’investissements publicitaires. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Le département Télécoms de TNS Sofres a souhaité dresser un état des lieux un mois après cette déréglementation. Quels sont les usages en matière d’appels des Français ? Quelle est la notoriété des acteurs du « 118 » ? Quel est le niveau d’information des Français sur les nouveaux numéros « 118 » ?

Un niveau de connaissance sur les numéros « 118 » très élevé

80% des Français connaissent au moins un numéro commençant par « 118 ». Cependant, aucun de ces numéros, pris isolément, n’est encore connu de la moitié des Français : le premier acteur n’étant cité que par 45% des Français.

Pour les Français, 3 acteurs s’imposent déjà. Il s’agit notamment du « 118 218 » ( Le Numéro) qui tire son épingle du jeu. En effet, 45% des Français citent ce numéro, suivi par 31% qui mentionnent le « 118 000 » (Telegate) et 23% le « 118 008 » (Pages Jaunes).

Mais, un besoin d’information des consommateurs encore réel

A la question « avez-vous entendu parler des nouveaux services de renseignements téléphoniques ? », les Français semblent partagés. Si 48% d’entre eux se sentent bien informés sur le sujet, 45% ne se sentent pas assez informés, dont notamment les cadres (66%).

L’usage du « 12 » semble fortement ancré dans les habitudes des Français

La majorité des Français (53%) utilisent encore le 12 , soit sans réfléchir en composant automatiquement le 12 quel que soit le type de téléphone, fixe ou portable, à partir duquel ils émettent l’appel (42%), soit le 12 à partir d’un téléphone fixe et le numéro de leur opérateur mobile (222, 612, 712) à partir de leur téléphone portable, 11%. 38% des Français composent un des nouveaux numéros « 118 ».

Des efforts de pédagogie et de communication encore importants seront nécessaires pour que la disparition définitive du 12 ne se traduise pas par une baisse du volume du marché des renseignements téléphoniques.

A propos de l’étude

1 002 interviews ont été menées du 6 au 8 décembre 2005 par téléphone, auprès d’individus âgés de 15 ans et plus -échantillon représentatif de la population française.

A propos de TNS Sofres

Leader français et référence des études marketing et d’opinion, TNS Sofres est une société du groupe TNS, 2ème acteur mondial du marché et n°1 mondial des études ad hoc. Nous proposons une gamme de prestations d’études, ad hoc ou collectives, autour de 5 spécialités : compréhension des marchés et des consommateurs, marketing de l’offre, gestion de la marque, communication et gestion de la relation client. L’ensemble de ces prestations est réalisé dans 11 secteurs composés d’experts dédiés à certains marchés ou clients. TNS est présent dans 70 pays dans le cadre d’un réseau intégré, et est à même de conduire des études dans plus de 100 pays.

Source : TNS Sofres

Réagir sur les forums de discussion

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)