Le 12, numéro historique des renseignements téléphoniques, disparaît lundi

31 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, Allô Bottin, Business, Calendrier du 118, Dans la presse, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Le 12, numéro historique des renseignements téléphoniques, disparaît lundi

Le 12 de France Télécom, numéro historique des renseignements téléphoniques, cessera définitivement de fonctionner lundi pour être remplacé par une vingtaine de numéros à six chiffres commençant par 118 parmi lesquels le consommateur pourra choisir.

Avec le 12, jugé trop célèbre pour laisser une chance à la concurrence, six services similaires (222, 612, 712, 3200, 3211 et 3912) vont être désactivés. Les récalcitrants ou les étourdis qui continueront de composer ces numéros tomberont alors sur un serveur vocal qui les informera uniquement des services d’urgence.

Sur les 57 numéros en 118 attribués par tirage au sort en juin 2005, 23 sont aujourd’hui en activité.

En cinq mois, depuis leur entrée en fonction le 2 novembre, les consommateurs n’auront certainement pas échappé à l’effervescence publicitaire et médiatique : 80% d’entre eux sont aujourd’hui familiarisés à ce nouveau format de numérotation.

Mais peu encore l’utilisent : en janvier et février, ils n’étaient que 15,6% à appeler les numéros en 118, selon les chiffres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Pour la concurrence, tout va donc vraiment se jouer à partir de lundi : »Le marché ouvre réellement lorsque le 12 ferme ses portes», estime Michel Baujard, qui vient de lancer le 118 400.

D’où une accélération des campagnes publicitaires : »Pour les opérateurs, c’est vraiment le moment ou jamais pour faire mémoriser leur numéro», note Eric Trousset, directeur marketing à TNS Media Intelligence.

A fin février, l’institut a comptabilisé 77,6 millions d’euros bruts d’investissements publicitaires dans ce secteur, dont 25,7 M EUR pour Le Numéro (118 218), 18,9 M EUR pour PagesJaunes (118 008) et 17,3 M EUR pour Telegate France (118 000).

Les associations de consommateurs, elles, s’inquiètent déjà, dénonçant une tarification compliquée et excessive et évoquant une possible baisse de la qualité.

« La situation antérieure ne donnait qu’un choix très limité au consommateur, il ne disposait d’aucune information sur la qualité de service, et les prix étaient mal appréhendés« , relève toutefois Joëlle Toledano, membre du collège de l’Arcep, qui doit publier dans les prochains jours une première étude de qualité sur les 118.

A partir du 30 avril, les opérateurs devront se passer de la précieuse base de données des PagesJaunes, clé d’accès aux annuaires professionnels qui cessera d’être commercialisée, et constituer leur propre base, à partir du socle légal de base, celui de France Télécom.

Difficile de savoir alors qui sortira gagnant de la bataille : « Personne n’a de prédiction sur ce marché, les cartes sont encore à distribuer« , confie Michel Mani, président de Allo Bottin (118 007).

« Deux ou trois numéros feront l’essentiel du marché, et la sélection se fera dès les prochains mois« , prédit Bruno Massiet du Biest, directeur général du 118 218.

Après avoir fait connaître son numéro, l’enjeu pour chacun sera ensuite de garder ses clients : au Royaume-Uni, la fin du monopole des renseignements téléphoniques, en août 2003, avait entraîné en quelques mois une chute de 45% du nombre total d’appels vers ces services, en raison de problèmes de qualité.

Ainsi, motivés par une prime à la rapidité, les employés de l’entreprise The Number, présente en France avec le 118 218, ne prenaient pas la peine de rechercher le numéro demandé et fournissaient de faux numéros de téléphone, presque toujours celui d’un restaurant Pizza Hut.

Source : Tageblatt.lu

La méthodologie de la CLCV pour les 118

29 mars 2006 | 118 000, 118 001, 118 008, 118 218, 118 222, 118 612, 118 710, 118 711, 118 712, 118 713, 118 810, Associations, Critique, Dans la presse, Enquêtes & analyses, Intra Call Center, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur La méthodologie de la CLCV pour les 118

La CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) a publié hier les résultats de la première enquête de qualité sur les 118.

L’association de consommateurs a testé 11 numéros de services de renseignements et passé, en tout, 165 appels. Elle a défini cinq demandes différentes :

  • les numéros de téléphones fixe et mobile d’un particulier avec précision du prénom et du département.
  • l’identité d’une personne à partir de son numéro de téléphone fixe.
  • les numéros de téléphone et adresse d’un professionnel (garage) avec indication de la commune.
  • les numéros de téléphone et adresse d’une association CLCV, avec indication du département.
  • les coordonnées d’un serrurier à proximité d’un lieu donné (informations de proximité, plusieurs réponses possibles).

La CLCV a ainsi établi plusieurs tableaux

Lire la suite

Dossier France Info : 118… Et quoi ensuite ?

28 mars 2006 | 118 000, 118 218, 118 711, 118 712, 118 713, Allô Bottin, Associations, Dans la presse, Enquêtes & analyses, France Telecom, Le Numéro, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Dossier France Info : 118… Et quoi ensuite ?

France Info fait paraître un dossier complet sur la téléphonie dont une partie sur les renseignements téléphoniques, que nous reproduisons ici. Nous vous engageons à allez consulter l’intégralité de ce dossier sur le site de Radio France.

A l’occasion, le lundi 3 avril, de la disparition définitive du « 12 » au profit d’une kyrielle de numéros à six chiffres commençant par 118, nous vous proposons une enquête sur le nouveau paysage téléphonique français.

Allo, les renseignements ?

Depuis le 2 novembre dernier, les traditionnels numéros de renseignements téléphoniques, dont le « 12 » historique de France Télécom, cohabitent avec une vingtaine de nouveaux concurrents à six chiffres commençant par 118. Une période de transition qui prend fin le 3 avril, date à partir de laquelle les 118 seront désormais les seuls à pouvoir nous renseigner. Qui sont-ils, que peut-on leur demander et combien sont facturés leurs services ? Pour le consommateur, les réponses sont encore loin d’être évidentes…

Lire la suite

L’identité sonore des nouveaux renseignements 118

27 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Blogs, Campagnes de Pub, Décalé, France Telecom, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur L’identité sonore des nouveaux renseignements 118

Identité sonore des nouveaux renseignements (ex 12) : 118 000, 118 218, 118 712, 118 007, …

Revue de blogsSensoblog est un blog dédié au « marketing sonore & communications musicales » – marketing sensoriel, musique, design sonore et musical, etc. Ce blog propose une approche très pertinente de la nécessité de marquer par un message oral fort et nous ramène aux slogans radio. Evident pour un service… essentiellement vocal.

Le 3 avril prochain le service historique des renseignements, le 12, va officiellement disparaître. 41 numéros pour 19 opérateurs en 118 ABC sont là pour le remplacer ! La concurrence est donc très rude pour rentrer dans l’evoked set du consommateur et l’identité sonore peut jouer un rôle pour faire plus sonner que son voisin !

L’identité sonore et vocale, c’est à dire la musique, la voix et le contenu du message vont être des éléments importants de la stratégie publicitaire dans cette nouvelle bataille pour l’acquisition d’audience. Petit tour d’horizon des approches retenues à ce jour :

  • le bébé qui disait « Orange » a grandi pour dire aujourd’hui « 118 712 ». Pas sûr que ce soit la même voix, mais le concept est trop « léger » pour être facilement mémorisé. D’autant qu’à l’inverse d’Orange, aucun univers musical particulier n’y est associé…
  • le 118 000 utilise un univers musical breton pour marquer sa différence, mais aucun jingle particulier n’est mis en place pour faciliter la mémorisation du numéro,
  • le 118 007 est absent des écrans et des ondes,
  • le 118 218 est omniprésent avec son « Toutouyoutou » décliné à foison en teasing, billboard, publicités décalées, … Le tube de Véronique et Davina est encore bien efficace 15 ans après Gym Tonic !!! Au dire de certains amis enseignants, les jeunes raffolent de ce refrain et le chantent très facilement en classe !!! Une excellente opération pour ce numéro, si d’aventure la mise en oeuvre d’une stratégie à long terme pour éviter la lassitude est réussie ! Car autant la reprise de ce tube favorise la mémorisation par transfert sur la marque (ou le numéro ici), autant à long terme le tube peut « lasser » et faire fuir les consommateurs qui pourraient vouloir entendre autre chose !

La bataille du marketing des numéros de renseignement est lancée… nous verrons d’ici à quelques temps quel opérateur aura misé sur la bonne stratégie sonore… d’ici là, vos avis sont les bienvenus !

Le 118 222 passe aussi à la radio et le 118 218 abandonne toutouyoutou !

Complément d’information du 22 mars

Nous avons oublié de citer le numéro 118 222 qui vient de se voir sonoriser car la date du 03 avril approche désormais à grand pas et il convient de se positionner dans l’esprit des consommateurs.

Il est intéressant de constater que la ritournelle très « urbaine » du numéro au cours du spot gêne presque la compréhension du numéro en lui même… cela risque de ne pas simplifier sa mémorisation. Dans tous les cas le planning radio semble assez présent puisqu’il est rare de ne pas entendre le spot.

En parrallèle, dans son nouveau spot TV, le 118 218 semble avoir abandonné son toutouyoutou pourtant si efficace au profit d’une reprise d’une scène historique, le fameux discours de Martin Luther King, où le 118 et le 218 « ont un rêve »… celui de voir disparaître le 12 peut être 🙂
Nous verrons quelle stratégie sonore va porter ses fruits…

Source : Sensoblog.com

Réagir à cet article sur le forum

Lutte au couteau pour les nouveaux renseignements téléphoniques

27 mars 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, Allô Bottin, Business, Campagnes de Pub, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Lutte au couteau pour les nouveaux renseignements téléphoniques

Le 3 avril prochain, le « 12 » meurt définitivement. Les particuliers seront obligés d’utiliser les numéros à six chiffres commençant par le 118. C’est une guerre sans merci qui s’annonce entre les nouveaux entrants.

Le 12 est mort, vive le 118! A partir du 3 avril, le 12 ne répondra plus, tirant le rideau après 68 années d’existence. Avec le 12, disparaîtront aussi les numéros des opérateurs mobiles, le 712 d’Orange, le 222 de SFR et le 612 de Bouygues, certes moins symboliques mais bien ancrés dans les esprits. A leur place, un message vocal indiquera qu’il faut désormais composer un numéro à six chiffres commençant par le 118 pour obtenir un nouveau service de renseignements.

Lire la suite

Le centre d’appels Intra Call Center étend son site principal d’Amiens

25 mars 2006 | 118 000, Business, Dans la presse, Intra Call Center, Telegate France | 1 commentaire

Investissements

Après l’ouverture récente d’un nouveau site à Reims (Marne), le centre d’appels Intra Call Center (1070 emplois sur trois sites : Amiens, Lyon, Reims) annonce l’extension de son site principal d’Amiens (600 emplois) qui devrait créer 150 nouveaux emplois d’ici la fin 2006.

Intra Call center fait état dans un communiqué, d’une « accélération » de sa « croissance » du fait notamment de la reprise des activités du plateau téléphonique d’Amiens de Finaref (carte privative) et de l’acquisition de nouveaux marchés comme celui de Telegate. Le leader européen des renseignements téléphoniques a en effet choisi d’asseoir le développement de son service en France (le 118 000) en confiant le traitement de ses appels à Intra Call Center.

Créé en 1996-1997 à Amiens (Somme) par Eric Dadian, un ancien de SVP, qui avait fait à l’époque le pari de « mettre les compétences à distance », ce centre d’appels multi-compétences a réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros et estime son chiffre d’affaire 2006 à 30 millions d’euros.
Intra Call Center appartient au groupe European Directory SA, groupe néerlandais spécialisé dans les annuaires.

Il fait partie des rares centres d’appels à avoir obtenu la certification Afnor « NF Service ». Parmi ses références figurent Bouygues Telecom, UPC/NOOS, Telegate, Canal Plus, Coca Cola, M6 Boutique, Mattel. Mais le centre d’appels a bien d’autres clients qui exigent la confidentialité.
Les développements nouveaux d’Intra Call Center seront salués lundi 27 mars par Gilles de Robien, président d’Amiens métropole et député-maire d’Amiens lors de l’implantation d’Intra Call Center.

Source : L’Usine Nouvelle.com

Réagir à cet article sur le forum

Le fabuleux destin de la campagne 118 218

23 mars 2006 | 118 000, 118 008, 118 218, 118 712, Business, Campagnes de Pub, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | 1 commentaire

118 218 Le NuméroEn l’espace de quatre mois, et grâce à sa seule communication, le 118 218 dispose désormais de la même notoriété que le 12. Récit d’une success-story.

Attention, cette campagne de publicité pour le 118 218 n’est pas tout à fait comme les autres. Les enfants la chantent en choeur dans les cours de récréation et 1 million d’internautes se sont précipités sur le site totoyoutour.fr. Résultat, alors que les numéros de renseignements téléphoniques classiques – le 12, le 222 (SFR), le 712 (France Télécom-Orange) et le 612 (Bouygues) – seront légalement occis le 3 avril prochain, et que le grand public ne sait plus où donner de la tête devant la cohorte d’indicatifs inédits à base de 118, le 118 218 (propriété du groupe britannique The Number) surnage allègrement au-dessus du lot.

Avec un taux de notoriété spontanée de 55 %, il fait désormais jeu égal avec le 12, devant le 118 712 (France Télécom-Orange), 118 000 (Telegate) et enfin 118 008 (Les Pages Jaunes). Récit d’une épopée publicitaire.

Lire la suite

Renseignements téléphoniques : À n’y rien comprendre

14 mars 2006 | 118 000, 118 318, 118 710, Associations, Critique, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Telegate France | 2 commentaires

Alors que le « 12 » n’a plus qu’une trentaine de jours à vivre, les nouveaux services de renseignements en « 118 » peinent à être crédibles aux yeux des consommateurs. Matraquage publicitaire, offres de services confuses et tarifs peu clairs retardent la mise en place d’une saine concurrence.

Gymnastes kitsch, éphèbes huilés ou encore pictogrammes numériques… Aujourd’hui, difficile d’échapper au matraquage publicitaire des nouveaux opérateurs des renseignements. Mais alors que 27 annuairistes et opérateurs de téléphonie essayent de se partager le marché, à grand renfort de publicités souvent peu explicites sur les offres, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) fait une première « victime » chez les 118 !

L’autorité de régulation a décidé de reprendre le 118 866 à la société Renseignement téléphonique français, car la filiale du groupe espagnol BigWorld n’a pas payé sa redevance annuelle de 40 000 euros.

À peine un mois avant la disparition du service universel de renseignement, le « 12 », les rouages de la machine 118 continuent donc de se gripper. Selon l’Arcep, sur les deux derniers mois de 2005, les 118 auraient reçu seulement 9,02 % des 37,5 millions d’appels passés vers l’ensemble des services de renseignements. Les « 12 », « 222 », « 3200 », « 3211 », »3912 », « 612 » et « 712 » ont géré les 90,98 % « restants ».

Si aujourd’hui les nouveaux services de renseignements sont largement boudés par les usagers, ce n’est pas faute de notoriété, mais surtout en raison du manque de clarté de leur offre ! D’une part, l’offre de base s’est élargie à l’extrême (mise en relation, envoi d’un SMS, recherche inversée, envoi de plans par MMS, informations météo ou trafic…). D’autre part, le prix moyen d’un appel a augmenté. Selon une récente étude TNS Sofres pour l’Acsel (Association pour le commerce et les services en ligne) sur l’ensemble des appels émis, tant depuis des fixes que des mobiles, l’usager débourse désormais 1,08 euro pour un renseignement via un « 118 », alors qu’il payait 1,05 euro, en octobre 2005, avec le « 12 ». Mais les écarts de prix sont considérables, de 0,56 euro l’appel à partir du 118 710 (France Télécom) à 1,35 euro à partir du 118 318 (société Le Numéro) quand on appelle d’un téléphone fixe (source : Arcep). Autre aberration, en appelant le même numéro de renseignements téléphoniques mais à partir d’un opérateur différent, les prix varient de manière significative. Par exemple en appelant le 118 000 (société SAS), il faudra payer 0,96 euro la minute à partir d’un poste fixe, 1,35 euro l’appel + 0,34 euro la minute à partir de l’opérateur Orange, 1,10 euro l’appel + 0,10 euro la minute pour SFR et 1,12 euro l’appel + 0,225 euro la minute pour Bouygues Télécom !

Il est donc difficile pour l’usager de distinguer les prestataires prompts à fournir un accès aux renseignements de qualité et au meilleur prix de ceux qui ont investi 40 000 euros pour se contenter de faire de l’argent sur les services. Pourtant, dès le 3 avril, les consommateurs devront trancher entre plusieurs services sans disposer des éléments indispensables pour choisir. La solution n’est donc pas de supprimer définitivement un service de base universel, mais de laisser le « 12 » vivre, jusqu’à ce que la concurrence se soit totalement établie et que le marché se soit assaini. La mise en place de numéros « 118 » dédiés à la seule délivrance de renseignements téléphoniques de base est aussi une alternative possible.

Source : UFC Que Choisir

Comparer les numéros 118

Réagir à cet article sur le forum

Le 118 000 porte plainte contre Orange

11 mars 2006 | 118 000, 118 218, Bases de données, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Telegate France | Commentaires fermés sur Le 118 000 porte plainte contre Orange

France Télécom est attaqué de toutes parts par les nouveaux services de renseignements téléphoniques.

Tous contre France Télécom ! Après la saisine du 118 218 du Conseil de la concurrence contre l’opérateur historique, c’est au tour du 118 000 (Telegate) de porter plainte contre Orange.

Selon les Echos, le service de renseignements téléphoniques estime que la filiale mobile vend trop cher ses numéros de téléphone aux éditeurs. « Ce tarif est excessif, et considérablement plus élevé que celui auquel France Télécom vend les numéros du téléphone fixe. Orange nous demande de contribuer au coût de collecte des numéros, ce qui est contraire à la jurisprudence européenne« , se plaint Charles Tonlorenzi, dg de Telegate France, cité par le quotidien.

L’Arcep, le régulateur des télécoms devrait se prononcer sur cette question avant la fin du mois de mai.

En janvier dernier, le 118 218 (The Number) a saisi le Conseil de la Concurrence. Il reproche à l’opérateur historique de pratiquer une rétention de ses données.

Explication : les utilisateurs du service de renseignements de France Télécom ont accès à plus d’informations que ceux utilisant des services concurrents. Par exemple, pour une société ayant plusieurs numéros, le service de France Télécom pourra communiquer l’affectation de chaque numéro alors que ses concurrents ne pourront pas le faire. Par ailleurs, le 118 218 indique n’avoir accès qu’aux raisons sociales des entreprises et pas à leurs noms commerciaux. Difficile alors de répondre à la demande d’un consommateur.

Dans un communiqué, le service de renseignements explique que des constats répétés et certifiés par huissier ont mis en évidence des inégalités manifestes de traitement des différents acteurs selon qu’ils appartiennent ou non au Groupe France Télécom.

Conséquence : « cette discrimination pénalise les nouveaux acteurs dans leurs réponses aux demandes des consommateurs, que ce soit pour obtenir les numéros de certains services commerciaux (garages, restaurants…) ou administratifs (par exemple le numéro du Conseil de
la Concurrence, du Ministère de l’Intérieur ou des Assédic…), voire de certains numéros de particuliers
« .

Et de poursuivre : « ces pratiques constituent un abus de position dominante, du fait de la discrimination introduite entre les opérateurs de renseignements téléphoniques faisant partie du Groupe France Télécom et les autres« .

Interrogé, Bruno Massiet du Biest, directeur général du 118 218 souligne que ces pratiques « nous obligent à mettre en place des moyens importants pour combler le différentiel d’informations. Nous devons ainsi collecter ou acheter à l’extérieur les informations manquantes. Ce qui nous a déjà coûté plusieurs centaines de milliers d’euros voire un million d’euros ».

« On ne peut pas continuer ainsi. D’autant plus que France Télécom a l’obligation de nous livrer une base complète. Le décret est à ce sujet très précis. Pour autant, l’opérateur historique ne répond pas à ces obligations, créant de fait une situation déloyale« .

Le 118 218 demande donc au Conseil de la concurrence des mesures conservatoires pour obtenir la cessation immédiate de ces « pratiques discriminatoires« . « Nous exigeons d’avoir accès à la même base que celle utilisée par les filiales du groupe France Télécom« , tonne Bruno Massiet du Biest.

Source : Silicon.fr

Le 118.000 dépose une requête contre Orange

11 mars 2006 | 118 000, Dans la presse, France Telecom, Telegate France | Commentaires fermés sur Le 118.000 dépose une requête contre Orange

La société ‘le 118.000 SAS’ estime excessif le prix de vente des numéros mobiles Orange proposé aux fournisseurs de renseignements téléphoniques.

Renseignements : le 118.218 n’est pas le seul à s’opposer à France Télécom.

Jeudi, la société ‘le 118.000 SAS’, filiale du groupe allemand Telegate, a déposé une demande d’arbitrage auprès de l’Arcep concernant le prix de vente des numéros Orange aux fournisseurs de renseignements téléphoniques.

Lire la suite

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)