11800 racheté et 118712 dans les pages blanches

6 novembre 2009 | 118 000, 118 712, Annuaires, Business, Dans la presse | 1 commentaire

Tarifs renseignements téléphoniquesActualité chargée pour deux des principaux acteurs du secteur des renseignements téléphoniques.

118 000

Le 118 000, opéré historiquement par le groupe allemand Telegate, a annoncé ce matin son rachat par son management français, soutenu par le fonds d’investissement Newfund. « Cet accord nous permettra d’accélérer le développement de nos services Web et notamment de 118000.fr, déjà fort de plus de 3 millions de visiteurs uniques (ndlr Source Xiti), tout en nous appuyant sur notre activité historique de renseignements téléphoniques « indique Charles Tonlorenzi, PDG de la société 118000 S.A.S.

118 712

Toujours filiale du groupe France Telecom, le groupe 118712 annonce pour sa part une innovation produit. L’annuaire, qui permet de retrouver les coordonnées de professionnels et de particuliers, propose à ces derniers d’enrichir leur profil. « Grâce à un accès facile et sécurisé, l’utilisateur effectue des mises à jour de son profil. Il peut également afficher sa photo et indiquer la façon dont il souhaite être contacté : sur son mobile, son e-mail, son blog, ou ses sites communautaires.  » explique un représentant de France Telecom, un groupe qui s’était pourtant séparé des pages jaunes (et des pages blanches) il y a déjà quelques années…

Source : NetEco

Association du développement des renseignements pour tous : qu’en attendre ?

17 septembre 2007 | 118 000, 118 008, 118 218, Annonces, Dans la presse, Le Numéro, Les acteurs du 118, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Association du développement des renseignements pour tous : qu’en attendre ?

L'ADRT : Association du développement des renseignements pour tousDes 118 s’associent pour favoriser la « concertation »

Les numéros 118 000 (Telegate), 118 008 (Pages Jaunes) et 118 218 (Le Numéro), qui ont fait l’objet de critiques récemment pour leurs tarifs élevés, ont annoncé vendredi la création d’une association baptisée ADRT (Association du développement des renseignements pour tous). L’objectif est de promouvoir « la concertation avec les pouvoirs publics, les associations de consommateurs et les opérateurs de télécommunications pour prendre mieux en compte les attentes du public« , selon le communiqué.

Parmi les priorités d’action, l’élargissement aux services d’informations pratiques, l’ouverture aux autres pays européens, les services par SMS ou encore l’accès aux numéros de mobiles. « Les critiques de cet été n’ont fait qu’accentuer le besoin de se concerter, nous ne voulons pas rester inactifs aujourd’hui dans un contexte où apparemment des incompréhensions se posent et où nous avons l’impression d’être pointés du doigt« , a déclaré Bruno Massiet du Biest, directeur du 118 218. Les trois numéros à l’origine de cette initiative revendiquent près des trois-quarts du marché. Seul manque à l’appel le 118 712 (Orange), qui selon les estimations est numéro deux du marché: il n’a pas été contacté et se dit « surpris » par l’intitulé de l’association.

L’avis d’ALLO 118

Il faut confirmer Bruno Massiet du Biest dans son sentiment, qui au nom de ces 3 acteurs des renseignements téléphonique peut à juste titre se sentir visé par un sentiment d’arnaque dans l’opinion publique. Si on peut parfaitement être pour l’ouverture du marché, il faut souligner les très mauvaises pratiques commerciales que représentent l’opacité des tarifs, des augmentations à répétition et surtout l’escroquerie de la facturation du temps de communication après la mise en relation, véritable abus de faiblesse sans la moindre valeur ajoutée – contrairement à un coût à l’acte lors de mise en relation pour le service de ne pas avoir à saisir le numéro…

Je suis plutôt heureusement étonné que France Telecom n’ait pas participé à cette opération de communication. Néanmoins ALLO 118 est à la disposition de l’ADRT pour les aider à prouver au consommateur leur volonté de rapprochement avec le consommateur, et faire en sorte que son intitulé aille au-delà d’un procédé de marketing participatif…

Source : AFP via LCI

Les 118 à la peine

5 avril 2007 | 118 000, 118 008, 118 218, 118 712, Alternatives, Critique, Dans la presse, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Les 118 à la peine

Les 118 à la peineUn an après la disparition du 12 et après 240 M€ investis en publicité, on peut affirmer que la concurrence sur le marché des renseignements téléphoniques a été très bénéfique aux sites internet gratuits.

L’année dernière, les Français n’ont passé que 160 millions d’appels aux renseignements téléphoniques contre 270 millions en 2004. Dans le même temps, le site PagesJaunes.fr a vu ses visites passer de 538 millions en 2005 à 720 millions.

Les Français boudent le 118

La fin du 12 et l’ouverture du marché à la concurrence n’ont pas vraiment enthousiasmé les consommateurs, qui préfèrent s’informer directement, et gratuitement, sur Internet.

Deux cent quarante millions investis en publicité sur la seule année 2006 pour en arriver là. Un an après la disparition du 12, son remplacement par une multitude de numéros de type 118 XYZ n’a pas vraiment séduit les consommateurs. Manque de transparence dans les grilles tarifaires, qualité de services laissant à désirer, l’année dernière, les Français n’ont passé que 160 millions d’appels aux renseignements téléphoniques contre 270 millions en 2004.

Dans le même temps, le site de référence PagesJaunes.fr a vu ses visites passer de 538 millions en 2005 à 720 millions en 2006, rapporte l’AFP. Une explosion qui s’explique par quelques raisons simples : la gratuité d’accès à l’information (en dehors du prix de l’abonnement à Internet), la géolocalisation des données et le fait que l’on puisse de plus en plus facilement se connecter au Web depuis un téléphone mobile.

26 services de renseignements téléphoniques

La tendance est telle que des services de renseignements téléphoniques en 118 XYZ ont déjà lancé (comme le 118 218) ou s’apprêtent à ouvrir (à l’instar du 118 712) des sites Internet dédiés. Quant au reste du marché, il se subdivise aujourd’hui en… vingt-six prestataires. Et 95 % des parts de marché reviennent à quatre numéros seulement : le 118 218, le 118 712, le 118 000 et le 118 008 (des PagesJaunes, précisément), qui ferme ce quatuor de tête.

Source : 01net

Les discrètes augmentations de prix des 118…

16 février 2007 | 118 000, 118 008, 118 218, 118 333, 118 818, Critique, Dans la presse, Groupe Iliad/Free, Le Numéro, Les Tarifs, NRJ Mobile, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Les discrètes augmentations de prix des 118…

Le comparateur ALLO118 vient d’être mis à jour concernant les tarifs du 118 008 et notamment ceux du 118 218 en forte augmentation. Les opérateurs ne communiquant bien évidemment jamais ces évolutions à la hausse, nous vous invitons à nous contacter lorsque vous constatez ce type de mise à jour discrète afin que nous répercutions l’information.

Comme s’ils n’étaient pas déjà assez chers et opaques… Discrètement, ces derniers mois, pratiquement tous les services de renseignements téléphoniques ont augmenté leurs tarifs. Certes, sur le papier, les révisions à coup de centimes d’euros ne sont jamais spectaculaires, comme l’indique une synthèse de l’Arcep. Mais en mélangeant savamment les coûts d’appel et les prélèvements à la minute, les prix sont pratiquement passés du simple au double chez certains opérateurs.

Cinq minutes accroché au 118 000 depuis son mobile SFR pour « trouver le numéro de la sÅ“ur de Paoli » coûtent depuis le 13 novembre 3,05 euros (1,35 euro l’appel + 0,34 euro par minute), contre 1,6 euro auparavant. Ce n’est guère mieux du côté du 118 218 qui ponctionne depuis jeudi 0,11 euro par minute lors d’un appel depuis un poste fixe, en plus du 1,12 euro de connexion. Ou chez France Télécom, qui a certes baissé l’appel depuis les mobiles d’Orange, mais se rattrape en facturant à la minute. Pour mémoire, le 12 coûtait 90 centimes l’appel, et 15 centimes la mise en relation.

En révisant leurs tarifs en cascade, les opérateurs de services de renseignements téléphoniques, qui se disputent depuis un an la succession du numéro historique, cherchent manifestement à compenser l’écroulement du volume d’appels, passé de 270 millions en 2004 à environ 160 millions en 2006. Le directeur général de PagesJaunes, Michel Datchary, a concédé lors de la publication des résultats de son groupe, vendredi matin, que le marché n’était « pas de taille espérée » et « décevant ».

Or, dans le même temps, tous ces nouveaux venus ont dépensé des fortunes pour se faire connaître. Résultat, « l’ensemble des 118 ont augmenté leurs tarifs au cours de l’année 2006 [et] d’autres augmentations sont en vue, au moins pour nos homologues assez rapidement », lance Michel Datchary. Et PageJaunes, qui misait à l’origine sur ses tarifs, devrait suivre tout aussi vite. « Les consommateurs, malheureusement pour eux, n’ont pas très bien compris les tarifs. Nous étions les moins chers […], ceci ne nous a pas donné d’avantage sur le marché. La perception des prix est très complexe », explique-t-il. Autrement dit, PagesJaunes a eu tort d’attaquer la concurrence avec des prix légèrement plus bas et s’est privé de rentrées supplémentaires.

Distancé en volume par Le Numéro, avec environ 15% du marché, le 118 008 mise donc sur les services à valeur ajoutée et une « montée en charge des revenus des annonceurs », avec pour objectif d’atteindre la rentabilité en 2008. « Le surinvestissement publicitaire de l’ensemble des acteurs va revenir à des niveaux plus raisonnables », prévoit Michel Datchary, tandis que le « marché va un petit peu s’éclaircir ».

En clair, il ne devrait rester à terme que quatre acteurs, loin des vingt-sept services qui voulaient se partager le gâteau. Le 118 333 de NRJ Mobile, le 118 818 de Free et le 118 300 de Telemedia font partie de ceux qui ont déjà renoncé. D’ici-là, PagesJaunes trouve déjà dans l’affaissement du marcher une occasion de se réjouir. « Les consommateurs qui ont eu besoin d’informations sont allés la chercher ailleurs, et ce détournement est allé de façon marginale enrichir l’audience de PagesJaunes.fr », explique Michel Datchary. Le site Internet – gratuit – a enregistré une croissance « fantastique » avec 720 millions de visites en 2006. Une nouvelle version est d’ailleurs prévue d’ici quelques mois pour mieux convertir cette audience en revenus.

Source : l’Expansion

Un an après leur lancement, la guerre des 118 fait toujours rage

2 novembre 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 712, 118 818, Allô Bottin, Associations, Business, Campagnes de Pub, Dans la presse, France Telecom, Groupe Iliad/Free, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Un an après leur lancement, la guerre des 118 fait toujours rage

Le Monde signe un article très complet de 2 pages résumant l’actualité des dernières semaine, débutant par le mini-buzz polémique de la fermeture 118 818, Free étant – médiatiquement parlant – un peu notre petit Google français dans le sens où il ne doit pas se passer une semaine sans qu’on ne parle de lui.

Avant de finir sur un secteur à l’heure actuelle sinistré, sous l’éclairage des exemples espagnol et anglais, Olivier Dumons poursuit son article sur les tarifs en hausse et la qualité de service encore attendue, évoquant le serpent de mer de l’Annuaire universel et les 2% de numéros de mobiles y étant inscrits.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que cette information fournie tous les mois par l’ARCEP ne fasse sourciller aucun commentateur alors qu’il semble évident que ce projet va à l’encontre de la vonlonté du plus grand nombre de ne pas jeter en pâture aux vendeurs de cuisines et de solutions de défiscalisation ce dernier rempart de vie la privée…

Lire la suite

Le 118 défie les lois du libéralisme

2 novembre 2006 | 118 000, 118 007, 118 008, 118 218, 118 333, 118 712, Allô Bottin, Business, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les Services, NRJ Mobile, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Le 118 défie les lois du libéralisme

Dans son bilan, Challenges évoque le passage à vide du marché des renseignements téléphonique, censé n’être qu’une transition, tandis que les consolidations planent déjà.

Lire la suite

Le marché des renseignements téléphoniques s’écroule

2 novembre 2006 | 118 000, 118 008, 118 218, Associations, Business, Campagnes de Pub, Dans la presse, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Le marché des renseignements téléphoniques s’écroule

Un an après la mise en services des nouveaux numéros 118, comme de nombreux médias Silicon.fr revient sur ce qui ressemble à un scandale permanent : concurrence débridée, hausse des tarifs, investissements publicitaires en centaines de millions d’euros dans un marché en repli face à des consommateurs qui se sont éparpillés.

Lire la suite

Renseignements : les 118 en plein doute

27 septembre 2006 | 118 000, 118 008, 118 218, Associations, Business, Critique, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Les acteurs du 118, Telegate France | Commentaires fermés sur Renseignements : les 118 en plein doute

Deux tendances, prévisibles, se dessinent: seuls les plus puissants résistent tandis que la demande chute. La faute à Internet

L’eldorado s’est-il transformé en piège ? Quasiment six mois après le lancement des successeurs de l’historique 12, le bilan des nouveaux services de renseignements téléphoniques est très mitigé. Une situation que de nombreux observateurs avaient prévu.

Car il n’y a pas de place pour tout le monde. Seuls ceux qui auront le plus investi en publicité tireront leur épingle du jeu. Déjà, sur les 57 numéros mis en vente, une quinzaine fonctionne encore, souligne Libération.

Trois éditeurs ont particulièrement mis la main au portefeuille. The Number qui exploite le 118 218, Telegate (le 118 000) et France Télécom (118 008) auraient à eux trois dépensé plus de 100 millions d’euros en publicité.

Car il faut marquer les esprits, marteler sans cesse les nouveaux numéros, y associer une image forte.

Résultat, ce sont eux qui contrôlent aujourd’hui le marché. Selon une étude de TNS Sofres, le 118 218 est connu de 52% des personnes interrogées (citation spontanée). Du coup, il se taille une part de marché de 40% à 50%. Ce qui en fait le leader de ce nouveau secteur évalué à 250 voire 300 millions d’euros par an.

Derrière le 118 218, on trouve donc le 118 000 du groupe Telegate (et ses chansons folkloriques…), connu de 25% des sondés, le 118 712 (France Télécom) avec 21% et le 118 008 (PagesJaunes) avec 16%.

Mais ces trois leaders sont confrontés à un marché en chute libre. Ces lancements devaient stimuler la demande: on est loin du compte. Selon Libération, les acteurs observent une baisse de 30 à 40% sur un an des demandes de renseignement. « Décevant », commente Charles Tonlorenzi, président de Telagate. L’essor d’Internet, et des renseignements gratuits, y est sans doute pour quelque chose.

Un bénéfice consommateur contesté

Pour l’association UFC-Que Choisir ?, la disparition du ’12’ « ne sert en aucun cas l’intérêt des consommateurs« . « Avec l’arrivée des 118XYZ et la disparition du 12, l’ARCEP a tout organisé pour jeter les consommateurs dans les filets de 27 sociétés (annuairistes et opérateurs de téléphonie) qui, sous couvert de fournir le service universel de base, sont surtout impatientes de pouvoir les diriger vers des services additionnels lourdement surtaxés« .

Et de poursuivre: « Les consommateurs ne pourront plus obtenir simplement un numéro de téléphone de l’hôpital, d’un collègue de travail ou d’un ami sans devoir faire face aux sollicitations d’un marchand de services en tous genres. Il est donc mensonger de dire que le 118XYZ est l’équivalent du ’12’« .

Même tonalité de la part de la CLCV : « Les constructions tarifaires sont complexes et l’information sur ces tarifs difficilement accessible. En terme de qualité, des progrès sont également à faire« .

Le régulateur semble au contraire satisfait des premiers pas des 118. Dans une étude, l’Arcep se couvre déjà en indiquant que « la qualité globale des numéros 118 est équivalente à la qualité des anciens numéros« .

L’Autorité protège ses arrières et s’empresse de préciser : « Cette bonne performance globale devra être confirmée après la fermeture des anciens numéros. Les 118 vont traiter l’intégralité des appels vers les services de renseignements et certains d’entre eux seront donc davantage sollicités« .

Source : Silicon.fr

Autres articles sur le même sujet :

Le marché des renseignements téléphoniques déchante

7 septembre 2006 | 118 000, 118 218, Baromètre 118, Business, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Le marché des renseignements téléphoniques déchante

Les dizaines de millions d’euros investis depuis dix mois en communication par les nouveaux 118 pour se faire connaître ne semblent pas déboucher sur les résultats espérés.

Devant la cacophonie ambiante, les Français auraient en effet visiblement tendance à se détourner de leur offre. Le groupe allemand Telegate, propriétaire du 118 000, a ainsi fait état d’une perte de 22 M€, et estime que le marché des renseignements téléphoniques est tombé à 150 millions d’appels par an contre 230 millions en 2005, rapportent « Les Echos ».

Les PagesJaunes avaient elles aussi émis en juillet des réserves sur ses ventes annuelles. Le 118 000 revendique 15% à 20% du marché, contre 40% à 45% pour le 118 218, 20% pour France Télécom, et 10% pour les PagesJaunes.

Source : Toutsurlacom

Le marché des renseignements téléphoniques boit la tasse

31 août 2006 | 118 000, 118 008, 118 218, Business, Dans la presse, Le Numéro, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur Le marché des renseignements téléphoniques boit la tasse

Après avoir investi des sommes colossales pour se faire connaître, les nouveaux 118 passent à la caisse.

Le groupe allemand Telegate, propriétaire du 118.000, a fait état mercredi d’une perte de 22 millions d’euros, principalement due à son activité française. Selon lui, le marché des renseignements téléphoniques est tombé à 150 millions d’appels par an, contre 230 millions en 2005, rapportent Les Echos, une chute « plus forte que prévue ».

Sur le même constat, PagesJaunes avait dû émettre en juillet un avertissement sur ses ventes annuelles. Perdus au milieux de tous les nouveaux numéros, les consommateurs se détourneraient des renseignements téléphoniques.

Le 118.000 revendique 15 à 20% du marché, contre 40 à 45% pour le 118.218, 20% pour France Télécom et 10% pour PagesJaunes.

Source : L’Expansion.com

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)