Communiqué Spécial Disparition du 12

1 avril 2006 | Associations, Critique, Dans la presse, Les consommateurs | Commentaires fermés sur Communiqué Spécial Disparition du 12

Disparition du 12 : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

L’UFC Que Choisir déplore vivement la disparition du 12, le 3 avril 2006, au profit de numéros à 6 chiffres de la forme 118 XYZ.

L’arrivée pléthorique, une vingtaine actuellement, de numéros aussi divers dans leurs contenus, qu’inégaux dans la qualité de service et opaques dans leur tarification, ne peut être que source de confusion et de désagréments pour les consommateurs.

L’UFC Que Choisir rappelle que France Télécom, désigné opérateur de service universel par le ministre, est tenu de fournir un service de renseignements téléphoniques de base à un prix abordable, normalement orienté vers les coûts, et homologué par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes).

C’est au 118 711, facturé 0,90 euro par appel (hors mise en relation) que revient ce rôle jusqu’alors dévolu au 12. Le 118 711 est donc le véritable successeur du 12.

Toutefois, l’UFC Que Choisir s’interroge sur la très forte augmentation du tarif régulé qui est passé de 0,56 euro à 0,90 euro par appel ces dernières années.

Quant aux tarifs des nouveaux arrivants, ils sont dans leur immense majorité plus élevés que le tarif homologué et particulièrement opaques dans leur facturation. Il suffit de consulter le site édité par l’ARCEP (www.appel118.fr) pour s’en rendre compte :

  • Plusieurs systèmes cohabitent, soit un prix forfaitaire par appel, soit un prix à la minute, soit un prix forfaitaire plus une facturation à la minute (avec parfois des paliers de plusieurs secondes).
  • Depuis un téléphone mobile il faut, en plus, ajouter le coût de la communication facturé par l’opérateur mobile qui peut être très élevé.
  • Enfin, si la plupart des éditeurs de renseignements proposent la mise en relation gratuite avec le numéro demandé, le prix de la communication qui suit, peut, quant à la lui, être très fortement majoré par rapport à une communication normale (jusqu’à 0,34 euro la minute).

Dans de telles conditions, l’ouverture des services de renseignements téléphoniques à la concurrence ne sert en aucun cas l’intérêt des consommateurs, tout au contraire. Et tant qu’il n’y aura pas de véritable transparence, L’UFC Que Choisir :

  • Appelle les consommateurs à ne pas avoir recours aux 118 XYZ , quand c’est possible, en privilégiant le recours à Internet par exemple.
  • A défaut, tient à leur préciser que le seul véritable successeur du 12 est le 118 711.

Et en tout état de cause, leur conseille très vivement de ne pas utiliser le téléphone mobile et de décliner la mise en relation.

Source : UFC Que Choisir

Comparer les numéros 118

Réagir à cet article sur le forum

Quand les 118… jouent à la campagne électorale

1 avril 2006 | 118 218, Campagnes de Pub, Critique, Dans la presse, Le Numéro, Les consommateurs | Commentaires fermés sur Quand les 118… jouent à la campagne électorale

AgoraVox propose un article intéressant sur la campagne du 118 218 – une fois de plus. A marteler de pubs, communiquer, faire mémoriser ou dès lundi à retenir l’intérêt des utilisateurs par un service fiable, de qualité et à un prix honnête voire économique, nous verrons maintenant dans deux à trois mois si les investissements s’amortissent…

Je ne sais pas si je suis le seul dans ce cas, mais la campagne de pub des 118… commençait un peu à me gaver. Et puis une affiche du 118 218 a attiré mon attention. C’est la dernière sortie, celle qui singe une campagne électorale: « Votez 118 218 ».

C’est peut-être un peu abstrait, mais effectivement, ce genre de campagnes de communication a quelques points en commun avec un campagne électorale: une chronologie « compte à rebours » (avant le scrutin/avant la disparition du 12), des concurrents nombreux (20 candidats en 2002/ un nombre délirant de 118), des « petits » et des « gros » (les partis de gouvernement, d’opposition et de protestation/France Télécom Orange, le 118 218, et les renseignements de « niche), etc.

Lire la suite

Le 12 disparaît lundi

1 avril 2006 | Associations, Calendrier du 118, Critique, Dans la presse, Les consommateurs | Commentaires fermés sur Le 12 disparaît lundi

Concurrence oblige, le fameux « 12 », ces deux chiffres synonymes de renseignements téléphoniques depuis des lustres, disparaît lundi pour être remplacé par une myriade de services à six chiffres commençant tous par 118.

Lire la suite

Des gros 118 méritants et des petits 118 irritants

31 mars 2006 | Annonces, Business, Calendrier du 118, Critique, Dans la presse | Commentaires fermés sur Des gros 118 méritants et des petits 118 irritants

Information du SPMT (Syndicat Professionnel des Médias de Télécommunications) dont Michel Baujard, qui a lancé récemment le 118 400, est le Président.

De la nécessaire neuralité de l’Arcep

Nous saurons ce vendredi 31 mars 2006 si les appelants du 12 à compter du lundi 3 avril prochain devront se contenter de connaître les numéros d’urgence ou s’ils pourront également disposer d’une liste de numéros 118 XYZ ouverts.

Le délibéré de la procédure entamée devant le Conseil d’Etat par le SPMT, le SEIRTEL et 5 sociétés de renseignements téléphoniques sera en effet rendu.

Lire la suite

Enquête : la CLCV teste les 118

29 mars 2006 | 118 001, 118 008, 118 218, 118 710, 118 711, 118 712, 118 810, Associations, Critique, Enquêtes & analyses, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Enquête : la CLCV teste les 118

Communiqué : l’association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) tire les conclusions de son enquête sur les services 118 qu’elle a testé.

Dans quelques jours, les 118 remplaceront définitivement le 12 sur un marché devenu concurrentiel. Alors que les nouveaux et anciens acteurs se livrent une guerre sans merci pour séduire les consommateurs à grands coups de campagne publicitaire, la CLCV a exploré les tarifs et testé les services pour tenter d’aider les consommateurs à s’orienter en connaissance de cause, ou en tout cas un peu moins à l’aveuglette…

Les conclusions que nous en tirons ne sont malheureusement pas très positives : les différences de tarifs, qui font la concurrence, existent bien, mais souvent à la hausse par rapport à ce qui existait jusque là (le 12), et pour une qualité d’informations qui laisse à désirer dès que l’on demande plus que le numéro de téléphone d’un particulier. Les constructions tarifaires sont complexes (coût d’appel + éventuellement coût à la minute, sans compter le coût après mise en relation, tout cela variant en fonction du réseau téléphonique depuis lequel on appelle), et l’information sur ces tarifs très difficilement accessible.

Bref, il reste beaucoup à faire pour que les consommateurs bénéficient vraiment de cette ouverture à la concurrence. Et pour que cela soit le cas, il est urgent et impératif que soient mis en place des moyens autres que des campagnes publicitaires pour comparer ces offres : les consommateurs ne peuvent passer des heures à chercher les tarifs des services, qui de plus ne cesseront d’évoluer au gré des offres commerciales, et se livrer à des calculs apocalyptiques pour savoir ce qui leur en coûtera. La CLCV appelle les opérateurs, mais aussi les pouvoirs publics et l’autorité de régulation à se saisir très rapidement de cette question.

En termes de qualité, des progrès sont également à faire. Si pour une recherche simple, c’est-à-dire le numéro de téléphone d’un particulier, la très grande majorité des opérateurs ont des taux de réponse exacte de 100%, cette fiabilité chute dramatiquement dès que la recherche est plus complexe (professionnel, association, …) et encore plus lorsqu’il s’agit de recherche de proximité. Au total, sur les 11 opérateurs testés, seuls 2 obtiennent 100% de réponses exactes, aucun parmi eux ne fournissant d’informations de proximité.

Au regard des informations tarifaires publiées par les opérateurs, et des tests de qualité que nous avons réalisé, voici aujourd’hui les quelques conseils que nous pouvons donner sur le choix d’un service de renseignements téléphoniques (pour des appels à partir d’un réseau fixe, à l’exception de Free) :

Pour une recherche de renseignements simples :

La qualité de réponse et la rapidité de traitement sont sensiblement les mêmes d’un numéro à l’autre ; c’est donc en termes de prix que le choix peut se faire. De ce point de vue, le 118 218 apparaît comme l’un des plus intéressants, avec le 118 008 et le 118 711 (en particulier pour ce dernier si l’on ne souhaite pas de mise en relation (pour les appels à partir d’un poste France Télécom ou autre opérateur fixe à l’exception de Free).
Le 118 710, nettement moins cher, semble malheureusement plus difficile d’usage compte tenu de son caractère entièrement automatisé.

Pour des recherches plus complexes (professionnels, administrations, …)

La fiabilité diffère d’un numéro à l’autre et est donc un critère important à prendre en compte. Les numéros 118 712, 118 810 et 118 001 apparaissent de ce point de vue comme les numéros les plus intéressants en rapport qualité/prix, sachant cependant que le 118 810 ne permet pas la mise en relation avec le correspondant, et que le 118 001, pour le même prix que les deux autres, ne permet de demander que deux renseignements. A noter enfin, parmi ces trois numéros, seul le 118 712 est disponible à partir d’un poste Free.

En ce qui concerne la recherche d’informations de proximité

La médiocrité des résultats obtenus lors des appels test ne nous permet malheureusement pas de recommander un service plutôt qu’un autre.

Source : CLCV.org

En discuter sur le forum « Enquêtes, critiques et consommateurs »

Article de presse reprenant cette enquête :

La méthodologie de la CLCV pour les 118

29 mars 2006 | 118 000, 118 001, 118 008, 118 218, 118 222, 118 612, 118 710, 118 711, 118 712, 118 713, 118 810, Associations, Critique, Dans la presse, Enquêtes & analyses, Intra Call Center, Les Services, Les Tarifs | Commentaires fermés sur La méthodologie de la CLCV pour les 118

La CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) a publié hier les résultats de la première enquête de qualité sur les 118.

L’association de consommateurs a testé 11 numéros de services de renseignements et passé, en tout, 165 appels. Elle a défini cinq demandes différentes :

  • les numéros de téléphones fixe et mobile d’un particulier avec précision du prénom et du département.
  • l’identité d’une personne à partir de son numéro de téléphone fixe.
  • les numéros de téléphone et adresse d’un professionnel (garage) avec indication de la commune.
  • les numéros de téléphone et adresse d’une association CLCV, avec indication du département.
  • les coordonnées d’un serrurier à proximité d’un lieu donné (informations de proximité, plusieurs réponses possibles).

La CLCV a ainsi établi plusieurs tableaux

Lire la suite

Les 118, de bien piètres services de renseignement

29 mars 2006 | 118 001, 118 008, 118 218, 118 710, 118 711, 118 712, 118 810, Associations, Critique, Dans la presse, France Telecom, Intra Call Center, Le Numéro, Les Services, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Les 118, de bien piètres services de renseignement

L’association CLCV a mené l’enquête sur les nouveaux services de renseignement téléphoniques en 118, qui succèdent au célèbre 12. Le résultat n’est pas brillant.

« Qualité d’information qui laisse à désirer », informations tarifaires très difficilement accessible »… Voilà quelques uns des commentaires peu flatteurs émis par l’association de défense des consommateurs CLCV (Consommation logement et cadre de vie) après s’être penchée sur les prestations offertes par les services de renseignement téléphoniques de type 118. Ceux-là même qui succèdent au 12, amené à disparaître prochainement. La conclusion de l’association : si les acteurs se livrent à une guerre sans merci à grands coups de campagne publicitaire, la qualité des services, elle, laisse à désirer.

Lire la suite

Il n’y aura bientôt plus d’abonnés au 12

27 mars 2006 | Associations, Calendrier du 118, Critique, Dans la presse | Commentaires fermés sur Il n’y aura bientôt plus d’abonnés au 12

Plus qu’une semaine pour s’habituer aux numéros commençant par 118. Lundi prochain, tout appel au 12, 222, 3200, 3211, 3912, 612 et 712 aboutira à unmessage sur les numéros d’urgence (Samu, police, etc.). Un changement important pour les consommateurs, encore très frileux. En janvier et en février, 85%des appels aux services de renseignements ont ignoré ces numéros, lancés en novembre pour favoriser la concurrence au 12. L’objectif affiché de cette libéralisation : offrir plus de services aux consommateurs tout en baissant les prix.

Depuis quelques mois, les sociétés se sont livrées à un matraquage publicitaire pour se tailler une part d’un gâteau estimé à au moins 300 millions d’euros par an. Un casse-tête pour les clients, dénoncent les associations de consommateurs, rappelant l’expérience du Royaume-Uni, où une centaine de concurrents ont remplacé l’historique « 192 » en 2003.Au bout d’un an, le nombre d’utilisateurs, lassés par des prix et des taux d’erreur en hausse, a diminué de 50 %, selon la BBC. En France, l’enquête menée début 2006 par Familles de France épingle les écarts de prix et le manque d’information sur les tarifs, ce qui est illégal.Evoquant un bilan «mitigé », lundi dernier, le ministre de l’Industrie François Loos a promis d’être vigilant. L’Arcep, l’autorité des télécoms, doit sortir dans une semaine sa première étude sur la qualité des réponses des 118.

Source : 20minutes.fr

Réagir à cet article sur le forum

Communiqué du SPMT : La grande loterie des 118

26 mars 2006 | Annonces, Business, Critique, Intelligence économique | Commentaires fermés sur Communiqué du SPMT : La grande loterie des 118

27 mars : communiqué du SPMT (Syndicat Professionnel des Médias de Télécommunications)

Le SPMT, Syndicat Professionnel des Médias de Télécommunications s’associe au SEIRTEL, Syndicat des Editeurs Indépendants de Renseignements Téléphoniques, et à plusieurs de leurs membres pour saisir le Conseil d’Etat en vue de faire réformer la décision n° 06-259 du 28 février 2006 indiquant le message à diffuser du 3 avril 2006 au 3 avril 2007 sur les anciens numéros de renseignements, 12, 222, 712, 612, 3211, 3912.

Qui veut jouer à qui veut gagner un 118 ? La grande loterie des numéros inconnus ouvrira le 3 avril 2006

Faites vos jeux, rien ne va plus !

Le 28 février 2006, soit environ un mois seulement avant la fermeture des anciens numéros de renseignements téléphoniques, l’Arcep a pris une »décision« de diffusion par ces derniers d’un message de non information de l’appelant en l’absence totale de citation des numéros ouverts. En revanche, les numéros d’urgence, dont le 112, très proche de l’ancien 12, devront obligatoirement être cités. 118 Corleone ou 118 Clochemerle ?

Lire la suite

Revue de blogs : Vive le 12 !

18 mars 2006 | Articles ALLO118, Blogs, Critique, Décalé | Commentaires fermés sur Revue de blogs : Vive le 12 !

Humour..?

Vive le 12 ! « Le collectif de survie du 12 dans un monde sans dix-huit » s’inscrit contre le chamboulement des 118. Nous sommes très loin des mises en places actuelles pour les présidentielles de 2007 mais la blogosphère qui sait jouer le jeu et suivre le buzz peut aussi montrer son désaccord.

On vous ment !« , « Et si les blogs étaient plus puissants que la pub ?« , « 118 ? No way !« , « Toutouyoutou perd son souffle ? »

Morceaux choisis…

« Le 3 avril 2006 au matin, le “12” si cher aux huîtres, escargots et autres salopards va disparaître de notre vie pour laisser place à des numéros de 6 chiffres sortis de nulle part et dont les publicitaires assoiffés de lobotomie audimateuse nous distillent les supposés bienfaits ! »

Quelques liens illutratifs :

Source : Vive le 12 !

Réagir à cet article sur le forum

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)