L’Annuaire universel à l’assaut de PagesJaunes.fr

14 juin 2007 | 118 012, Business, Dans la presse, L'Annuaire Universel, Les Services | 1 commentaire

L'Annuaire Universel - 118 012Un long exercice de paraphrase article que signe Gilles Musi dans la rubrique High Tech de L’Expansion sur l’arrivée prochaine du 118012.fr parmi le top 10 des sites visités en France pour l’hiver. Attention à ne pas confondre les annuaires universels…

Lancé en septembre 2006, L’Annuaire universel 118 012 veut aligner la recherche de renseignements téléphoniques sur la simplicité et la fiabilité de Googe. Les premiers résultats paraissent encourageants.

Pour qui veut retrouver les coordonnées (adresse, téléphone, accès) d’un professionnel ou particulier sur Internet, le site des PagesJaunes reste encore incontournable. Mais son fonctionnement laborieux a parfois de quoi énerver les internautes. « La consultation de l’annuaire téléphonique est devenue totalement archaïque. Les grilles à remplir ? On se fait jeter si les cases sont mal renseignées ! », fulmine Guy Birenbaum qui, à la tête de L’Annuaire Universel 118 012, voudrait bien bousculer non seulement PagesJaunes.fr, mais également ses concurrents de la famille du 118.

Au cÅ“ur du 118 012, il y a son moteur. Sorte de Google du téléphone, il propose de trouver ce que vous cherchez en un seul clic. Exemple : sur la seule et unique case à remplir, vous entrez « médecin Versailles Paris », et le système remonte la liste des médecins généralistes et spécialistes situés avenue de Versailles à Paris, puis ceux localisés avenue de Paris à Versailles. C’est efficace, simple, et gratuit sur Internet. Les recherches effectuées depuis un mobile restant, elles, payantes.

« Cela fait quinze ans que nous y travaillons. Ce projet fait appel à notre expérience en matière de bases de données. A l’origine, le moteur que je recherchais pour ce service n’existait pas. Nous en avons donc créé un pour nos propres besoins en y apportant quelques innovations puis, à l’occasion de l’attribution par l’Arcep des numéros 118, nous avons décidé de le développer pour le grand public. La version 1 a ainsi été mise en ligne en octobre 2006 », explique Guy Birenbaum. Un mois plus tard, à l’occasion d’une enquête TNS-Sofres réalisée pour le compte de l’Arcep et portant sur la qualité des services de renseignements téléphoniques accessibles par les 118, L’Annuaire Universel arrivait en tête avec un taux d’exactitude des renseignements fournis de 91% ! Le problème, c’est que la qualité des réponses du 118 012 ne dépend pas que de lui.

Selon la réglementation en vigueur, tous les opérateurs fixes et mobiles qui attribuent des numéros de téléphone ont l’obligation de fournir aux opérateurs d’annuaires leurs fichiers de numéros, à l’exception de ceux en liste rouge. De surcroît, ces transferts doivent être réalisés à des conditions techniques et financières soumises aux textes réglementaires. Dans la pratique, les choses sont pourtant différentes, constate Guy Birenbaum : « Il y en a qui traînent les pieds. Et, financièrement, certains cherchent à faire des bénéfices, ce que la réglementation interdit. Le câblo-opérateur Noos constitue le pire des exemples. Les sommes qu’ils nous demandent sont totalement aberrantes. Cela va se régler comme d’habitude à coup de procès », estime le patron du 118012. Moyennant quoi, la grande majorité des numéros fixes (98 à 99%) attribués par les opérateurs sont déjà dans l’Annuaire Universel. Côté mobiles, la situation est encore plus difficile puisque par défaut, les abonnés sont en liste rouge. Tout cela se règle très lentement. Car comme le reconnaît Guy Birenbaum : « Sur plus de 20 millions d’abonnés chez Orange, 10.000 apparaissent pour l’instant dans L’Annuaire Universel ».

Quant au modèle économique, c’est celui de PagesJaunes. S’agissant des professionnels, l’achat d’un module de publicité leur permet d’apparaître avant ceux qui n’ont pas choisi cette option. Par ailleurs, certains mots-clés sont commercialisés (location de voitures, fuite d’eau,…) voire même vendus aux enchères. « On travaille beaucoup sur les aspects recherche contextuelle. Les mots-clés peuvent être liés à l’activité (déménagement, par exemple), une zone de chalandise ou de l’évènementiel. Pour un mot-clé, les tarifs vont de quelques centaines à quelques milliers d’euros », précise Guy Birenbaum.

A la mi-avril, 1,2 million d’internautes auraient intégré le 118 012 à leurs favoris affirme le patron du moteur en se basant sur le nombre de clics enregistré par le bouton proposant cette option. Or le site n’a pas encore dépensé le moindre centime d’euros en communication. « Le trafic commence à être très important. Nous devrions apparaître dans le groupe des dix premiers sites Internet français d’ici 6 à 8 mois, pronostique Guy Birenbaum. En 2008, nous attaquons l’international ».

Source : L’Expansion

1 commentaire

  1. bonjour guy, je vous félicite pour ce moteur de recherches trés intéréssant je n’en doute pas…cependant moi je refuse d’apparaitre sur un annuaire quel qu’il soit car depuis quelques temps,et suite à des courriels les destinataires de mes mails m’ont localisé grace à votre annuaire et se se sont permis de me telephoner car ils n’étaient pas d’accord sur mon point de vue par rapport à certains sondages qui pourtant garantissaient l’anonymat..alors comment faire pour ne plus etre sur le 118 012 ?? Pouvez vous m’aider ? cordialement..

    Commentaire by buffin martine — 15 juin 2007 #

Sorry, the comment form is closed at this time.

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)