Exalead chante Toutouyoutou…

16 juin 2007 | 118 218, Bases de données, Décalé, Le Numéro, Les Services | Commentaires fermés sur Exalead chante Toutouyoutou…

Sur le blog d’Exalead : Aujourd’hui, le 118218, le N°1 incontesté des renseignements téléphoniques en France, lance son nouveau site Internet d’annuaire www.118218.fr avec un nouveau service de recherche basé sur la technologie Exalead.

Au programme, un champ de recherche unique, une zappette de navigation, de la recherche hybride Web et Annuaires, vous allez adorer…

Pour Exalead, une de nos réalisations les plus riches et les plus abouties, pour le Numéro 118218, un signal fort de la volonté du groupe d’innover et d’anticiper les attentes de ses internautes.

Ce site est lancé aujourd’hui dans une version de test avant de publier la version définitive à l’automne prochain.

Source : blog Exalead

L’Annuaire universel à l’assaut de PagesJaunes.fr

14 juin 2007 | 118 012, Business, Dans la presse, L'Annuaire Universel, Les Services | 1 commentaire

L'Annuaire Universel - 118 012Un long exercice de paraphrase article que signe Gilles Musi dans la rubrique High Tech de L’Expansion sur l’arrivée prochaine du 118012.fr parmi le top 10 des sites visités en France pour l’hiver. Attention à ne pas confondre les annuaires universels…

Lancé en septembre 2006, L’Annuaire universel 118 012 veut aligner la recherche de renseignements téléphoniques sur la simplicité et la fiabilité de Googe. Les premiers résultats paraissent encourageants.

Pour qui veut retrouver les coordonnées (adresse, téléphone, accès) d’un professionnel ou particulier sur Internet, le site des PagesJaunes reste encore incontournable. Mais son fonctionnement laborieux a parfois de quoi énerver les internautes. « La consultation de l’annuaire téléphonique est devenue totalement archaïque. Les grilles à remplir ? On se fait jeter si les cases sont mal renseignées ! », fulmine Guy Birenbaum qui, à la tête de L’Annuaire Universel 118 012, voudrait bien bousculer non seulement PagesJaunes.fr, mais également ses concurrents de la famille du 118.

Au cœur du 118 012, il y a son moteur. Sorte de Google du téléphone, il propose de trouver ce que vous cherchez en un seul clic. Exemple : sur la seule et unique case à remplir, vous entrez « médecin Versailles Paris », et le système remonte la liste des médecins généralistes et spécialistes situés avenue de Versailles à Paris, puis ceux localisés avenue de Paris à Versailles. C’est efficace, simple, et gratuit sur Internet. Les recherches effectuées depuis un mobile restant, elles, payantes.

« Cela fait quinze ans que nous y travaillons. Ce projet fait appel à notre expérience en matière de bases de données. A l’origine, le moteur que je recherchais pour ce service n’existait pas. Nous en avons donc créé un pour nos propres besoins en y apportant quelques innovations puis, à l’occasion de l’attribution par l’Arcep des numéros 118, nous avons décidé de le développer pour le grand public. La version 1 a ainsi été mise en ligne en octobre 2006 », explique Guy Birenbaum. Un mois plus tard, à l’occasion d’une enquête TNS-Sofres réalisée pour le compte de l’Arcep et portant sur la qualité des services de renseignements téléphoniques accessibles par les 118, L’Annuaire Universel arrivait en tête avec un taux d’exactitude des renseignements fournis de 91% ! Le problème, c’est que la qualité des réponses du 118 012 ne dépend pas que de lui.

Selon la réglementation en vigueur, tous les opérateurs fixes et mobiles qui attribuent des numéros de téléphone ont l’obligation de fournir aux opérateurs d’annuaires leurs fichiers de numéros, à l’exception de ceux en liste rouge. De surcroît, ces transferts doivent être réalisés à des conditions techniques et financières soumises aux textes réglementaires. Dans la pratique, les choses sont pourtant différentes, constate Guy Birenbaum : « Il y en a qui traînent les pieds. Et, financièrement, certains cherchent à faire des bénéfices, ce que la réglementation interdit. Le câblo-opérateur Noos constitue le pire des exemples. Les sommes qu’ils nous demandent sont totalement aberrantes. Cela va se régler comme d’habitude à coup de procès », estime le patron du 118012. Moyennant quoi, la grande majorité des numéros fixes (98 à 99%) attribués par les opérateurs sont déjà dans l’Annuaire Universel. Côté mobiles, la situation est encore plus difficile puisque par défaut, les abonnés sont en liste rouge. Tout cela se règle très lentement. Car comme le reconnaît Guy Birenbaum : « Sur plus de 20 millions d’abonnés chez Orange, 10.000 apparaissent pour l’instant dans L’Annuaire Universel ».

Quant au modèle économique, c’est celui de PagesJaunes. S’agissant des professionnels, l’achat d’un module de publicité leur permet d’apparaître avant ceux qui n’ont pas choisi cette option. Par ailleurs, certains mots-clés sont commercialisés (location de voitures, fuite d’eau,…) voire même vendus aux enchères. « On travaille beaucoup sur les aspects recherche contextuelle. Les mots-clés peuvent être liés à l’activité (déménagement, par exemple), une zone de chalandise ou de l’évènementiel. Pour un mot-clé, les tarifs vont de quelques centaines à quelques milliers d’euros », précise Guy Birenbaum.

A la mi-avril, 1,2 million d’internautes auraient intégré le 118 012 à leurs favoris affirme le patron du moteur en se basant sur le nombre de clics enregistré par le bouton proposant cette option. Or le site n’a pas encore dépensé le moindre centime d’euros en communication. « Le trafic commence à être très important. Nous devrions apparaître dans le groupe des dix premiers sites Internet français d’ici 6 à 8 mois, pronostique Guy Birenbaum. En 2008, nous attaquons l’international ».

Source : L’Expansion

Annuaire universel : tableau de bord de juin 2007

6 juin 2007 | Annonces, Baromètre 118, Enquêtes & analyses | Commentaires fermés sur Annuaire universel : tableau de bord de juin 2007

Tableau de bord de l’annuaire universel au 5 juin 2007.

La majorité des opérateurs cèdent effectivement leurs listes (sauf un) ou déclarent être en cours de négociation d’une offre de cession de liste (sauf quatre). La proportion d’abonnés inscrits sur les listes des opérateurs mobiles se maintient au taux de 2,5 %.

Par comparaison, le pourcentage de numéros inscrits sur les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sur le périmètre des opérateurs considérés se situe au-delà de 70 % dans un contexte réglementaire au demeurant différent.

Introduction

La création de ce tableau de bord a été décidée par l’ARCEP, à l’automne 2005, eu égard au retard alors constaté dans la mise en place de l’annuaire universel et au caractère très incomplet de certaines de ses composantes.

Or, il convient de rappeler que :

  • tout abonné à un service téléphonique, fixe ou mobile, a le droit de faire figurer gratuitement son numéro de téléphone dans l’annuaire universel que proposent les sociétés d’annuaires et les fournisseurs de services de renseignements ;
  • les opérateurs auprès desquels les abonnés ont contracté, de leur côté, doivent informer chaque abonné de ses droits et le mettre en mesure de les exercer en recueillant leur décision de parution et leurs données personnelles ;
  • les opérateurs sont également tenus de communiquer les données de chaque abonné à tous les éditeurs d’annuaires et à tous les fournisseurs de services de renseignements qui leur en font la demande. Cependant, les données d’un abonné ne sont pas communiquées lorsque celui-ci s’y oppose. Dans le cas particulier des abonnés de téléphonie mobile, le consentement explicite de chaque abonné est requis comme préalable à la communication de ses données.

Le tableau de bord de l’annuaire universel présente, pour chaque opérateur considéré, les informations suivantes :

  • nombre de numéros de téléphone (ordre de grandeur) inscrits dans la liste de l’annuaire universel ;
  • pourcentage de numéros inscrits sur la liste par rapport au nombre total des numéros affectés aux abonnés ;
  • pourcentage de numéros pour lesquels les abonnés ont refusé de figurer sur la liste par rapport au nombre total des numéros affectés ;
  • état de la mise à disposition de la liste de l’opérateur auprès des éditeurs et des services de renseignements.

Le périmètre de ce tableau de bord comprenait initialement 17 opérateurs (1), sur la période de décembre 2005 à octobre 2006. Les évolutions perçues au travers des publications mensuelles de ce tableau de bord durant cette période ont fait apparaitre une amélioration considérable de l’état de mise à disposition des listes d’abonnés par la plupart des opérateurs figurant dans ce tableau.

En conséquence, le périmètre du tableau a été étendu à 26 opérateurs à partir de novembre 2006. Il a alors été ajouté, dans sa présentation, une distinction entre les activités de téléphonie fixe et de téléphonie mobile.

Les opérateurs de ce second ensemble recouvrent un nombre d’abonnés, au total, très faible par rapport au nombre d’abonnés figurant potentiellement sur les listes des opérateurs présents dans le tableau de bord initial, et exercent notamment des activités de MVNO ou de fournisseurs de services de voix sur IP ou sur internet.

Cette édition du tableau de bord mensuel de l’annuaire universel présente un état des lieux sur la seconde quinzaine de mai 2007.

Les résultats constatés

Tableau de bord de l’annuaire universel au 5 juin 2007

En matière de cession de liste

Concernant les opérateurs qui figuraient dans le tableau de bord initial, la quasi-totalité d’entre eux ont cédé leurs listes d’abonnés à quatre éditeurs au moins. Seul un opérateur parmi eux ne déclare toujours aucune cession effective.

Parmi les opérateurs qui ont été intégrés dans le tableau de bord en novembre 2006, ils sont de plus en plus nombreux à disposer d’une offre contractuelle de cession de listes. La majorité d’entre eux cèdent effectivement leurs listes ou déclarent être en cours de négociation de contrat d’une offre de cession de liste.

Toutefois, quatre opérateurs déclarent ne toujours pas disposer d’offre contractuelle sur au moins un de leurs services. L’Autorité rappelle que pour satisfaire à leurs obligations, les opérateurs doivent notamment mettre leurs listes d’abonnés ou d’utilisateurs à disposition des éditeurs d’annuaires universels et des fournisseurs de renseignements universels.

En matière de taux d’inscription au sein des listes

La proportion d’abonnés inscrits sur les listes des opérateurs de téléphonie mobile se maintient au taux de 2,5 % au mois de mai. Par comparaison, le pourcentage de numéros inscrits sur les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sur le périmètre des opérateurs considérés se situe au-delà de 70 % dans un contexte réglementaire au demeurant différent.

Annexes

Avertissements

Les informations que présente le tableau de bord de l’annuaire universel doivent être interprétées avec prudence en prenant en compte notamment les éléments de contexte suivants :

  • Le tableau de bord est réalisé à partir des déclarations des acteurs. Ces déclarations n’ont pas fait l’objet d’une validation formelle par l’Autorité, qu’elles n’engagent donc pas.
  • Dans le cas où une déclaration ne serait pas reçue avant la fin du mois concernée, les valeurs du mois précédent sont reportées.
  • Afin de préserver le caractère confidentiel de certaines informations, les données relatives à chaque opérateur sont publiées sous forme d’intervalles. Le format de publication est néanmoins assez fin pour permettre d’apprécier le degré d’avancement du dispositif pour cet opérateur et son inscription dans le panorama global.
  • Les opérateurs de téléphonie fixe d’une part et mobile d’autre part ne sont pas soumis aux mêmes contraintes légales et réglementaires en matière d’inscription dans les annuaires. Ainsi, passé un certain délai, en l’absence de choix exprimé par l’abonné, les numéros attribués par les opérateurs de téléphonie fixe sont inscrits automatiquement dans les annuaires, ce qui n’est pas le cas des numéros attribués par les opérateurs de téléphonie mobile.
  • A ce stade, seuls des opérateurs directement attributaires de numéros sont présents dans le tableau de bord. Toutefois, les abonnés au service téléphonique d’autres opérateurs bénéficient des mêmes droits d’inscription à l’annuaire et doivent figurer à l’annuaire universel. Le tableau de bord pourra donc évoluer pour inclure de tels opérateurs qui ne sont pas directement attributaires de numéros (en particulier certains fournisseurs de voix sur IP ou sur Internet ou des MVNO).
  • Les numéros des abonnés ayant opté pour la présélection leurs sont mis à disposition par France Télécom, et sont donc comptabilisés par cette dernière. Les opérateurs fournissant essentiellement de la présélection sont donc naturellement absents du tableau de bord.
  • Dans le cas d’un numéro porté, c’est le nouvel opérateur qui est responsable de l’inscription de ce numéro dans sa liste d’abonnés.
  • Le tableau de bord s’appuie sur le pourcentage de numéros inscrits sur la liste par rapport au nombre total de numéros affectés aux abonnés, ce qui ne reflète qu’indirectement le taux d’abonnés de cet opérateur inscrits à l’annuaire. A titre d’exemple, dans le cas d’une entreprise, il est possible que seuls quelques numéros soient inscrits, et non l’ensemble des numéros relatifs aux lignes directes de ses employés.
  • De même, il convient d’être prudent dans les comparaisons entre opérateurs. Il existe de nombreux cas spécifiques. Par exemple, les utilisateurs qui disposent à la fois d’un numéro fixe et d’un numéro mobile ou de deux numéros fixes pour la même ligne fixe partiellement dégroupée, peuvent ne désirer mentionner que l’un de ces numéros dans les annuaires.

(1) – L’ARCEP avait sélectionné des opérateurs contractualisant avec un grand nombre d’abonnés grand public ou avec les principales entreprises et administrations et leur affectant des numéros de téléphone.

Tableau de bord de juin 2007 [PDF]

Source : Communiqué de l’ARCEP

Annuaire universel : tableau de bord de mai 2007

4 juin 2007 | Annonces, Baromètre 118, Enquêtes & analyses | Commentaires fermés sur Annuaire universel : tableau de bord de mai 2007

Le tableau de bord de l’annuaire universel au 4 mai 2007 présente l’état des lieux sur la seconde quinzaine d’avril 2007.

Le tableau de bord de l’annuaire universel au 4 mai 2007 montre que la proportion d’abonnés inscrits sur les listes des opérateurs mobiles augmente très légèrement pour atteindre 2,5 % au mois d’avril.

Introduction

La création de ce tableau de bord a été décidée par l’ARCEP, à l’automne 2005, eu égard au retard alors constaté dans la mise en place de l’annuaire universel et au caractère très incomplet de certaines de ses composantes.

Or, il convient de rappeler que :

  • tout abonné à un service téléphonique, fixe ou mobile, a le droit de faire figurer gratuitement son numéro de téléphone dans l’annuaire universel que proposent les sociétés d’annuaires et les fournisseurs de services de renseignements ;
  • les opérateurs auprès desquels les abonnés ont contracté, de leur côté, doivent informer chaque abonné de ses droits et le mettre en mesure de les exercer en recueillant leur décision de parution et leurs données personnelles ;
  • les opérateurs sont également tenus de communiquer les données de chaque abonné à tous les éditeurs d’annuaires et à tous les fournisseurs de services de renseignements qui leur en font la demande. Cependant, les données d’un abonné ne sont pas communiquées lorsque celui-ci s’y oppose. Dans le cas particulier des abonnés de téléphonie mobile, le consentement explicite de chaque abonné est requis comme préalable à la communication de ses données.

Le tableau de bord de l’annuaire universel présente, pour chaque opérateur considéré, les informations suivantes :

  • nombre de numéros de téléphone (ordre de grandeur) inscrits dans la liste de l’annuaire universel ;
  • pourcentage de numéros inscrits sur la liste par rapport au nombre total des numéros affectés aux abonnés ;
  • pourcentage de numéros pour lesquels les abonnés ont refusé de figurer sur la liste par rapport au nombre total des numéros affectés ;
  • état de la mise à disposition de la liste de l’opérateur auprès des éditeurs et des services de renseignements.

Le périmètre de ce tableau de bord comprenait initialement 17 opérateurs(1) , sur la période de décembre 2005 à octobre 2006. Les évolutions perçues au travers des publications mensuelles de ce tableau de bord durant cette période ont fait apparaitre une amélioration considérable de l’état de mise à disposition des listes d’abonnés par la plupart des opérateurs figurant dans ce tableau.

En conséquence, le périmètre du tableau a été étendu à 26 opérateurs à partir de novembre 2006. Il a alors été ajouté, dans sa présentation, une distinction entre les activités de téléphonie fixe et de téléphonie mobile.

Les opérateurs de ce second ensemble recouvrent un nombre d’abonnés, au total, très faible par rapport au nombre d’abonnés figurant potentiellement sur les listes des opérateurs présents dans le tableau de bord initial, et exercent notamment des activités de MVNO ou de fournisseurs de services de voix sur IP ou sur internet.

Cette édition du tableau de bord mensuel de l’annuaire universel présente un état des lieux sur la seconde quinzaine d’avril 2007.

Les résultats constatés

Tableau de bord de l’annuaire universel au 4 mai 2007

En matière de cession de liste

Concernant les opérateurs qui figuraient dans le tableau de bord initial, la quasi-totalité d’entre eux ont cédé leurs listes d’abonnés à quatre éditeurs au moins. Seul un opérateur parmi eux ne déclare toujours aucune cession effective.

La plupart des opérateurs intégrés dans le tableau de bord en novembre 2006 n’ont pas communiqué effectivement de listes d’abonnés aux éditeurs, même si certains progrès sont perceptibles ce mois-ci. Si certains d’entre eux déclarent être en cours de négociation de contrat d’une offre de cession de liste, d’autres ne semblent pas avoir engagé de telles négociations. L’Autorité rappelle que pour satisfaire à leurs obligations, les opérateurs doivent notamment mettre leurs listes d’abonnés ou d’utilisateurs à disposition des éditeurs d’annuaires universels et des fournisseurs de renseignements universels.

En matière de taux d’inscription au sein des listes

La proportion d’abonnés inscrits sur les listes des opérateurs de téléphonie mobile augmente très légèrement pour atteindre 2,5 % au mois d’avril. Par comparaison, le pourcentage de numéros inscrits sur les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sur le périmètre des opérateurs considérés se situe au-delà de 70 % dans un contexte réglementaire au demeurant différent.

Annexes

Avertissements

Les informations que présente le tableau de bord de l’annuaire universel doivent être interprétées avec prudence en prenant en compte notamment les éléments de contexte suivants :

  • Le tableau de bord est réalisé à partir des déclarations des acteurs. Ces déclarations n’ont pas fait l’objet d’une validation formelle par l’Autorité, qu’elles n’engagent donc pas.
  • Dans le cas où une déclaration ne serait pas reçue avant la fin du mois concernée, les valeurs du mois précédent sont reportées.
  • Afin de préserver le caractère confidentiel de certaines informations, les données relatives à chaque opérateur sont publiées sous forme d’intervalles. Le format de publication est néanmoins assez fin pour permettre d’apprécier le degré d’avancement du dispositif pour cet opérateur et son inscription dans le panorama global.
  • Les opérateurs de téléphonie fixe d’une part et mobile d’autre part ne sont pas soumis aux mêmes contraintes légales et réglementaires en matière d’inscription dans les annuaires. Ainsi, passé un certain délai, en l’absence de choix exprimé par l’abonné, les numéros attribués par les opérateurs de téléphonie fixe sont inscrits automatiquement dans les annuaires, ce qui n’est pas le cas des numéros attribués par les opérateurs de téléphonie mobile.
  • A ce stade, seuls des opérateurs directement attributaires de numéros sont présents dans le tableau de bord. Toutefois, les abonnés au service téléphonique d’autres opérateurs bénéficient des mêmes droits d’inscription à l’annuaire et doivent figurer à l’annuaire universel. Le tableau de bord pourra donc évoluer pour inclure de tels opérateurs qui ne sont pas directement attributaires de numéros (en particulier certains fournisseurs de voix sur IP ou sur Internet ou des MVNO).
  • Les numéros des abonnés ayant opté pour la présélection leurs sont mis à disposition par France Télécom, et sont donc comptabilisés par cette dernière. Les opérateurs fournissant essentiellement de la présélection sont donc naturellement absents du tableau de bord.
  • Dans le cas d’un numéro porté, c’est le nouvel opérateur qui est responsable de l’inscription de ce numéro dans sa liste d’abonnés.
  • Le tableau de bord s’appuie sur le pourcentage de numéros inscrits sur la liste par rapport au nombre total de numéros affectés aux abonnés, ce qui ne reflète qu’indirectement le taux d’abonnés de cet opérateur inscrits à l’annuaire. A titre d’exemple, dans le cas d’une entreprise, il est possible que seuls quelques numéros soient inscrits, et non l’ensemble des numéros relatifs aux lignes directes de ses employés.
  • De même, il convient d’être prudent dans les comparaisons entre opérateurs. Il existe de nombreux cas spécifiques. Par exemple, les utilisateurs qui disposent à la fois d’un numéro fixe et d’un numéro mobile ou de deux numéros fixes pour la même ligne fixe partiellement dégroupée, peuvent ne désirer mentionner que l’un de ces numéros dans les annuaires.

(1) – L’ARCEP avait sélectionné des opérateurs contractualisant avec un grand nombre d’abonnés grand public ou avec les principales entreprises et administrations et leur affectant des numéros de téléphone.

Tableau de bord de mai 2007 [PDF]

Source : Communiqué de l’ARCEP

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)