Les 118 déchantent

27 septembre 2006 | Business, Critique, Dans la presse, Les acteurs du 118 | Commentaires fermés sur Les 118 déchantent

Rien ne va plus pour les 118… Après un lancement à grand renfort de campagnes de publicité, les successeurs du 12 doivent batailler sur un marché des renseignements téléphoniques en recul de 30 à 40%. Premier bilan

Le 12 est mort il y a 6 mois seulement et ses successeurs font déjà face à des difficultés. Les demandes de renseignements ont diminué de 30 à 40% par rapport à l’an dernier, et sur le nombre pléthorique de 118 lancés au départ, il n’en reste guère qu’une demi-douzaine qui ont réussi à s’imposer, grâce à de coûteuses campagnes de publicité.

En réalité, cette évolution du marché était assez prévisible et n’a rien de catastrophique. En Grande-Bretagne, où l’équivalent du 12 a aussi laissé place à une foule de 118, les appels ont également diminué dans cette proportion. Le fait de payer pour obtenir un renseignement dissuade les consommateurs alors qu’ils peuvent l’obtenir en quelques clics et gratuitement sur Internet. D’autant plus que les informations sur le prix de l’appel, qui diffère d’un 118 à un autre et d’un opérateur de téléphonie à un autre, créent une grande confusion et n’incitent pas les consommateurs à faire confiance aux fournisseurs de renseignements.

L’impact des spots publicitaires

Parmi ceux qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu, le 118 218, édité par Le Numéro, qui avait misé sur l’humour dans ses spots publicitaires – le « toutouyoutou » hérité de l’émission Gym Tonic a marqué les esprits. Il engrange 40 à 45% des demandes de renseignements. Suivent le 118 712 de France Télécom, le 118 000 de Telegate, avec 15 à 20% du marché chacun, et le 118 008 des Pages Jaunes, qui recueille 10% des appels. Les autres 118 se partagent les miettes.

Tous ces 118 ont investi des sommes colossales dans leurs campagnes de promotion, de l’ordre de 130 millions d’euros au total. Certains pourront en retirer un bénéfice, comme Le Numéro ou Telegate – une étude de TNS Sofres de juillet dernier indiquait déjà qu’en général, « l’utilisation des principaux 118 est le reflet de leur notoriété », donc des stratégies de promotion. Mais tous ne s’en sortiront pas aussi bien. France Télécom par exemple, vient d’annoncer un plan de réorganisation de son activité de renseignements. Sur 1456 emplois actuels, 680 pourraient être supprimés, d’après les syndicats.

Aujourd’hui, il ne reste qu’une trentaine de 118, contre près de soixante à leur lancement, d’après les chiffres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). A terme, quelques gros opérateurs devraient logiquement racheter les petits derniers sur le marché.

Source : L’Express.fr

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)