Les gagnants du «Tou Tou You Tou»

6 juin 2006 | 118 218, Business, Campagnes de Pub, Dans la presse, France Telecom, Le Numéro | 2 commentaires

Le Figaro.fr – Le succès de ce numéro profite à tous ceux qui y ont contribué: agences de publicité, centres d’appels, comédiens de la publicité et auteur du tube.

Une multitude de sociétés profitent du Tou Tou You Tou. Il gonfle le chiffre d’affaires des régies publicitaires des journaux, radios et télévisions. Le budget de lancement (20 millions d’euros, hors achat des bases de données) a aussi servi à rémunérer les quatre centres d’appels, une vingtaine de PME spécialisées, une dizaine d’artistes (auteur, compositeur, acteur, producteur, réalisateur) et quelques multinationales. Tous ont planché pendant un an pour que le 118 218 soit une réussite. Même le ministère des Finances y trouve son compte puisque presque 20% des 90 centimes que coûte l’appel sont de la TVA.

Côté multinationales, Universal (Vivendi Universal) est ravi d’avoir vendu 100 000 singles et 120 000 compilations «Dance Kids» de la musique de Tou Tou You Tou. L’heureux auteur compositeur de ce tube disco, lui, se cache. A 85 ans, Alain Goraguer, qui a gagné de quoi assurer sa retraite et celle de ses enfants, refuse toutes les interviews. Il se serait discrètement installé aux États-Unis.

Les deux comédiens, stars de la saga publicitaire, Soren Prevost, le fils de Daniel Prevost, et Pascal Vincent, ex-Robin des Bois, auraient bien aimé eux aussi rester cachés derrière leurs moustaches. Histoire d’éviter d’être à jamais confondus avec leurs personnages du 118 et du 218. En lot de consolation, ils empochent un cachet de 4 000 euros par jour de tournage. De son côté, «pour 45 petits films, soit un an de travail, j’ai gagné autant que si j’avais tourné un long-métrage», confie le réalisateur Maurice Barthélémy. Ce cinéaste, valeur sûre de Gaumont depuis le succès de Papa (sorti en juin 2005, ce film a attiré 400 000 spectateurs), aimerait, comme ses aînés, Alain Chabat, Cédric Klapisch et Patrice Leconte travailler à la fois pour le cinéma et pour la publicité.

Un impact retentissant

Le succès des spots 118 218 lui permet aussi de rassurer les financiers du cinéma et donc de préparer plus sereinement son prochain film. Consacré à la prise d’otages de l’école de Neuilly, il devrait sortir avant les élections présidentielles de 2007. Qui jouera Nicolas Sarkozy ? «Je ne sais pas encore», sourit le réalisateur.

Pour Alain Bernard, PDG et actionnaire de la PAC, l’un des trois grands producteurs de films publicitaires en France (Le lion de Perrier, les bébés d’Evian…), le succès du 118 218 est aussi une aubaine. «Dans le cinéma, on dit qu’en cas de succès vous devenez «bankable». Dans la pub, le mot magique, c’est «repeatbusiness», cela signifie qu’un client revient régulièrement vous voir. Or dans notre métier, c’est devenu très rare, explique ce producteur. Grâce au 118 218 mais aussi à nos autres campagnes comme celles pour les tondeuses vikings, nous enregistrons un excellent premier semestre 2006 avec une progression de nos ventes de plus de 40%.»

Pour les agences médias KR et Kassius, en passant par les créatifs de l’agence V, l’impact du succès du 118 218 est fort. «Nous ressentons directement l’efficacité de la campagne du 118 218 puisque 30% de notre rémunération dépend du volume d’appels vers ce numéro, explique Luc Wise, directeur du planning stratégique de l’agence V (Omnicom). La campagne nous a aussi donné plus de visibilité. Elle a attiré l’oeil des annonceurs. Nous sommes moins obligés d’aller les démarcher et nous avons gagné trois nouveaux appels d’offres avec TPS, L’Occitane et 9 Cegetel.» Au final, les perdants sont les consommateurs qui doivent débourser 90 centimes pour un simple renseignement.

Source : Le Figaro

2 commentaires

  1. Pourquoi lorsqu’un journaliste mal renseigné les autres medias font un copier coller sans verifier les information ?
    Le Figaro vieilli Alain Goraguer de 10 ans, lui invente une terre d’accueil aux Etats Unis et pretend qu’il aurait de quoi assurer sa retraite et celle de ses enfants !!!
    Vive les medias !

    Commentaire by Keit — 14 juin 2006 #

  2. Bonjour, l’article est en effet reproduit comme un très grand nombre sur ALLO 118 dans le but de créer une base documentaire de ce lancement des 118 en France. N’hésitez pas à commenter ici ou sur le forum, qui sont des espaces d’expression libre.

    Commentaire by Allo118 — 18 juin 2006 #

Sorry, the comment form is closed at this time.

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)