L’annuaire universel progresse à – très – petits pas

9 mars 2006 | Bases de données, Dans la presse | Commentaires fermés sur L’annuaire universel progresse à – très – petits pas

L’Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP) vient de publier la troisième édition de son tableau de bord de l’annuaire universel.

Réalisé à partir des déclarations des opérateurs, ce tableau de bord montre un quasi stagnation des inscriptions des abonnés mobiles avec un pourcentage d’inscrit de seulement 1,3%, contre 1,2% un mois plus tôt. De quoi réjouir les sociétés 118 218 Le Numéro, neuf cegetel et Nokia qui viennent tout juste de lancer une opération de recueil des numéros mobiles, pas totalement désintéressée pour leurs notoriétés et leurs affaires.

Le tableau de bord de l’annuaire universel a été mi en place par l’ARCEP afin de rendre compte publiquement de l’avancement du processus suite au profond mécontentement du régulateur face au peu d’empressement manifesté par les opérateurs, alors que la mise en place de l’annuaire était prévue en novembre.

Le principe de l’annuaire universel doit permettre à tout abonné à un service téléphonique, fixe ou mobile, d’exercer son droit à faire figurer gratuitement son numéro de téléphone dans l’annuaire universel, que proposent les sociétés d’annuaires et les fournisseurs de services de renseignement. Pour leur part, les opérateurs doivent informer chaque abonné de ses droits et le mettre en mesure de les exercer. Les opérateurs sont également tenus de communiquer les données de chaque abonné à tous les éditeurs d’annuaires et à tous les fournisseurs de services de renseignements qui leur en font la demande.

Cependant, les données d’un abonné ne sont pas communiquées lorsque celui-ci s’y oppose. Dans le cas particulier des abonnés de téléphonie mobile, le consentement explicite de chaque abonné est requis comme préalable à la communication de ses données, alors que passé un certain délai, en l’absence de choix exprimé par l’abonné, les numéros attribués par les opérateurs fixes sont inscrits automatiquement dans les annuaires.

Très faibles progrès en un mois

La troisième édition du tableau de bord de l’annuaire universel constate quelques améliorations du processus et du nombre de numéros figurant sur les listes d’abonnés, même si celles-ci ne modifient pas encore sensiblement le tableau d’ensemble. Et ce alors que cette publication devait « sensibiliser chacun à l’édification rapide d’un annuaire universel de qualité, et d’aider à apprécier les progrès attendus dans les prochains mois » par la publication mensuelle de ce tableau de bord.

Ainsi, l’état de mise à disposition des listes d’abonnés par les opérateurs auprès des éditeurs s’est amélioré puisque plus aucun opérateur, parmi les acteurs interrogés, ne dispose pas d’une offre destinée aux éditeurs, et que deux opérateurs qui n’avaient encore jamais cédé leur listes l’on désormais fait à un ou deux éditeurs (Neuf telecom Cegetel et Orange Réunion). Pour autant, l’ARCEP constate, d’après les propres déclarations des opérateurs, que le nombre de listes effectivement cédées à des éditeurs n’a pas sensiblement augmenté et que la plupart des opérateurs n’ont à ce jour pas encore cédé leurs listes d’abonnés, ou ont limité la cession à seulement un ou deux éditeurs ou fournisseur de services de renseignements.

Pour ce qui est du taux d’inscription au sein des listes d’abonnés, une légère progression est enregistrée pour les abonnés à la téléphonie mobile, mais le taux d’inscrit reste toujours très marginal, atteignant à peine 1,3%, contre 1% deux mois auparavant. Il est en outre remarquable que cette faible proportion moyenne de numéros inscrits recouvre toujours des situations très contrastées entre opérateurs. Ainsi, le nombre de numéros inscrits sur la liste d’abonnés fournie par SFR (plus de 500 000) est toujours très nettement supérieur à celui correspondant aux listes des deux autres principaux opérateurs mobile, Bouygues Telecom et Orange France, le leader du marché français, pour lesquels le nombre d’inscrits n’atteint pas 20 000.

Par comparaison, le pourcentage de numéros inscrits sur les listes d’abonnés à la téléphonie fixe sur le périmètre des opérateurs considérés se situe au-delà de 70 % – dans un contexte réglementaire au demeurant différent.

Le Tableau de bord de l’annuaire universel montrant l’état des lieux dans la seconde quinzaine de février 2006 est disponible au format PDF sur le site de l’ARCEP www.arcep.fr [PDF].

Source : ComparaTEL

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)