Les annuaires suscitent les convoitises

11 février 2006 | Allô Bottin, Bases de données, Business, Dans la presse, Pages Jaunes Numero | Commentaires fermés sur Les annuaires suscitent les convoitises

Malgré la montée en puissance des moteurs de recherche sur Internet et la multiplication des journaux gratuits en région, les éditeurs sont en bonne santé.

Les adresses Internet, les numéros de téléphone mobile et fixe des Français valent de l’or, comme le démontrent la bataille commerciale pour les renseignements téléphoniques et la prudence des opérateurs de téléphone mobile à donner les coordonnées de leurs abonnés (nos éditions d’hier). C’est aussi une véritable manne publicitaire pour les éditeurs présents sur ce marché.

Les annuaires généralistes français ont réalisé en 2004 un chiffre d’affaires publicitaire de plus d’un milliard d’euros, en hausse de 6,4%.

Leur taux de croissance est deux fois supérieur à celui du marché publicitaire français.

Le marché des annuaires généralistes est dominé depuis longtemps par un géant, Pages jaunes, filiale de France Télécom, dont le chiffre d’affaires s’est élevé, en 2005, à 956,1 millions d’euros, en progression de 5,8%. Face à ce poids lourd, la résistance, si modeste soit-elle, s’organise.

Sur les cendres des Annuaires Soleil et après avoir racheté la marque Bottin, un ancien dirigeant commercial des Pages jaunes a bâti un groupe: Bottin publie aujourd’hui 18annuaires en France, pour 11millions de chiffre d’affaires. Beaucoup plus petits, mais tout aussi conquérants, le groupe Suisse Amitel est présent dans 14départements de l’est de la France. Bégécom, éditeur des annuaires Elitel, s’est implanté en Bretagne sud, au Pays basque, dans le sud-est de la France et à Lyon (13éditions). Enfin, cas unique et modèle de rentabilité, la Corse possède son propre annuaire baptisé U-Corsu.

Attirer de nouveaux annonceurs

Les annonceurs de ces annuaires sont les acteurs du service à domicile, les sociétés de dépannage, les commerçants, les restaurateurs, les grandes enseignes franchisées, les compagnies d’assurances. «Nous voulons attirer de nouveaux types d’annonceurs, avec une offre de bons de réduction qui fonctionne bien avec la restauration rapide et la livraison à domicile», explique Michel Mani, président de Bottin.

«Nous misons sur tous les secteurs qui s’ouvrent progressivement à la publicité, comme les professions libérales», précise Michel Datchary, directeur général de Pages jaunes. Pages jaunes, qui a musclé sa force commerciale et compte 1829 vendeurs, a séduit 112900 nouveaux annonceurs.

Cette politique est d’autant plus nécessaire que les annuaires sont concurrents des supports publicitaires locaux, dont la presse quotidienne régionale. Les Pages jaunes représentent ainsi 20% du marché de la publicité locale française. La multiplication des journaux gratuits est également une menace.

Les annuaires offrent bien sûr à la fois une version papier et Internet – celle-ci représente 10% du chiffre d’affaires de Bottin et près d’un tiers de celui de Pages jaunes.

Mais de plus en plus de PME s’équipent de leur propre site Internet. Résultat, plus l’usage de la Toile va se généraliser chez les particuliers, plus les éditeurs d’annuaires vont avoir du mal à s’imposer face aux moteurs de recherche.

Source : Le Figaro

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)