118 : Panorama de la presse du 2 novembre 3/3

3 novembre 2005 | 118 TELEDIS, Allô Bottin, Annonces, Calendrier du 118, Dans la presse, France Telecom, Intra Call Center, L'Annuaire Universel, Le Numéro, Les acteurs du 118, Les consommateurs, Les Services, Les Tarifs, Pages Jaunes Numero, Telegate France | Commentaires fermés sur 118 : Panorama de la presse du 2 novembre 3/3

NetEconomie
Le TouTouYouTour.fr du 118 218 a attiré 750.000 internautes

La mystérieuse campagne de marketing viral du 118 218 a attiré plus de 750.000 internautes sur le site TouTouYouTour.fr
Ce n’était ni pour une eau minérale ni pour une chaîne de fitness. Après plusieurs semaines de teasing et une saga de 5 spots TV décalés reprenant l’univers années 80 du Gym Tonic de Véronique et Davina, c’est finalement le nouvel opérateur de renseignements téléphoniques « Le Numéro » (118 218) qui se dévoile derrière la campagne TouTouYouTour.fr, orchestrée par l’agence .V. (Groupe DDB).

Pendant cette phase de teasing qui prend fin ce 2 novembre, le site internet toutouyoutour.fr, spécialement créé pour cette première phase de lancement par l’agence Kassius; spécialisée dans le marketing viral, a reçu 750 000 visites et a généré 60 000 téléchargements sur mobile…

 » ‘Le Numéro’ a retenu ce parti pris créatif audacieux, motivé par la réussite en Angleterre de sa maison mère The Number (N° 1 avec 45% de parts de marché, détrônant en quelques mois l’opérateur historique British Telecom en place depuis 40 ans !). Le lancement qui a eu lieu en 2003 Outre-Manche, s’est appuyé sur une campagne de communication retentissante – les péripéties d’un duo de coureurs moustachus au look 70’S – qui a obtenu 90% de notoriété lors de sa sortie (« un taux record, qui n’avait pas été atteint depuis 1997 tous secteurs confondus » selon Marketing Adwatch) ; et qui est rapidement devenue un phénomène de société national. » explique l’agence de communication.

L’ouverture à la concurrence des renseignements téléphoniques et la fin du « 12 » en avril prochain devraient contribuer à la naissance de nouvelles marques sur le modèle du 118 X Y Z. Outre ce 118 218, on peut mentionner le 118 712 de France Telecom et Orange, le 118 007 de Allo Bottin, le 118 008 des Pages Jaunes, le 118 000 de Telegate ou encore le 118 001 de Intra Call.

Lire l’article en ligne

ZeScoop.com
Renseignements téléphoniques : ça se complique !

Difficile de ne pas se perdre dans ce qui s’appelle une révolution des renseignements téléphoniques en France. Depuis ce mercredi 2 novembre, ils sont presque une trentaine de numéros à vous renseigner depuis la France. ils commencent tous par 118, suivi de 3 chiffres. Si les services s’annoncent plus complets que le traditionnel numéro « 12 » de France Telecom (numéro qui disparaîtra le 3 avril 2006), les tarifs sont pour le moins déroutants ! L’Europe promet qu’au final, le consommateur sera gagnant, mais en attendant que certains opérateurs se soient cassés les dents sur ce nouveau marché, l’utilisateur se retrouve devant un choix surréaliste.

Pour essayer d’éclairer le consommateur en manque de renseignements, l’Arcep a dû lancer le site www.appel118.fr, histoire d’expliquer, de faire connaître et d’informer sur les tarifs et les services de chacun. France Telecom, Free, SFR, Scoot, Telemedia, Telenet, etc. se sont, en tout cas, lancés dans la course au renseignement. Que le meilleur gagne, car n’en doutons pas, dans quelques mois, ils seront bien moins nombreux à vouloir vous renseigner à tout prix !

www.appel118.fr

Lire l’article en ligne

ComparaTEL
Les renseignements France Télécom et Orange passent par le 118 712

Le 2 novembre 2005, France Télécom et Orange lancent leur nouveau numéro de service de renseignements, le 118 712. Le 118 712 permet d’obtenir jusqu’à trois renseignements pour le prix d’un appel. Il est accessible aussi bien depuis les fixes (1,12 euro par appel pour une ligne France Télécom) que des mobiles. Sans surprises, le Groupe France Telecom capitalise sur ses 66 ans d’expérience dans les services de renseignements téléphoniques et sur des services spécifiques.

Le 118 712 de France Télécom et Orange, c’est :

  • Des conseillers à l’écoute 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, partout en France métropolitaine
  • La mise en relation avec le numéro demandé sans aucun supplément
  • La possibilité de rechercher un nom à partir d’un numéro (recherche inversée)
  • Un SMS de confirmation envoyé gratuitement aux clients appelant depuis un mobile Orange. Il contient le résultat de la recherche (nom, adresse, numéro de téléphone). La station de métro la plus proche est indiquée dans ce SMS (service disponible dès le 2 novembre pour Paris, Lyon et Marseille, puis extension progressive à d’autres agglomérations).

Les 21,7 millions de clients Orange peuvent bénéficier d’un service innovant supplémentaire prenant en compte un rythme de vie plus rapide et nomade : en cliquant sur le lien Wap contenu dans le SMS de confirmation, les clients peuvent consulter le plan et l’itinéraire correspondant à leur recherche (coût du service 0,35 euro).

De plus, le client peut, s’il le souhaite, être automatiquement géolocalisé pour visualiser l’itinéraire, sans entrer manuellement l’adresse du lieu où il se trouve.

Une liste de services de proximité (parkings, distributeurs de billets, stations essence, Agences France Télécom, Hot Spots WiFi Orange…) est également communiquée pour chaque recherche effectuée.

D’autres services innovants dans les mois à venir

En plus du 118 712, une gamme de services de renseignements pour répondre aux demandes de chacun.

118 710 : un service innovant, avec reconnaissance et synthèse vocales

Accessible 24h/24 et 7j/7 depuis une ligne fixe France Télécom, ce service utilise une technologie de reconnaissance vocale de grand vocabulaire et de synthèse vocale, issues des laboratoires de recherche & développement de France Télécom. Il permet d’obtenir jusqu’à trois renseignements par appel avec mise en relation. Il n’est facturé que si la recherche aboutit.

118 711 : le numéro du Service Universel des renseignements

La candidature de France Télécom a été retenue par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) pour la prise en charge des renseignements téléphoniques dans le cadre du Service Universel (arrêté du 3 mars 2005).

Accessible 24h/24 et 7j/7, depuis un téléphone fixe ou mobile, quel que soit l’opérateur, le 118 711 permet d’obtenir jusqu’à deux renseignements par appel.

Ce numéro offre également des services tels que la recherche inversée, la mise en relation et les recherches multiples.

118 810 : un service spécialement conçu pour les entreprises

Accessible 24h/24 et 7j/7 depuis une ligne fixe France Télécom, ce service permet d’obtenir jusqu’à trois renseignements et offre un service de recherche inversée.

Cette offre est destinée aux entreprises ou administrations souhaitant, dans le cadre d’une maîtrise de leurs coûts, inhiber la mise en relation.

Le 32 12 reste à la disposition des clients souhaitant des numéros et adresses à l’international.

Un dispositif de communication est mis en place pour accompagner les consommateurs dans cette évolution majeure du marché.

Une campagne de communication média nationale débute le 2 novembre 2005, comprenant notamment une campagne TV et une campagne presse.

Conformément aux modalités fixées par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes), les numéros des services de renseignements existants peuvent rester commercialement ouverts jusqu’au 3 avril 2006.

Jusqu’à cette date, les clients pourront ainsi continuer à appeler les anciens numéros des services de renseignements de France Télécom et d’Orange.

Lire l’article en ligne

ComparaTEL
Le 118 222 de TELEDIS ouvert

118 TELEDIS, qui a obtenu le numéro 118 222, ouvre dès le 2 novembre son service de renseignements téléphoniques. TELEDIS a confié le traitement de ses appels à « 118 218 Le Numéro ».

Le 118 222 permet d’obtenir les numéros de téléphone personnels et professionnels des abonnés inscrits dans les annuaires des opérateurs fixes et mobiles.

Le prix de l’appel comprend un nombre illimité de recherches de numéros, l’envoi de SMS, la mise en relation et la communication avec le numéro demandé.

Depuis un téléphone fixe, la communication est facturée 1,124 € TTC pour la connexion puis 0,112 € TTC la minute avec une facturation à la seconde dès la première seconde (à l’exception de Free : 1,12 € TTC pour la connexion puis 0,155 € TTC la minute avec une facturation à la seconde dès la première seconde).

Depuis un mobile, le prix de la communication (hors décompte des communications du forfait par l’opérateur mobile) varie selon les tarifs pratiqués par les opérateurs mobiles.

  • Bouygues Télécom : 1,117 € TTC pour la connexion puis 0,15 € la minute facturation à la seconde dès la 1ère seconde
  • Orange : 1,124 € pour la connexion puis 0,15 € la minute facturation à la seconde dès la 1ère seconde
  • SFR : 1,10 € pour la connexion puis 0,10 € la minute facturation à la seconde dès la 1ère seconde

Lire l’article en ligne

ComparaTEL
La foire d´empoigne des renseignements téléphoniques commence

C’est aujourd’hui qu’est lancé le nouveau format des numéros de renseignements téléphoniques, désormais tous alignés sur de numéros à six chiffres commençant par 118. Via tous les médias possibles les messages vantent le 118 000 de telegate, le 118 008 de Pages Jaunes, le 118 218 de « Le Numéro », le 118 007 de Bottin ou le 118 712 de France Telecom et Orange…

L’Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes annonce la création d’un site web dédié aux consommateurs sur cette ouverture.

Une évolution rendue nécessaire par le Conseil d’Etat qui, afin de remédier à la distorsion de concurrence induite par l’utilisation de formats de numéros différents entre le 12 et les autres services à 4 chiffres, a « enjoint à l’Autorité de régulation des télécommunications de définir […] les conditions de l’attribution de numéros d’un même format à tous les opérateurs offrant des services de renseignements téléphoniques et de la révision du plan de numérotation, afin que […] le numéro « 12 » ne puisse plus être utilisé pour le service de renseignement par opérateur » (article du 1er juillet 2004).

Le 2 novembre 2005, les premiers services 118 sont donc ouvert, conformément au calendrier prévisionnel de remplacement du 12 des renseignements par les 118 XYZ fixé en début d’année (article du 7 février 2005). Par la suite, le 3 avril 2006, le 12 et les autres services de renseignements (612, 712, 222, 3200, …) ne sont plus opérationnels (les personnes appelant ce numéro sont informées par un message de la migration des services de renseignements vers les nouveaux numéros 118), pour aboutir le 3 avril 2007 à la fermeture définitive du 12 et des autres numéros qui ne pourront plus être joints.

www.appel118.fr de l’ARCEP

Comme prévu par les décisions de l’Autorité adoptées en janvier dernier, les nouveaux services de renseignements, accessibles par des numéros de la forme 118XYZ, commencent à entrer en service aujourd’hui 2 novembre 2005. Les numéros existants (12, 712, 222, 612, 3200, 3211 et 3912) qui permettaient déjà d’obtenir des renseignements, restent en activité jusqu’au 3 avril 2006 au plus tard.

Pour accompagner l’adoption de ce nouveau type de numéros par les utilisateurs, l’Autorité ouvre le site www.appel118.fr qui contient toutes les informations essentielles pour bien comprendre ce changement. Ce site présente de plus une liste de numéros déjà ouverts, ainsi que les principaux services et tarifs qui seront proposés aux consommateurs. En effet, sur les 57 numéros 118XYZ attribués par l’Autorité depuis juin dernier, tous ne seront pas disponibles dès aujourd’hui et le marché va donc continuer de s’ouvrir à la concurrence dans les prochains mois.

Enfin, pour bien évaluer les conséquences du changement de numérotation, l’Autorité a conduit une étude de qualité de service sur les anciens numéros de services de renseignements, dont les résultats seront publiés dans les prochaines semaines. Une étude de qualité sur les nouveaux numéros 118XYZ sera également réalisée dans les prochains mois.

L’ensemble du dispositif a été élaboré en concertation avec les opérateurs et les utilisateurs des services de renseignements, afin de faciliter l’adoption du nouveau format par ces derniers. Le marché des services de renseignements représente en France un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros par an.

Les numéros 118 XYZ

Revue de détail des forces en présence (actualisé au cours de la semaine) :

  • 118 000 de Scoot racheté par telegate, accords avec et Bouygues Telecom
  • 118 222 de TELEDIS (article du 2 novembre 2005), par Le Numéro
  • 118 712, 710, 711 et 810 de France Telecom et Orange

Dans le détail, les 27 candidats lors du tirage au sort du 14 juin (article du 15 juin 2005) se sont vu attribuer les numéros 118 XYZ suivants :

– L’Annuaire Universel : 012
– 118 TELEDIS SARL : 222
– Telegate France : 555, 321, 787, 247 et 244
– Services de renseignements téléphoniques SAS : 822
– Scoot France : 000 et 002
– Le Numéro France : 218 318 220 075 713 910 880
– Intra Call Center : 001
– 11883 Telecom Gmbh : 833
– Renseignement Téléphonique Français : 866
– Ingénierie de Communications Pédagogique : 666
– 118866 Ltd : 600 et 900
– SFR (SFR, SRR) : 777 et 700
– EDA France : 800
– Pictures on Line : 811
– Conduit : 500 et 050
– PCCI UK : 444
– Belgacom SA : 999 et 007
– NRJ Mobile : 333
– Allo Bottin : 612 et 268
– PIXTEL : 888 et 006
– Le Service Universel de Renseignements Téléphoniques : 400
– FREE (Free, Onetel, Kertel) : 818, 212, 718, 844 et 870
– France Télécom (France Télécom, Pages Jaunes, Orange ) : 712, 008, 711, 710, 808, 810, 088 et 009
– Telenet Hosting : 018
– Bouygues Telecom : 812
– 123 Multimédia : 200 et 855
– Telemedia : 300

Lire l’article en ligne


Lire l’article en ligne

L’Atelier
Renseignements téléphoniques : ouverture du marché… pour quels services ?

Le déferlement de publicités qui accompagne l’ouverture à la concurrence du marché du renseignement téléphonique suffit à expliquer l’importance de ce dernier aux yeux des opérateurs… Evalué à environ 300 millions d’euros par an pour 450 millions d’appel, il a attiré quelque 27 opérateurs. Le traditionnel 12, vieux de 65 ans, pliera bagage le 3 avril 2006 et laisse la place à pas moins de 57 numéros !

Certains de ces nouveaux services de renseignements téléphoniques, reconnaissables à leur numéro à six chiffres commençant par 118, sont opérationnels depuis aujourd’hui : le consommateur peut désormais choisir son fournisseur, en fonction des tarifs ou des fonctionnalités supplémentaires.

Certains se contentent du renseignement classique, pour un coût par appel compris entre 0,56 et 0,90 euros. D’autres permettent, pour un prix pouvant dépasser 1,1 euro par appel, de mettre directement l’appelant en relation avec son correspondant ou d’envoyer les coordonnées recherchées par SMS ou par email.

Les campagnes de publicité commencent officiellement aujourd’hui, même si certains ont réussi à contourner les limitations imposées par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) par l’emploi de techniques apparentées au marketing viral.

L’ouverture à la concurrence des renseignements téléphoniques en Grande Bretagne et en Allemagne a montré que le marché français devrait très vite se concentrer entre les quelques opérateurs qui auront mené les campagnes les plus soutenues. En Grande Bretagne, 100 millions d’euros ont été dépensés en trois mois par les opérateurs. Trois d’entre eux détiennent maintenant 80 % du marché.

L’Arcep a déjà mis en ligne un site Web dédié aux consommateurs, www.appel118.fr , sur lequel ces derniers trouveront un comparatif des différentes offres. Le régulateur annonce également une « étude de qualité sur les nouveaux numéros 118XYZ » d’ici quelques mois.

De son côté, l’UFC Que Choisir appelle au boycott de ces nouveaux services. « La multiplication des numéros (57 attribués à ce jour) pour accéder à un même service de base est source de complication et d’opacité pour le consommateur », affirme l’association de consommateurs.

Lire l’article en ligne

01net
Bienvenue dans la jungle des renseignements téléphoniques

Les numéros en 118, remplaçants du 12, ouvrent ce 2 novembre. Tarifs et services se multiplient jusqu’à la cacophonie.

Les uns misent sur le prix, les autres sur le service. Plus de vingt-cinq équivalents du « 12 » ouvrent aujourd’hui, mercredi 2 novembre 2005, proposant un véritable défi aux utilisateurs : s’y retrouver.

En effet, qui appeler dorénavant pour trouver le numéro de téléphone ou l’adresse d’un ami ? Le 12 ou l’un de ses nombreux concurrents dont les numéros commencent par 118 ? Les prix varient du simple au double, de 56 centimes l’appel à 1,12 euro, et l’on compte autant de services associés à une recherche que de numéros 118.

Un bon point de départ est le site Web appel118.fr , mis en place par l’Arcep. Il liste les vingt-cinq principaux services ouverts et leurs offres : annuaires résidentiel, professionnel, ou international, annuaire inversé et la possibilité d’une mise en relation une fois le numéro trouvé.

Autant de services…

Mais la plupart des 118 vont au-delà de ces services avec envoi du numéro par SMS, du plan d’accès de l’adresse recherchée ou des renseignements complémentaires. Lenuméro.fr (118218 ou 118075) a ainsi multiplié les accords afin de fournir une palette étendue d’informations à ses clients : pharmacies de garde, heures d’ouverture des services publics, les horaires de cinéma et même les résultats du loto. Autre complication, la tarification d’une recherche. Le 118218 (Lenuméro.fr) par exemple, facture 90 centimes l’appel, quels que soient sa durée et le nombre de renseignements demandés, avec en plus mise en relation avec le numéro demandé et transmission du numéro par SMS.

La même recherche reviendra à 1,12 euro au 118712 (France Télécom), limitée à trois renseignements, et à 96 centimes la minute au 118000 (Telegate). Ce dernier est l’un des seuls services à facturer à la minute et non par appel mais, en compensation, il offre le temps d’attente.

… que de tarifs

Il est possible de ne débourser que 56 centimes pour une recherche simple, sans mise en relation ou bien sans envoi du numéro par SMS. France Télécom et Lenuméro.fr le proposent au 118710 pour le premier, et au 118713 pour le second.

Enfin, mauvaise surprise : le prix d’un appel ne sera pas le même selon que vous appelez depuis une ligne France Télécom ou d’un mobile, ou encore d’un opérateur alternatif comme Free ou neuf telecom.

Ainsi, le 118007 (Bottin) facture 1,012 euro l’appel depuis une ligne France Télécom, contre 1,124 euro si l’on est abonné chez Free, mais 0,99 euro depuis son téléphone Bouygues. Et l’on retrouve ces différences pour la plupart des services.

Heureusement, le « 12 » reste ouvert jusqu’au 4 avril 2006. Il ne sera pas de trop de cinq mois pour faire son choix parmi la multitude d’options.

Lire l’article en ligne

NetEco
Les 118xyz du renseignement entrent en service

Les nouveaux numéros des services de renseignements téléphoniques en 118xyz entrent en service le 2 novembre 2005. L’UFC-Que Choisir fait grise mine.

Comme prévu par l’Autorité des communications électroniques et des postes (Arcep.fr) les nouveaux numéros des services de renseignements téléphoniques entrent en service ce mercredi 2 novembre 2005.

Adieu « le 12 » ! Géré par France Télécom celui-ci va disparaître au profit des « 118xyz », numéros obtenus par 27 sociétés, opérateurs et prestataires, à la suite d’un tirage au sort.

On retrouve parmi ces entreprises, l’opérateur historique France Télécom et ses filiales : le groupe PagesJaunes et le premier opérateur mobile français, Orange.

Sont également présents : le FAI Free, les spécialistes Allô Bottin et le groupe allemand Telegate. Ce dernier va gérer les renseignements téléphoniques de SFR et de Bouygues Telecom, respectivement second et troisième opérateurs mobiles du pays.

Globalement, les services de renseignements téléphoniques « nouvelle génération » seront accessibles en France métropolitaine depuis un téléphone fixe ou un mobile 7j/7, 24h/24.

En plus de la recherche de coordonnées par nom ou par activité, l’utilisateur pourra effectuer une recherche inversée à partir d’un numéro de téléphone, une recherche de proximité (restaurant, cinéma, musée, etc.)

Des services « premium », l’envoi par SMS ou par e-mail des coordonnées recherchées via le service, par exemple, pourront être fournis.

Les numéros existants fixes et mobiles du renseignement téléphonique (12, 712, 222, 612, 3200, 3211 et 3912) seront actifs jusqu’au 3 avril 2006 « au plus tard ». Pour permettre aux utilisateurs de faire la transition, l’Arcep met en ligne : appel118.fr.

Seule l’UFC-Que Choisir semble regretter le 12 ! L’association déplore que le service universel, feu le 12, soit utilisé comme un produit d’appel, que les consommateurs qui auront limité leur ligne fixe aux appels locaux ne puissent accéder au 118xyz.

Dans ces conditions, Que Choisir appelle les consommateurs à utiliser le 12 jusqu’à sa disparition, et demande à l’Arcep d’obliger les sociétés à réserver certains 118xyz à la délivrance exclusive du service de renseignement de base. Un combat d’arrière garde ?

En France, 300 millions d’appels ont été passés en 2004 vers les services de renseignements téléphoniques (EIDQ).

Lire l’article en ligne

VNUnet
Renseignements téléphoniques : la jungle des tarifs

Les nouveaux acteurs instaurent des tarifs spéciaux par type d’appels, par opérateur et par service « à valeur ajoutée ». Dur de s’y retrouver.

L’ouverture à la concurrence du marché des renseignements téléphoniques donne lieu à une certaine effervescence de la part des nouveaux acteurs qui s’engagent sur ce créneau. Dans ce méli-mélo de nouveaux services, le volet tarifaire a de quoi dérouter les consommateurs français.

Au point qu’UFC-Que Choisir exprime ses réticences vis-à-vis de l’arrivée des numéros de type 118XYZ. L’association de défense des consommateurs appelle à recourir au 12 jusqu’à sa disparition programmée en avril 2006, en attendant que les pratiques soient assainies.

Une bascule progressive des numéros

Comme prévu, la libéralisation des services de renseignements téléphoniques est bel et bien survenue le 2 novembre 2005 sous la houlette de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.

Pour éviter de trop bousculer les habitudes des consommateurs, l’Arcep a prévu une bascule progressive des numéros : les services existants (c’est-à-dire le 12, le 712 d’Orange, le 222 de SFR, le 612 de Bouygues Télécom, le 3200 de Scoot, le 3211 d’Intra Call et le 3912 de la société L’Annuaire Universel) restent en activité jusqu’au 3 avril 2006 au plus tard.

Premières offensives commerciales

En juin dernier, 27 sociétés se sont vu attribuer 56 numéros du type 118XYZ (voir édition du 14 juin 2005). Les premiers services nouvelle génération sont apparus, notamment Le Numéro, Allo Bottin, Intra Call Center ou Teledis. Mais il en reste beaucoup qui n’ont pas abattu leurs cartes.

Les prestataires développent soit une stratégie d’exploitation directe, soit de sous-traitance de services plus connus. C’est le cas de Telegate France qui a pris en charge les services de renseignements de SFR et de Bouygues Télécom (voir édition du 20 octobre 2005).

De son côté, France Télécom a redéployé sa batterie de services de renseignements téléphoniques (voir édition du jour). Jusqu’ici, l’opérateur détenait environ 75% du marché en exploitant le 12 et le service d’annuaire de sa branche mobile Orange sur un marché pesant 300 millions d’euros. Il s’attend à un affaiblissement de sa position dans cette nouvelle configuration mais refuse de donner une projection plus précise.

Les campagnes de communication pour mettre en avant les nouveaux services ont débuté. Le Numéro a opté pour un ton décalé autour du générique de la fameuse émission de gym tonic de Véronique et Davina, programmée dans les années 80. Quant à France Télécom et Orange, ils vont déployer une campagne plus traditionnelle estimée à « plusieurs millions d’euros ».

Manque de transparence

La surprise provient du manque de lisibilité des tarifs pratiqués. Les systèmes de prix établis par les sociétés de renseignements téléphoniques sont incompréhensibles et opaques aux yeux des consommateurs.

Grosso modo, il faut s’attendre à des différences de tarifs en fonction des services 118XYZ mis en place par les opérateurs et les annuairistes. Le prix de la prestation varie en fonction de l’origine de l’appel (poste fixe ou mobile), de l’opérateur télécoms auquel le consommateur est rattaché et des services à valeur ajoutée mis en place (prévisions météo, itinéraires, recherches de commerces à proximité…).

« L’Arcep a tout organisé pour jeter les consommateurs dans les filets de 27 sociétés qui, sous couvert de fournir le service universel de base, (…) les dirigent vers des services additionnels lourdement surtaxés », déplore UFC-Que Choisir.

Pour tenter de clarifier la situation, l’Arcep a ouvert un site d’information (www.Appel118.fr) répertoriant la liste des numéros déjà actifs, ainsi que les principaux services et tarifs proposés aux consommateurs.

Dans les prochains mois, l’ex-ART compte mener une étude de qualité des nouveaux services. Ce qui devrait servir à trier le bon grain de l’ivraie dans les pratiques tarifaires observées.

Téléscopage avec l’annuaire universel

Pour compliquer encore un peu plus le tableau, l’ensemble des opérateurs (fixes et mobiles) sont engagés actuellement dans une campagne d’information auprès de leurs clientèles respectives pour les sensibiliser à la problématique de l’annuaire universel.

En vertu du décret numéro 2005-606 en date du 27 mai 2005, ils disposaient d’un délai officiel de quatre mois pour recueillir les souhaits de leurs abonnés quant à l’inscription de leurs coordonnées (numéros de téléphones fixes et mobiles, adresses postales voire adresses e-mail) dans l’annuaire universel. Celui-ci constitue une base de données de contacts de référence mise à la disposition des annuairistes (sur support papier, Minitel et Internet) et des services de renseignements téléphoniques en vue d’une exploitation commerciale.

Recherche de flexibilité

Le législateur a laissé une certaine flexibilité pour l’inscription des données dans l’annuaire universel : les Français ont la possibilité de modifier à volonté les données qu’ils souhaitent voir apparaître ou non dans cette base. Libre à eux de ne pas y figurer du tout, à condition d’effectuer une démarche volontaire.

Entre le flou des tarifs pratiqués côté consommateurs et le changement de régime pour l’inscription dans l’annuaire universel, le démarrage des nouveaux services de renseignements téléphoniques est décidément mouvementé.

Lire l’article en ligne

Aucun commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Renseignements téléphoniques ALLO 118 © 2005 allo118.com. Rédaction : contact@allo118.com
Conception & réalisation Homo futuris.
S'abonner au fil d'information d'ALLO 118 (RSS)